L’âme est scientifique

24042018

Dernier ouvrage de Wladimir
Chez, le distributeur ou en librairies ou l’éditeur :
Disponible fin mai 2018

12,00 euros … plus port

L’âme est scientifique

Un peu d’astronomie
Il s’agit d’une analyse qui n’a rien de poétique, mais plutôt scientifique où l’auteur rejoint des données précises de certains astrophysiciens comme Stephen Hawking et son ami Roger Penrose.

Chez les Editions « Lys Editions Amatteis »

Vous pourrez être surpris !

Qui cherche trouve .
1304-ame-scientifique-couv-rv_1 (1)

Conception couverture Lys Editions Amatteis

Regardez déjà la station spatiale ISS en DIRECT:

https://www.youtube.com/watch?v=RtU_mdL2vBM




NSEA allers et retours spatiaux

27022018

fichier pdf NSEA-couverture-Vladimyriade 927x613points LYSRoman d’aventure – MARS aurait pu être conquise en été 2018

Cette année, vivez la conquête de la planète rouge avec:
NSEA ALLERS et RETOURS SPATIAUX

LYS EDITIONS AMATTEIS

Regardez déjà la station spatiale ISS en direct sur YouTube:

https://www.youtube.com/watch?v=RtU_mdL2vBM

Lire la suite… »




Conquête spatiale chez un Éditeur royal LYS Editions Amatteis

9012018

Chez nous, (auteur, éditeur et personnages du livre d’aventure) On ne trimbale pas de sexualité impudique – Nous sommes en dehors de tout vice.
Si vous voulez lire une véritable aventure terrestre et spatiale, saine et réaliste, ce livre est pour vous. Un puritain l’aurait écrit? Non quelqu’un qui respecte la dignité des femmes et des hommes. Comme chez Tintin !
Courage et ingéniosité technique et spatiale.

affiche page vericale mars
Editeur spécialisé dans les ouvrages richement illustrés sur les villes, villages et hameaux de l’Île de France, Seine et Marne et Essonne
« Lys Editions Amatteis » regroupe de nombreuses publications sur de nombreux sujets, cartes postales, marques-pages, affiches, etc.

« LYS EDITIONS AMATTEIS »

dernier ouvrage « NSEA Allers et retours spatiaux
aux Editions « Lys Editions Amatteis »

cliquer ci-dessous:
http://77livres.fr/index.php/listes-2017/nsea-allers-et-retours-spaciaux




SALON DE LA BD et du LIVRE sur L’AVIATION ETAMPES 2 et 3 juin 2018

8052018

Au bord de la Nationale N-20, à 7,5 km au sud d’Étampes se trouve l’aérodrome D’Étampes-Mondésir.

« L’Association Patrimoine et Traditions du Pays de la Beauce » organise les 2 et 3 juin prochains le Salon de la BD et du livre sur l’Aviation. Un week-end passionnant pour ceux qui aiment l’aviation et l’aventure.

Wladimir présentera ses bouquins, notamment:

Partagez ce livre
Le projet Vladikite
WLADIMIR VOSTRIKOV
RÉSUMÉ
L’histoire d’une invention aéronautique commence à Argelès sur mer, puis continue en Espagne, à Chicago, à Genève et à Moscou. Aventure et voyages. C’est un roman, sur une idée déposée à l’INPI, sur un concept de sécurité sur lequel la compagnie Boeing estime que « l’idée » mérite d’être mise en réserve dans leurs inventions en instance. Une invention qui rassemble quelques amis qui construisent un modèle réduit, puis le concept est appliqué à un avion réel, un Yakovlev-52. Voyages pour présentation du concept à Chicago, Genève, Moscou. Un petit aérodrome des Pyrénées-Orientales, au très joli nom de Sainte-Léocadie près d’Andorre est le théâtre des opérations. Un sujet approprié suite aux commémorations de Jules Verne et à l’actualité. Des accidents aériens peuvent survenir n’importe où dans le monde, tous les avions vieillissent et il y a de plus en plus d’appareils en vol. Tellement de phénomènes peuvent survenir comme l’inattention, les conditions météo et la suractivité des compagnies. Il est impératif pour l’avenir de trouver tous les moyens disponibles pour éviter les terribles catastrophes aériennes, ou du moins limiter le nombre de victimes. Quelques idées existent.
Un roman d’aventure et de voyages autour d’une invention aéronautique qui rencontrera la richesse d’imagination des jeunes filles et des jeunes gens.
AUTEUR
Wladimir Vostrikov a publié plusieurs romans dont « Fin du monde à Bugarach » chez Les Éditions du Net, « Conceptions cosmologiques » et « Le songe d’Anne de Kiev – Henri-1er et Anne de Russie », « Mars conquête décisive », « Cosmos-21 », « la particule spirituelle ». Chez LYS Éditions Amatteis : « NSEA allers et retours cosmiques », « L’âme est scientifique – un peu d’astronomie». Passionné de cosmologie, d’aviation et de la préservation de notre planète. L’essentiel demeure dans le respect des uns envers les autres sans omettre le monde animal et végétal pour un meilleur avenir face aux mystères et aux interrogations sur l’intelligence et le cosmos.
• Discipline : jeunesse
• Parution : 19-06-2012
• Auteur : Wladimir Vostrikov
• ISBN: 978-2-312-00384-9
• Format : 120×190 mm
• Nombre de pages : 354
• Série / Collection : Les Éditions du Net

NSEA Allers et retours spatiaux – éditions Lys Editions Amatteis
Etc…

En attendant, jetez un coup d’œil sur le système d’arrimage de la station spatiale ISS avec un astronaute en manœuvre:

https://www.youtube.com/watch?v=RtU_mdL2vBM




Meeting aérien 2018 de La Férté Alais Cerny

22042018

http://http://www.ajbs.fr/wp-content/uploads/2018/01/affiche-2018-
2.jpg

http://www.ajbs.fr/wp-content/uploads/2018/01/affiche-2018-2.jpg

les 19 et 20 mai 2018 à Cerny La Férté Alais
comme chaque année un merveilleux week-end se prépare

voir l’affiche de Romain Hugault

http://www.ajbs.fr/voila-laffiche-du-meeting-2018/

Voir le site pour billetterie




Librairies prix dégressifs SF

9042018

http://www.lulu.com/shop/wladimir-vostrikov/nsea-allers-et-retours-spatiaux/paperback/product-23486021.htmlNSEA ALLERS et RETOURS SPATIAUX

fichier pdf NSEA-couverture-320-82×209-9 ALLERS RETOURS
VOYAGES SPATIAUX ET AVENTURES TERRESTRES

quantity discount above 10.000 pcs

JOLIE COUVERTURE §




Историческое имение во Францие связаное с историей России

28032018

ПРОДАНО (КЕМ-ТО…) МУНИЦИПАЛИТЕТУ




Du Gnomon au Cadran solaire

21032018

Astronomes jeunes et vieux amateurs.
Il est encore temps ces jours-ci d’édifier son propre « gnomon » chez soi, dans son jardin, sur une terrasse ou sur son balcon. Choisir un pieu, un bâton bien rectiligne d’un peu plus d’un mètre de long et l’enfoncer bien verticalement dans la terre, sa longueur devra être exactement un mètre.
C’est un exercice intéressant pour les enfants et aussi pour les lycéens, car c’est une source de raisonnement géographique et de géométrie dans l’espace.

ATTENTION SURTOUT NE PAS REGARDER LE SOLEIL EN FACE.

Lorsqu’il fait beau par intermittence et que le soleil perce de temps en temps, on peut mesurer la taille de l’ombre portée du bâton, projetée sur la surface de la terre par le rayonnement solaire. Le bâton étant vertical, il est amusant de constater qu’à 10 heures l’ombre mesure approximativement 1,40 mètre (plusieurs mètres au lever du Soleil à partir de la base du bâton). Il faudra mesurer cette ombre de temps en temps, à midi, à treize heures (heure de Paris) puis 16 heures – 18 heures – 20 heures, tant que le Soleil le permettra ainsi que les obstacles présents. Treize heures, heure de Paris est très intéressante car il s’agit de 12 heures en temps universel TU. Il faudra recommencer le lendemain et les jours suivants et tenir une éphéméride qui montrera les évolutions de notre étoile. Le jour de « l’équinoxe de printemps » le nombre d’heures de la journée équivaut exactement au nombre d’heures de la nuit à un moment très précis (à 17h15TU certains affirment 06h29) selon les éphémérides astronomiques spécialisés (L 05.55h – C 18.02). Les jours qui vont suivre vont continuer à augmenter en temps d’ensoleillement par rapport à la nuit, de quelques fractions de seconde jusqu’à quelques minutes et plus et ce jusqu’au solstice d’été (le jour le plus long avec nuit la plus courte). Puis le temps d’ensoleillement diminuera progressivement jusqu’à l’équinoxe d’automne où comme pour celui du printemps, le nombre d’heures d’ensoleillement sera égal au nombre d’heures de nuit – commencera alors le processus contraire, la nuit s’allongera de plus en plus par rapport au jour jusqu’au solstice d’hiver le 21 décembre. Puis l’ensoleillement croîtra progressivement à nouveau jusqu’à l’équinoxe de printemps et le cycle continue inexorablement.

Pour le « Gnomon, cadran solaire », pour être précis, il faut lui inculquer un angle spécial par rapport à la perpendiculaire, verticale à la surface-plan de la Terre du lieu (perpendiculaire à la tangente) et la direction du Soleil. Ainsi l’on pourra lire l’heure exacte naturelle. Le plus simple est de pointer le bout du bâton vers le Soleil à midi TU, c’est à dire 13 heures de Paris, l’ombre se « ratatine » sur elle-même en un seul point. Le point zéro du midi. Ensuite on étalonne les heures par rapport aux angles chaque heure, en constatant que l’ombre s’allonge, alors qu’elle se rétractait le matin.

Lire l’ombre portée du bâton à la verticale est intéressant pour constater le parcours du Soleil à la surface de la Terre. Longueur de l’ombre et l’angle.

Lire l’ombre portée du bâton incliné (vers le Soleil à midi pile) à ce degré déterminé, permet de constater l’heure naturelle, encore qu’il faille que le ciel soit dégagé et beau.

La « croisée » de l’équateur de la Terre avec le plan de l’écliptique se fait le 20 mars, les astronomes ont calculé son temps très précis à 17 heure 15 TU cette année – Cet instant est « le Point Vernal » au-dessus d’un lieu aléatoire, mais en regardant le ciel entre le Bélier et les Poissons. Le méridien de Greenwich étant le méridien de référence géographique. Le point vernal détermine énormément de choses pour les scientifiques astronomes et mathématiciens. Les cartomanciennes et autres diseurs de bonne aventures l’utilisent pour leurs activités.

L’ombre du bâton mesure 1,25 à midi. Mais se ratatine en un seul point sur le cadran solaire (autre bâton incliné). Il existe de nombreux sites d’astronomie, dont les sites officiels internationaux de référence.




Album peintures huiles de Wladimir

15032018

De Facebook
Cliquer ou ouvrir album peintures huiles de Wladimir
pour voir une autre de mes occupations ! ou

http://77livres.fr/index.php/listes-2017/nsea-allers-et-retours-spaciaux




« Orion » est encore visible dès 21h30 plein sud

5032018

« Orion » disparaîtra d’ici un mois

Ouais faites gaffe les gars « Orion » la plus belle des constellations est encore visible quand il fait beau en début de nuit, ciel dégagé comme hier, chaque soir plein sud, mais elle s’éloigne progressivement vers le sud-ouest. Bientôt d’ici fin avril au coucher du Soleil, on ne la verra plus, jusqu’au mois de septembre, lorsqu’on pourra la revoir mais très tôt le matin. Tout bouge. Il s’agit de notre longitude de 2°4 – lat 48° en Île de France et (42° pour Elne et Argelès). Pour les pays plus à l’ouest et l’océan Atlantique Orion a disparu et à l’est elle est visible mais pour s’estomper plus tard.
* Capella
* Pollux et Castor (dans le Gémeaux)

* Procyon * Aldébaran

* Bételgeuse * Bellatrix
Le Baudrier (3 étoiles)
la nébuleuse M42
L’épée
* Saiph * Rigel
* Sirius
Pour les Grecques c’était « le Guerrier », sauf qu’ils devaient s’imaginer la tête. Au-dessus à gauche c’est Procyon et au-delà de l’écliptique Pollux et Castor dans « les Gémeaux », bien en-dessous sur la gauche la plus brillante des étoiles visibles de Terre « Sirius ». Au-dessus de Bellatrix, Aldébaran
et si l’on trace comme un triangle équilatéral entre Aldébaran et Castor, c’est sur Capella qu’on tombe – Capella qui se trouve à gauche de la constellation de Persée. Que de très belles étoiles impressionnantes. Orion est selon les astronomes une « nurserie » car des étoiles y naissent.




L’univers rapetissé, danger de l’astrophysique

3032018

Les dangers de l’astrophysique
Parfois je me demande, en réfléchissant, en essayant de se placer à la place des astronomes et des astrophysiciens – leurs travaux sont passionnants c’est entendu, on peut consacrer des heures, des journées, des mois et des années à décortiquer leurs études et leurs découvertes et les analyser avec une véritable passion. Il est impossible de s’ennuyer, les domaines sont infinis, ils touchent à tout de l’infiniment grand à l’infiniment petit, du cosmique au quantique ce fameux lien qu’ils essayent de concilier. Puis ce tout est mathématique, physique, chimique et aussi métaphysique lié à la pensée du cerveau humain. Ce n’est pas un hasard si les astrophysiciens mentionnent bien souvent le facteur humain psychique, la réflexion et les « dogmes » établis par les penseurs de l’antiquité et par ceux du temps des lumières, Sigmund Freud, Frederich Nietzsch et tant d’autres. Qu’il se passe quoi que ce soit dans l’univers, qu’est-ce qu’on en a à faire, si l’on ne réfléchit pas, pourraient se dire les roches, la matière et les gaz comme sur les étoiles et les planètes dépourvus de vie, mais la vie incite à réfléchir et comprendre leur fonctionnement. En réfléchissant de trop, on pourrait dézinguer comme cela est arrivé à de très nombreuses personnes devenues simplement benoîtement «folles» mais on peut aussi rester les pieds sur terre et en réfléchissant, l’univers se dessine. On arrive à le comprendre, mais un autre danger subsiste néanmoins, c’est que l’univers tout entier puisse devenir relatif et l’infiniment grand rejoindre l’infiniment petit. On pourra alors croire que la Terre est devenue « petite », les régions sont petites, les pays sont petits – tout a rapetissé ! L’univers prend alors des dimensions « atteignables » ou le contraire. C’est le danger de l’astrophysique.







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus