Mars, destination difficile, mais ils s’y lanceront quand même.

14 04 2013

Une jolie affiche simple qui invite le publicPersonne n’ira jamais sur la planète rouge. C’est trop loin, trop étroit dans le vaisseau de transfert Terre-Mars, trop étroit dans les modules d’habitation, trop stressant face à tous les dangers de panne qui peuvent survenir à chaque instant pendant 400 ou 900 jours d’enfermement, trop de promiscuité entre les hommes, les projets prévoient entre quatre et six spationautes astronautes. L’atmosphère de tension sera invivable, même s’ils envoient trois hommes plus trois femmes, il y aura des conflits de toutes sortes, ils deviendront échangistes, des jalousies et des conflits seront incessants comme femmes et hommes pas au goût de chacun, disputes, réconciliations sauf si une espèce de dictature individualiste résonne les passagers d’un vaisseau spatial à la mission extrêmement difficile – sinon même les plus tempérés péteront les plombs et ils s’entre-tueront avant le retour sur Terre. Moins d’un degré pour la rentrée dans l’atmosphère, on l’a fait de nombreuses fois, mais un manque de chance pourrait justement arriver au premier voyage habité vers Mars, à l’aller ou au retour, parmi tous les autres problèmes et les dangers permanents… Prendre place à bord d’un vaisseau spatial vers Mars ou autre lointaine destination, c’est faire face à une mort probable malgré toutes les assurances technologiques – à moins d’emporter un maximum de bouteilles de whisky ou de bon vin, même cela ne sera pas possible.Ils s’y lanceront quand même !


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus