Relations internationales spatiales, Europe, USA, Russie, Chine…

22022019

A notre époque où les médias intensifient des nouvelles qu’il faudrait certainement prendre avec circonspection, telles que le président russe aurait « menacé » les pays occidentaux des missiles hypersoniques « Zircon » invisibles et invincibles capables d’atteindre n’importe quel point stratégique dans le monde à Mach 7. La situation de la Russie serait simplement inadéquate si menace il y avait dans les déclarations de Vladimir Poutine.

Menacer tous les pays occidentaux de l’OTAN revient à dire que la Russie est prête à leur déclarer une guerre terrible. La Russie et son président ne menacent pas les pays occidentaux, il s’agit d’une mise en garde, ce qui est différent. Il faut faire très attention et rester respectueux les uns envers les autres et ne pas propager des informations très transformées dans un but imprécis mais qui est susceptible de créer la panique.

Les Américains entourent la Russie d’armements lourds divers dont missiles tels, qu’ils pourraient atteindre la Russie et ses plus grandes villes en quelques dix à douze minutes. Ces postes offensifs des Etats Unis et des pays de l’OTAN se trouvent aussi bien en Roumanie et en Ukraine depuis peu, que dans les pays du bord de la Baltique, ceux-là mêmes qui s’étaient détachés avec véhémence de l’ancien bloc soviétique et qui peinent à redresser leur économie en espérant l’aide des pays de l’UE et des USA comme d’autres états d’ailleurs. Sachant que les autres pays de l’OTAN en retrait sont prêts à additionner leurs forces à celles des avant-postes.

A ceux qui s’avancent un peu trop vite dans leurs raisonnements, qu’ils révisent un peu l’histoire des pays européens, sachant que la Russie géographique s’étend bien au-delà des montagnes de l’Oural, en fait jusqu’au Pacifique. L’Ukraine et la Crimée faisaient partie du bloc soviétique, mais aussi dans des temps mémoriaux, ceux-ci étaient la Russie elle-même,la Crimée ayant été arrachée à l’empire ottoman fin du dix-neuvième siècle. La Russie est un grand pays et elle possédait toujours des ports au sud, sur la Mer Noire et la mer d’Azov. Ports aussi bien commerciaux que militaires. Les dernières décennies, était-il normal que la Russie dût payer des frais de location pour les infrastructures de son armée à l’Ukraine? Il y a eu un référendum en 2014. Les Ukrainiens de l’ouest ont des opinions séparatistes, c’est leur droit. Aucune raison n’est valable pour cautionner la moindre victime physique. Comment la Russie, comme n’importe quel autre pays, pourrait-elle accepter d’être entourée par l’animosité de pays limitrophes – animosité créée par une catégorie d’Américains aux traditions poussiéreuses.

Il faut comprendre que la détestable période de la guerre froide et de l’hégémonie du communisme n’existent plus, depuis bientôt trois décennies. Le monde l’avait compris et l’escalade de la course aux armements de plus en plus sophistiqués avait stoppé sous Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. Tout reprend à cause de quelques malentendus, d’une manière grossière. Il faut arrêter et revenir à quelques années en arrière lorsque le calme était revenu entre les blocs de l’ouest et de l’est. Les Etats-Unis construisent à nouveau des armements d’une énorme puissance destructrice, les Russes ne s’étaient pas arrêtés non plus en fin de compte, ils savaient certainement que des choses se jouaient derrière la belle idée utopique de « désarmement » sur fond de pourparlers interminables hypocrites de toutes les puissances militaires les plus développées. La Russie montre maintenant qu’elle a de quoi faire face aux menaces latentes de tout ce qui l’entoure. En Europe le Royaume-Uni et la France sont des puissances nucléaires redoutables, aucun pays ne peut les menacer, la riposte serait foudroyante, la question pour l’avenir serait tout de même : « Quel pays pourrait les menacer pour devoir déclencher le séisme nucléaire? ». En toute logique, aucun, puisqu’il s’agit simplement de dissuasion nucléaire. Mais alors, il faudrait calmer les esprits soupçonneux et agressifs d’un emportement brusque et excessif, un malentendu, une erreur, mais surtout pas un prétexte de consentement pour prouver une position personnelle, d’un leader quel qu’il soit. Un séisme nucléaire local sur notre planète provoquerait une réaction en chaîne, tous les spécialistes l’affirment, et effacerait tout ce qui vit sur notre planète à part quelques algues.

Les gens ne doivent pas être complètement dupes des mauvaises relations paraissant définitives entre les USA, l’Europe et la Russie, toutes ces puissances ont aussi d’autres enjeux beaucoup plus passionnants et audacieux. La situation internationale actuelle semble faire face comme avant à des relations belliqueuses entre deux puissances, comme dans un jeu bien connu de contrebalancer les forces faisant face les unes aux autres, où les nuances provoquent des discordes diplomatiques.

La coopération entre les Etats-Unis, l’Europe et la Russie en matière spatiale est énorme et intense. Une base de lancement dédiée aux fusées « Soyuz » de 300 tonnes à Kourou, des réalisations françaises et européennes empruntant des fusées américaines comme « Delta » pour la mission « Insight » sur Mars, 827 fusées-lanceurs « PROTONS » de 700 tonnes ont effectué des transports de matériels divers vers l’espace, d’innombrables fusées-lanceurs « SOYUZ » de plus 300 tonnes continuent à approvisionner seuls l’ISS. De nombreux vols américains avec « ENDEAVOUR », « CHALLENGER », « ATLANTIS » ayant assuré la navette spatiale ont approvisionné ISS et autres objectifs, HUBBLE, etc. C’est sur base d’une coopération internationale dont on ne parle pas qu’Américains, Russes, Français, Allemand, Japonais et même Chinois ont été passagers de l’ISS. Les Chinois ne participent pas pourtant pour autant au programme commun et ils veulent conquérir la Lune tout seuls. Il faudra tout de même se concerter un jour toujours discuter, car la Lune est à toute l’humanité. Il y a un programme commun de coopération internationale mais aussi des programmes individuels à chaque pays développé en matière spatiale.

Qui peut prétendre affirmer que les relations entre les leaders des puissances mondiales sont mauvaises et définitives… Il faut en politique internationale nuancer et se méfier des affirmations trop rapides. Des discordances existent et à l’avenir c’est aux solutions pour les résoudre qu’il est nécessaire de réfléchir.




Lampadaires à globe dans nos villes

22022019

Je vais dire, les lampadaires type globes sont une mauvaise idée et pour préserver le ciel de la pollution lumineuse, et bien il faudrait simplement RECOUVRIR le HAUT du GLOBE avec quelque chose. Des lampadaires à globe, il y en a partout et la solution la moins coûteuse est de recouvrir la partie haute, leur mettre comme des chapeaux, à peine un euro par globe et on annule les rayons qui polluent le ciel et qui nous empêchent de voir les planètes et les étoiles !
Que les lampadaires éclairent les alentours pour voir où on va, cela se comprend c’est nécessaire ainsi que pour voir les alentours tout au tour, mais éclairer le ciel non, ce n’est pas du tout utile, ça sert à rien et ça empêche de voir les planètes et les étoiles comme on les voit à la campagne, c’est quelque chose de naturel. Un copain me dit sur Facebook qu’il a acheté une canne à pêche et qu’il a l’intention de recouvrir la lampadaire qui se trouve au coin de son jardin avec une espèce de capuchon, cette solution n’en est pas une car il risque d’avoir des ennuis avec sa municipalité. Il faut en parler à l’occasion avec les élus du conseil municipal, le Maire si possible, car de cette manière ce sont de nombreux lampadaires à globe qui seraient recouvert d’un capuchon adéquat et non un seul, et le ciel sera plus visible. Ces globes font que leur lumière est visible depuis les avions et ISS, ce qui est inutile.
Dans ma petite ville, il y a quelques globes mais aussi de très jolis lampadaires hauts, avec l’accroche en serpentin qui tient le lampadaire type ancien carré avec le chapeau qui protège des intempéries. Ce type de lampadaire est le même que celui de la jolie ville de « Collioure ». D’autres villes autour de chez nous ont aussi adopté ce type de lampadaire, l’air ancien mais techniquement hyper moderne.




MARS aurait pu être conquise en été 2018, mais c’est pour plus tard

22122017

Cette année, vivez la conquête de la planète rouge avec:
NSEA ALLERS et RETOURS SPATIAUX

La fusée resterait en orbite et son vaisseau arriverait fin juillet sur la planète MARS. Oui, cet été lors de l’opposition, l’une des plus favorables.

2018 est une année exceptionnelle dans nos relations avec la planète MARS, notre voisine la plus proche dans notre système solaire.

Si l’on devait se lancer à la conquête de Mars à l’époque, ce serait maintenant du fait de l’opposition de cet été, dans le livre, il y a eu des départs déjà en 2013 et 2015… Un gros stock de matériel était déjà sur la planète Mars.

C’est du passé !
On devait embarquer dans le vaisseau spatial aux environs du 20 janvier 2018 – c’est à cette date qu’il eut fallu allumer les boosters et faire décoller la très grosse fusée type SLS et Proton. La planète rouge sera resplendissante tout au long de l’année 2018, l’année de son opposition une des plus favorable, le 27 juillet exactement.
Wladimir

NSEA-couverture-335_99x234_92  ORIGINALE 2

NSEA ALLERS et RETOURS SPATIAUX
Lys Editions Amatteis

On peut commander:

soit chez l’Editeur: Lys Editions Amatteis

http://www.77direct

soit en librairies




NSEA allers et retours spatiaux – New-York, pont de Brooklin, clochard, Armée du Salut dans le Bronx

29112015

New-York, pont de Brooklin, clochard, Armée du Salut dans le Bronx.

Vous voulez un extrait de NSEA Allers et Retours spatiaux: cliquer sur:

http://77livres.fr/index.php/listes-2017/nsea-allers-et-retours-spaciaux


Voilà qu’Orson s’y met aussi car après un bon repas terminé par le champagne toutes les langues se délient :
- Nous sommes tous d’accord Hans, Arnaud et les autres. Dans la vie courante nous travaillons sur du tangible et du concret, quant aux rêves, personnes ne peut s’immiscer dans notre intimité. L’autre jour j’avais rêvé que j’étais clochard et que je dormais sous les arcades du pont de Brooklin, et que la nuit, des bénévoles de l’Armée du Salut, la «Salvation Army» étaient venus me chercher pour m’emmener dans leur centre du Bronx. Je m’étais réveillé brusquement en hurlant et ma femme s’était mise à me consoler : « What’s the matter darling ? Oh you had a nightmare, I see !» M’avait-elle dit et je lui avais répondu, « yes honey, again a nightmare ». Oui chérie, encore un cauchemar, toujours le même, le bien contre le mal, le faible face au puissant. Et elle m’a rétorqué « Oh darling, mais c’est toi le puissant et tu fais le bien ! ». Avant de me rendormir je lui avais répondu : « et si j’étais le faible et que je faisais le mal – ou que j’étais le puissant et que je faisais le mal – ou que j’étais le faible et que je faisais le bien – ou que j’étais le riche, le puissant et que je faisais le bien… ou le mal. Elle s’était rendormie en me disant, « Dès demain, tu arrêtes de lire ton Nietzsche ».

Il n’y a pas qu’aventure spatiale et fusées… avait-elle ajouté.fichier pdf NSEA-couverture-321x210mm DER de DER de LYS 23 dec2017




NOTRE TERRE devenir son JARDINIER

15032019

001Notre Planète, devenir jardinier pour la protéger
15
03
2019
Pour notre Planète, la seule solution est de la protéger, améliorer les choses, écouter et lire les spécialistes qui consacrent tout leur temps à étudier l’état de notre Terre dans tous les détails. Ces spécialistes décrivent comment la Terre s’est formée il y a plus de 4,5 milliards d’années – de petites, très petites particules sillonnaient le cosmos incandescent après le Big Bang et la « grande inflation » des 380,000 années, ces particules basiques à partir de l’hydrogène, de l’hélium éléments primitifs ont peu à peu, doucement, sans commune mesure avec le scénario qui avait précédé se sont transformés par la nucléosynthèse en fer et en silicates. Ces infimes poussières s’étaient mélangées aux gaz dans les nébuleuses disparates en pleine expansion et s’étaient agglomérées à d’autres pour former des objets de plus en plus gros, puis planétésimaux et astéroïdes tout cela a convergé en grande quantité pour former les étoiles très chaudes par des processus nucléaires que décrivent les savants. Des milliards d’étoiles s’étaient réalisées, elles ont explosé, de la matière incandescente s’était propagée à travers le cosmos, des accrétions se sont réalisées pendant que les étoiles explosaient en supernovaes et devenaient des géantes ou des naines rouges, d’autres restaient en pleine activité et règnent dans l’univers changeant, pour les milliards d’années à venir – tout autour des planètes gravitent, toutes trop près ou trop loin de leur étoile empêchant ainsi toute forme de vie d’apparaître.

Les scientifiques, cosmologistes astrophysiciens explorent l’univers, font des expériences en laboratoire, le moindre élément constituant la plus basique des formes d’un début de vie n’est ni visible dans l’univers, ni envisagé selon les mathématiques dans notre environnement immédiat dans la Voie lactée, autre-part encore moins. Les scientifiques astrophysiciens, anthropologues, cosmologistes, astronomes, chimistes et physiciens sont convaincus qu’aller vivre ailleurs dans l’univers est insensé – de petites visites de courte durée seront possibles, mais ceux qui rêveront de s’installer sur Mars ou un satellite de Jupiter ou de Saturne sauront d’avance qu’il s’agira d’un « aller simple » sans espoir de retour. On a rien à faire ailleurs, la seule solution est ici, sur notre bonne vieille Terre. La vie est apparue sur terre mais peut-être nulle part ailleurs, il faut s’en tenir aux affirmations d’Enrico Fermi « qu’à coups de neutrons on peut désintégrer les atomes » mais d’extraterrestres, « tant qu’on les a pas vus, ils n’existent pas » et l’on pourrait ajouter « tant qu’on n’a pas déterminé de la vie ailleurs, c’est qu’il n’y en pas » même si on trouve un élément basique aux acides aminés, qu’ils appellent « glycine ». Si évoluée est la vie sur terre et unique, sans espoir d’ailleurs, une seule chose reste à faire, c’est la préserver. Les jeunes l’ont compris car il s’agit de leur avenir. Les industriels de tous pays doivent se résoudre à limiter les pollutions, les limiter drastiquement, car on sait que les arrêter n’est point possible, c’est le moindre geste qu’on attend d’eux pour l’avenir de l’humanité et de la beauté de notre planète.

La vie existe peut-être ailleurs, même sous des formes qu’on a peine à imaginer ou semblable à ce que nous connaissons sur Terre, mais loin, très loin dans d’autres galaxies car par un simple calcul de probabilité la distance entre une planète et son soleil peut ressembler à celle qui sépare Terre du Soleil, puisqu’il y aurait des milliards d’étoiles type soleil et d’autant plus de planètes type Terre dans des systèmes stellaires comme le nôtre. M31, la galaxie d’Andromède pourrait fort bien contenir des systèmes comme le système, solaire, d’autant plus qu’elle est plus grande, mais tout de même éloignée de 2,3 millions d’années-lumière, distance inatteignable malgré que les astronomes prévoient dans quelques millions d’années la collision entre nos deux galaxies dans un mélange non catastrophique qui se fera en douceur, chaque planète serait épargnée. Chaque être humain laisse quelque chose sur Terre, qui l’imprègne dans l’éternité, mais son séjour ici bas est bien court.

Dans quelques jours j’aurai la joie de rencontrer le cosmonaute russe Guennady Padalka celui qui détient le record de durée de séjour dans l’espace, lui et tous les autres se sont extasiés devant la beauté de notre Terre devant le froid et le vide noir du cosmos, tous l’ont trouvée fragile – à nous tous de la protéger, toutes les initiatives sont admirables et nombreuses peuvent aussi être créatrices d’emplois. Devenir « jardinier » de notre Terre. Cultiver, nettoyer, arranger, stopper les mauvaises habitudes, semer, planter, diminuer les pollutions, arrêter la propagation de tous les poisons, diminuer l’explosion démographique et instaurer le respect des uns envers les autres et aussi le respect envers les animaux.

p.s.: j’ajoute aussi cette réflexion sur l’autre blog car c’est dans le fil de l’actualité d’aujourd’hui le 15 mars et du 16 mars journées de manifestation des étudiants et de demain de la manifestation mondiale pour l’écologie et la sauvegarde de notre planète Terre.




Chanson folklorique admirable « le seigle » et autres mélodies

25022019

Cliquez ou copiez le lien et écoutez, une voix merveilleuse du nouveau ensemble « Chœur et danses de l’Armée russe »
Un visage chaleureux.

ALEXANDER CRUZE soliste ténor

Attention droits réservés.

Bien entendu, certains critiques n’aimeront pas, mais bien d’autres seront je pense enchantés, écoutez seulement, une harmonie, une mélodie, une voix de ténor merveilleuse, un ensemble instrumental et une mise en scène du plus haut niveau, dirigé par un Chef d’Orchestre admirable Guennadiy Sachenyuk. Regardez comme le chef s’écarte légèrement pour attendre la longue vocalise d’Alexander…

Si vous cliquez davantage, vous pouvez voir aussi la petite prodigieuse, incroyable, plus qu’un talent, un don peut-être divin, Anastasia qui joue décontractée et tendue pendant des passages délicats avec une aisance incompréhensive de la « BALALAÏKA » on dirait qu’elle est née avec, elle joue des mélodies particulièrement difficiles avec une maîtrise totale de son jolie instrument. Bravo aux parents, à sa famille.




W… M……. déteste tous les pays et leur continent

24022019

Aux Etats-Unis, un certain W… M…….. haut fonctionnaire avec ses déclarations effrayantes déteste tous les pays du monde et leur continent terrestre. Il voudrait soumettre tous les continents et leurs pays à la domination d’une idéologie qui lui est spécifique, très extrémiste de droite. Comment peut-on laisser s’exprimer de la sorte un fonctionnaire d’état qu’ils ont « haut placé ». Il voudrait réduire au silence tout ce qui n’est pas américain, c’est à dire l’Union européenne, la Russie, la Chine et toute l’Asie. Le monde entier doit selon lui être sous la domination américaine, il est plus modéré tout de même avec les pays faisant partie de l’OTAN et la Grande Bretagne, qui ne commentent même pas son étrange position. Ce n’est pas sérieux, et très orienté vers un extrémisme inacceptable pour tous les pays concernés, cette prise de position est même naïve. Pour l’instant les pays faisant partie de l’OTAN ne semblent pas être concernés par cette attitude, tandis que Russes et Chinois manifestent leur total désaccord et renforcent leur défense stratégique. Cela bouleverse étonnement les fauteurs de troubles, mais devant offensive agressive se dresse la défense, comment s’en étonner ?




Parent-1, parent-2 et révolution…

6022019

Parent-1 / parent-2 et la révolution ?
Comment voulez-vous éviter la révolution avec de tels changements dans la nature et la psyché humaines ? Quelque-part des gens réfléchissent mais ne comprennent pas très bien. Les très intelligents dans les élites influentes vous prouveront le bien fondé de toute décision, ils auront toujours raison, à moins de se démarquer d’eux. Les histoires de vouloir régulariser les relations administratives et sociales entre ce qu’on appelle avec délectation « les genres » étonnent les personnes de nombreux pays qui ont accepté de se laisser faire, car au-dessus de l’administration aucune force n’est plus capable de se permettre de renverser la situation, surtout que des décrets et des lois ont été entérinés depuis quelques années déjà. Mais est-ce que toutes les lois sont infaillibles – l’on pourrait se poser la question et se dire jusqu’à une certaine limite, car un jour une nouvelle majorité d’opinion peut se réveiller et manifester son entier désaccord. Pourquoi une mère doit-elle d’accepter de devenir le « parent numéro-2 » ? C’est pourtant elle qui porte l’enfant à naître, c’est elle qui souffre à l’accouchement, c’est elle qui dès la naissance s’occupe de son bébé, le nourrit, le nettoie, le lange, l’habille, le tient au chaud. Pourquoi le père devient-il le « numéro-1 » ? Alors que ses efforts n’ont pas été surhumains. Et si c’était le contraire, que la mère devienne « parent numéro-1 » et le père « parent numéro-2 » – le père pourrait se sentir émasculé, comme incapable de subvenir aux besoins de sa famille. Ni le numéro-1, ni le numéro-2 ne conviennent pas à une situation du couple et de leur famille. Un père est un père et une mère est une mère. S’il faut absolument un numéro, alors on devrait placer la mère en «parent numéro-1 » et le père en « parent numéro-2 » au moins parce que très souvent à notre époque s’il y a séparation, la mère s’occupera toujours de ses enfants et le papa ira batifoler autre-part (sauf dans de très rares cas bien entendu). En ce qui concerne les autres parents, qu’ils se fassent appeler comme ils veulent ou comme ils l’ont fait en « forçant » les responsables administratifs à l’imposer aux autres, mais qu’ils ne viennent pas perturber les véritables parents authentiques en les faisant admettre de force qu’ils deviennent « parent-1 » ou «parent-2 ». Il y a comme une atmosphère révolutionnaire ces dernières semaines dans le pays des « droits de l’Homme », je pense que ces nouvelles habitudes où les maris vont chercher des ovules à New-York vont finir par agacer sérieusement une bonne partie des « Gilets jaunes ».
Léonard Templer

C’était ce que disait l’arrière-arrière-arrière petit-fils de Léonard Templer en 2130 lors d’un voyage inter-galactique à bord de l’îlot de transfert «NSEA–One» qui se dirigeait vers la planète «Trappist-2» du système planétaire «Trappist».




CABARET ASTRONOMIE dès 21 heures

30012019

Cabaret astronomie du début 2019

En janvier c’était plus tard, mais en ce moment dès vingt et une heure, regardez au Sud-Est à peine à 20° au-dessus de l’horizon, là où c’est possible, vous verrez une lumière étincelante – ce n’est pas une planète, elle scintille, c’est une étoile et quelle étoile ! C’est Sirius la plus brillante de toutes à notre point de vue de terriens.

La nuit du 29 janvier au 30 il n’y avait rien à voir puisque l’épisode neigeux comme on l’appelle avait le ciel, mais la nuit d’avant, celle du 28 au 29 a été extraordinaire. Après minuit en direction du sud-ouest c’était une merveille : la constellation d’« Orion » dans toute sa grandeur sur fond d’un ciel noir avec levée de la Lune fin du dernier quartier à peine visible à l’est bien après vingt-deux heures, pas gênante du tout. L’intérêt de cette observation a été de regarder au-delà d’ « Orion » vers les prolongements que les spécialistes précisent – au sud-est de Bételgeuse la belle rouge dans « le Petit Chien » « Procyon » qui interpelle car au-dessus d’elle se trouve « Pollux » dans les « Gémeaux » – « Castor » à sa droite indique le chemin de « Capella » à sa droite encore au nord-ouest, tandis que « Bellatrix » montre juste au-dessus d’elle « Aldébaran » du « Taureau » – « Saiph » à gauche de « Rigel » indique quant à elle, l’étoile la plus brillante du ciel « Sirius » dans « le Grand Chien ». Les constellations « Cassiopée », « Céphée », Petite et Grande « Ourse » deviennent comme secondaires à ce moment tellement l’on est éblouit par «Orion » la « nurserie » comme l’appelle Hubert Reeves ! Le « Bouvier » avec « Arcturus » le parachutiste comme l’appelle une dame des «Nuits des étoiles » d’Elne viennent s’imposer par l’Est.
Le 14 février la Lune est différente, elle est croissante et gibbeuse.




Salon du Livre de Mennecy les 2 – 3 février 2019

30012019

Au Salon du Livre de Mennecy
30
01
2019
Wladimir sera présent au Salon du Livre d’Île de France de Mennecy. Nombreux auteurs de tous genres dont les incroyables dessinateurs de BD.
Stand « Lys Editions Amatteis » l’Éditeur spécialiste de la Seine et Marne et aussi de l’Essonne, de l’histoire des villes et des villages. Samedi 2 février et dimanche 3 février 2019.
????

Jpeg
Je vous montrerai l’efficacité du sysyème « Vladikite ».




Bertrand Picard Solar Impulse

9012019

Les amis de Bertrand Picard pourraient-ils donner des nouvelles sur les projets à venir de Bertrand Picard. Solar Impulse, géniale initiative qui a demandé un courage hors du commun, a-t-elle un avenir de poursuivre le message des moteurs électriques en aéronautique.
Comment pourrait fonctionner les réacteurs ou moteurs turbo-réacteur des avions du futur s’ils seront alimentés indéfiniment par une source nucléaire.




Au Salon du livre de Mennecy 2019

4012019

« Vladimyriade »

DOC avec SIGLE NSEA entête

NSEA – Nations Space Exploration Agency
AESN – Agence d’Exploration Spatiale des Nations
Roman fiction dont le titre est « NSEA – Allers et retours spatiaux »
Une fiction qui deviendra réalité dans les décennies toutes proches à venir. Il s’agira au début, comme cela avait été le cas pour le programme Apollo d’envoyer des vaisseaux spatiaux avec leurs modules d’observation et de descente sur le sol martien – mais cela se fait déjà depuis des années et les dernières techniques sont de plus en plus innovantes. Tout est prêt, bientôt des hommes et certainement des femmes prendront place à bord des vaisseaux spatiaux. Ils iront sur Mars en affrontant toutes les difficultés, sachant que leur vie sera en danger permanent, mais les premiers voyages se feront avec un retour programmé sur notre bonne planète. Les conquérants, eux, prendront la décision irrévocable de s’acclimater. Notre récit pour l’instant comprend l’aller et le retour, c’est pourquoi le programme s’appelle « NSEA allers et retours spatiaux. Avec de nombreuses surprises pour le lecteur.

001




Centrale nucléaire proche du site de lancement

24122018

001
La centrale nucléaire, génératrice d’un surpuissant flux électrique de haute intensité watts/ampères est toute proche du site de lancement des fusées. La raison est simplement due à la nécessité de regrouper tous les éléments clés des opérations à proximité. Cette proximité contribue à des économies en financement, en investissement et en temps. Le temps et le financement des structures sont intimement liés comme l’est le temps et l’espace. Réfléchissons. Une centrale proche du site de lancement des fusées nécessite l’ampérage le plus intense qu’on ait jamais atteint auparavant pour n’importe quelle industrie ou urbanisme, ne peut pas être sujette à une perte de temps superflue, ni à une perte d’argent dans des travaux titanesques liés à l’éloignement. L’éloignement entraîne d’énormes dépenses en gros travaux de terrassement, creuser des tranchées, démolitions diverses, arrachage d’arbres inutile, achats et approvisionnement en matériaux coûteux comme les câbles à haute tension, transformateurs et autres nombreux accessoires de transport d’électricité, expropriations. Toutes ces raisons liées à d’autres font que la centrale nucléaire est toute proche du site de lancement du puits « PCHE » à « Falaise Crevaux » en Guyane. Dans le roman d’aventure « NSEA allers et retours spatiaux ». Cette centrale est primordiale pour les lancements de fusées mais aussi pour tout le nouvel environnement urbain, car une ville s’est créée autour de la colline de « Falaise Crevaux » avec hôtels, maisons individuelles, écoles, parcs, piscines, aérodrome avec une longue piste de 3800 mètres, ateliers et usines d’assemblage. La centrale est tolérée par les instances administratives et internationales conscientes de la nécessité de l’exploration spatiale, alors que dans le monde entier la tendance est à la démolition des centrales nucléaires au profit des énergies renouvelables telles que éoliennes, centrales marée-motrices, photovoltaïques, géothermiques ou hydroélectriques. Les centrales hydroélectriques revues avec prudence ne devant pas causer des désastres comme l’assèchement des mers intérieures, des fleuves et des rivières.

ENTETE NSEA Nations Space Exploration Agency




colonne de droite

23122018

cliquer sur la colonne de droite, très nombreuses interventions.




La page du site de l’Editeur Lys Editions Amatteis

18122018

Aller sur le site de mon éditeur, pour faire des trouvailles

77lire lys editions amatteis




Comète 46P/Wirtanen invisible

8122018

CABARET ASTRONOMIE

Peine perdue, la comète a été invisible, en tout cas personnellement je ne l’ai pas vue, j’ai rencontré une personne qui l’a vue, avec des jumelles (Francis, membre d’une association d’astronomie). Pourtant je regardais à chaque fois que le ciel se dégageait, mais cela a été rare. Je regardais à 40° d’altitude – Est. Un ciel étoilé étonnant parfois, assez difficile à reconnaître à cause des arbres qui bouchent l’horizon. On verra tout cela en été ou quelque part à l’occasion, en tout cas un îlot intergalactique – énorme vaisseau spatial terrien remorquera une comète et lui inculquera la direction à prendre tout en puisant dans son énorme réserve d’H2O non seulement pour son eau potable pure mais aussi pour les nombreux besoins stœchiométriques de la communauté spatiale dans le prochain roman de sf.
Cabaret astronomie s’arrête par la force des choses lors des nuits bouchées, mais reprend dès que le ciel se dégage des nuages en espérant voir en janvier 2019 la comète 46P/Wirtanen, atténuée, difficilement visible avec des jumelles après le 1er janvier 2019 au-dessus à droite d’Aldébaran et les magnifiques « Pléiades ».
Mardi 1er janvier vers sept heures du matin, si réveillé, alignement sur l’écliptique Jupiter, au-dessus Vénus et le dernier croissant de lune.
Le vendredi 4 janvier, la nuit les « Quadrantides » avec plus de 100 météorites à l’heure, mais où les voir, au feeling…




Étampes Mondésir joli aérodrome

5122018

Étampes-Mondésir à Guillerval est un très joli aérodrome au beau milieu de la Beauce, où avant il n’y avait que des champs de blé à perte de vue. Cette impression est toujours présente car la région reste la même avec ses cultures ancestrales véritable grenier à pain. Quelques constructions surgissent ça et là et les bâtiments de l’aérodrome avec sa seule piste. Le week-end les départs sont fréquents, continuels à certains moments avec des touch and go et les retours après promenades dans le ciel souvent limpide. C’est un endroit historique, Blériot est la vedette des lieux à tout jamais. Il faut lire la page d’accueil de l’aérodrome qui retrace l’historique et les activités de ce joli endroit. Quant à moi je m’y suis délecté avec quelques connaissances lors d’un salon du livre qui se veut surtout concentré, devinez-le… sur l’aviation. Beaucoup de choses à dire sur cet endroit accueillant et palpitant avec son petit air mystérieux.
Oui, c’est moi et j’ai bien envie de faire un bouquin sur les merveilles aéronautiques.

Photo-0117 wlad petit avion Etampes




PAK-TA – programme d’avions cargo énormes et hypersoniques

27112018

Je vous raconterai tout à l’heure quelque chose sur l’énorme avion russe « IL-106 du programme « PAK-TA ». Déjà jetez un coup d’œil, il ressemble à un orque, un épaulard, beau majestueux, grande capacité avec soute de 4,5 mètres de hauteur, toujours 6 mètres de largeur, énorme comme tous les appareils Antonov qu’avaient construit les Russes avec les Ukrainiens et d’autres spécialistes du bloc soviétique en Ukraine. Les Russes avaient eu certainement tord d’aller construire leurs plus gros porteurs en Ukraine, certainement aussi par la volonté de Nikita Khrouchtchev qui voulait promouvoir son pays natal, mais Oleg Antonov lui, était bien russe, il avait fait toutes ses études à Leningrad. Les Ukrainiens se sont fourvoyés avec les Chinois pour reconstruire « Mriya » – jusqu’à quelle limite les Russes toléreront-ils une telle dégradation du respect des origines d’Oleg Antonov et l’investissement russe dans les usines Antonov en Ukraine ? Nous verrons, sachant que Kiev avait longtemps été considérée comme « Mère » de la patrie russe mélangeant la contrée de la principauté de Kiev à celle de Novgorod. De son côté Iliouchine ne rigole pas, il a fait ses preuves et avec son programme « PAK-TA » le prochain « IL-106″ représente un futur encore plus impressionnant. Moteurs Tupolev Dvigatel déjà approuvé. Un autre avion gros porteur dépassant leur IL-76TD, le « ERMAK » est en préparation également dont la construction est prévue en série au début de 2022. 80 exemplaires de l’ »IL-106″ sont prévus, avec une envergure d’une soixantaine de mètres et une longueur égale du fuselage. Il soulèvera facilement 100 tonnes mais pourrait en soulever sur une courte distance, le double. « IL-76Td » bien connu des transitaires est modernisé et de nombreuses unités sont en cours de fabrication. Fantastique pour les passionnés d’aéronautique ! AN-124 sera encore utilisé un certain temps. Dans le monde aéronautique les équipes russes et ukrainiennes coopèrent espérons-le.

P.S. Cabaret astronomie s’arrête par la force des choses lors des nuits bouchées, mais reprend dès que le ciel se dégage des nuages la nuit en espérant voir d’ici le 15 décembre la comète 46P/Wirtanen.

Ouvrages Wladimir Vostrikov
Les Editions du Net.fr

Lys Editions Amatteis.fr

voir aussi Librairie Chauvelin de Corbeil.




Le film sur le Captain « Sully » qui a amerri à la surface de la rivière Hudson

24112018

Un véritable chef-d’oeuvre le film sur l’exploit du Captain « Sully » Chesley Sullenberger qui avec son co-pilote ont réussi l’amerrissage sur l’Hudson River au large de New-York le 15 janvier 2009 dans l’eau glacée. Tous les passagers sauvés ainsi que l’équipage. Les administratifs avaient voulu culpabiliser le commandant et le co-pilote. Le Captain « Sully » avait magistralement démontré qu’en quelques fractions de secondes, il avait pris la meilleure décision, celle d’amerrir sur l’Hudson. Ce que je veux dire ici, c’est qu’en 2002 j’avais déposé mon concept « Vladikite » à l’INPI pour contribuer à sauver des vies en cas de catastrophe d’avion en perdition. Mon concept s’appelle « Vladikite ». J’ai écrit le livre « le projet Vladikite » pour en démontrer la faisabilité. Le concept « Vladikite » a été réfléchi de sorte qu’il soit fixé sur tous les avions à réaction (non pas à hélice) car tous les pilotes du monde, même si ils sont tous extraordinairement performants, rapides dans leurs raisonnements et extrêmement entraînés, tous ne peuvent peut-être pas réagir avec la même sagesse et la dextérité que celles du commandant de bord Chesley Sullenberger. En cas de catastrophe imminente, on déploie mon concept « Vladikite » et l’avion peut atterrir sur un champ, sur la cime des arbres d’une foret, amerrir sur mers et océans, fleuves et rivières. Pour en savoir davantage, lisez : « LE PROJET VLADIKITE » chez http://leseditionsdunet.fr Les Editions du Net.

Captain Chesley Sullenberger « Sully » landed an Airbus A-320 in New-York on the surface of Hudson River after a bird strike. He saved passengers and crew on 15th january 2009. Not all pilots are as clever as He is to react in fractions of seconds analysing all data. In such a dramatic outstanding case of emergency, I wrote « Vladikite project » for all planes to be equipped with my system which can save lives, just read it ! Several other books written, translators welcome.

Chez LES EDITIONS DU NET

Jpeg




Décollage magnétique, j’en suis l’inventeur pour les fusées

15112018

Je suis l’inventeur du DECOLLAGE MAGNETIQUE pour les fusées pour preuve consulter le roman NSEA allers & retours spatiaux ou bien « Cosmos 21″.

Le décollage des fusées dans mon livre se font au départ des spatiaudromes comme « Falaise Crevaux » en Guyane non loin de Kourou, une centaine de kilomètres, de Houston aux Etats(Unis, de Baïkonour au Kazakhstan et de Plessetsk au nord de Moscou en Russie. Je suis l’inventeur d’un puits que j’appelle « PCHE » puits de catapultage électromagnétique. Ces puits sont construits et utilisés sur les bases de lancement de fusées ci-dessus mentionnées.

Il est indéniable qu’il serait justifié que je sois Consultant dans toutes réalisations conséquentes à mon invention et représentant à titre honorifique de certaines entités aéronautiques utilisant cette invention qui est inspirée des décollages magnétiques sur les portes-avions modernes.
Wladimir Vostrikov
15 novembre 2018




Programme Bourane et AN-225 devrait être réactualisé

15112018

Quel dommage qu’une idée aussi géniale ait été arrêtée. Espérons qu’un jour dans les années qui viennent « Bourane » reviendra ainsi que l’extraordinaire porteur, l’avion le plus grand du monde l’Antonov AN-225 afin de justement reprendre des vols vers ISS qui en a besoin de toute urgence, mais aussi des vols vers la Lune, la planète Mars et en général vers le lointain cosmos pour découvrir les exoplanètes avec des vaisseaux spatiaux comme « Bourane » mais aussi plus grands et bien plus sophistiqués. Le programme « Bourane » avec l’AN-225 étaient appropriés pour rejoindre une ou des stations non seulement comme ISS mais aussi et surtout des stations GÉOSTATIONNAIRES comme celle qui est décrite et construite dans: NSEA allers & retours spatiaux. Stations géostationnaires selon les théories et les projets du précurseur de l’astronautique reconnu dans le monde Constantin Tsiolkovski et agencées par de géniaux concepteurs en astronautiques et aéronautiques.




Cabaret Astronomie Mars et la Lune en novembre 2018

13112018

Mars se trouve ce soir à 19 heures local (18h tu), à 25° Est de la Lune ce 13 novembre.

o Mars…………………….O Lune

Je connais ces choses grâce à « Ciel et Espace » qui savent que Mars sera distante de 5° à l’Est, le 15 novembre de Sélène, toujours au-dessus de l’horizon Sud.

o Mars…..O Lune

C’est agréable de s’y retrouver…

Hier soir le 17 novembre à 19 heures local (18 tu), Mars est à 15° Ouest
O Lune……………o Mars
Hier le 18 novembre à 18 heures local Mars était à 30° de la Lune à l’Ouest
Le 19 novembre à 18 heures 30 local Mars est à 35° Ouest de la Lune

O Lune……………………………..o Mars

La Lune prend du retard chaque soir à vue d’œil

Faudra préciser tout cela dans un tableau, mais la Lune prend un retard dans le ciel d’environ 15° chaque jour ou la nuit bien entendu par rapport à la même heure le soir précédent, mais Mars que fait-elle – faut regarder dans les éphémérides car il y a des bizarreries j’ai lu que parfois elle rétrograde puis reprend sa trajectoire, évidemment c’est une illusion d’optique car Mars suit sa route sur l’écliptique et la Terre la laisse derrière proportionnellement à la trajectoire de chacune des deux planètes, à nos yeux ça fait comme un zigzag et puis nous tournons…







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus