• Accueil
  • > Archives pour septembre 2018

énormes océans dans le cosmos

28092018

Il semble que cela ait du sens, mais attendons les explications du processus. Ce qui est généralement admis et expliqué, c’est que 380 000 ans après le Big Bang une masse d’hydrogène ionisé était en stagnation, après cette fameuse période de stagnation ionique, cette mélasse éclata soudainement à la vitesse de la lumière dans tous les sens. Les «neutrons» surabondants ont créé de nouveaux protons créant de nouveaux atomes enrichis comme l’hélium, le lithium, le béryllium, le carbone, l’azote et l’oxygène… les atomes les plus simples et les autres atomes d’étoiles explosées s’attirèrent et se rassemblèrent par accrétion vers la matière suivante, grossièrement (accrétion).

L’atome de base le plus simple et le plus répandu est « l’hydrogène », celui-ci s’est mélangé à un autre atome de gaz, l’oxygène en quantités énormes, créant ainsi l’océan que viennent de débusquer récemment les astrophysiciens dans le cosmos où de nombreux atomes enrichis ont créé surtout de la matière solides, telles que le silicium etc. Wladimir




enormous hidden oceans in cosmos

27092018

It seems it makes sense but, let’s wait for the explanation process. What is commonly explained is that 380,000 years after the big bang, a ionic mass was stagnating of hydrogen which suddenly after this famous period of ionic soup of stagnation bursted at light speed in all directions, and electrons found their place around each hydrogen atom. Overabundant « neutrons » created new protons creating new enriched atoms as helium, lithium, beryllium, carbon, azote and oxygen and so on… the simpliest atoms created stars, but the rest of atoms together with exploded stars, attracted each other and gathered towards next matter, roughly (acretion).

The simpliest basic atom and the most numerous is « hydrogen » gathered and mixed with another gas atom, oxygen in enormous quantities in cosmos – some numerous atoms created solid matter as silicium etc, but other mixed naturally together creating : H2O in enormous quantities, certainly creating « the hidden Ocean » found recently in the universe.
Wladimir




FLASH D’IRIDIUM le 26 septembre 2018

27092018

Hier soir je regardais le ciel entre 22 heures et 22 heures 02 – Mars splendide telle un phare rouge plein sud, un avion passe d’est au sud, puis une lumière éblouissante dans le ciel, bien plus éblouissante que Vénus ou la Lune, c’était un « FLASH », mais un flash d’Iridium, de l’un de ces satellites dont parle « Ciel et Espace » dans son dernier numéro. Ce flash d’une grande intensité a duré deux secondes, peut-être trois. Peut-être d’autres personnes l’on vu: C’était entre quarante et cinquante degrés vers Polaris à partir de la planète Mars, pas tout à fait au zénith. J’en avais déjà vu un dans le sud de la France près de la Méditerranée, d’abord on pourrait croire qu’il s’agit des phares d’un avion, surtout lorsque l’aéroport n’est pas bien loin comme celui d’Orly pour moi à 48.6833 de latitude et 2.5333 de longitude, puis l’on s’aperçoit qu’un avion qui aurait allumé ses phares continuerait sur sa trajectoire avec ses feux de position, mais là pas du tout, alors peut-être un bolide qui au bout de quelques fractions de secondes explose ou s’évanouit dans le noir de la nuit, ce n’est pas cela non plus mais ça ressemble à un bolide, or en ce moment il n’y a pas d’astéroïdes – tout coïncide avec les descriptions de « Ciel et Espace », c’est un flash d’Iridium avec ses panneaux solaires ultra réfléchissants envoyés dans l’espace par la société Space X. Ces manifestations dans le ciel nocturne se produisent seulement depuis début 2017, les satellites vont être remplacés et il y aura de moins en moins de flash étonnants. A 22heures locale, c’est à dire à 20 heure TU, les panneaux du satellite recevaient facilement les rayons du Soleil et les avaient réfléchis jusqu’à moi et ceux qui observaient le ciel au même moment. C’est grâce au magazine « Ciel et Espace » que j’ai compris qu’il s’agissait des satellites d’Iridium de Space X, sinon je pensais aux bolides vagabonds…




« Mars » toujours splendide, comme un phare plein Sud

25092018

De chez moi le 24 septembre.
Mars toujours splendide le soir en regardant plein sud. Hier soir elle se trouvait entre 25° et 30° à l’ouest de la Lune. La Lune retarde chaque jour de quelques douze degrés, une heure, mais parcourt inexorablement le ciel pour se coucher de plus en plus tard pour se lever bientôt très tôt le matin et continuer son intervalle vieux de près de quatre milliards d’années. Le 21 septembre Mars se trouvait entre 8° et 10° de la Lune. En regardant ce spectacle chaque soir lorsque le ciel est dégagé l’on constate ce que nous apprend la discipline astronomique. Lorsque l’on regarde le ciel la nuit, sans les éphémérides aucune étoile ne pourrait porter un nom – avant c’était le bouche à oreille mais pour les nébuleuses et les étoiles des galaxies éloignées c’est un numéro spécifique des divers catalogues dont Messier qui les situe dans l’univers. Le matin lorsqu’il fait beau, il est intéressant de constater le décalage du Soleil chaque jour de plus en plus vers l’Est, c’est flagrant surtout après l’équinoxe de mon anniversaire.

Le 25 septembre,
Hier soir c’était « plein sud » un phare orange qui s’éloigne mais reste encore très brillant, d’une magnitude importante. Mars s’éloigne à raison d’environ 1,050,000 kilomètres chaque jour – donc déjà 58,800,000 km nous séparent de la distance la plus courte entre Mars et la Terre, il faut encore en profiter comme en 2016 jusqu’à son éloignement qui ne la rendra plus vedette de l’année.

A5 Lire a e-tiolles 2018




Mars la nuit dernière à 5° de la Lune

20092018

A travers les nuages en région parisienne, Mars était à 5° de la Lune gibbeuse décroissante, encore un magnifique spectacle. Mars toujours comme un feu orange près de la Lune (en apparence bien sûr).

Qu’en sera-t-il la nuit qui vient, les astronomes le savent, mais moi je regarderai s’il y a changement, évolution par rapport à la nuit dernière…

o Mars O Lune




Mars puis Saturne près de la Lune

16092018

Hier soir le 17 septembre, encore un spectacle dans le ciel du sud,
La Lune gibbeuse avait pour compagne éphémère, comme cela arrive de temps en temps Saturne, un peu plus au sud et en-dessous à moins d’un bout de doigt tendu… et ce matin du 18 encore « Orion » et toute la suite la plus prestigieuse du ciel matinal.

IMG_20180917_204153[1]

ça c’était le 15 septembre:
Lune gibbeuse croissante complètement à l’ouest et Mars au sud-est encore splendide. Je regarderai ce soir Mars doit rattraper peu à peu la Lune vers le 19 septembre elle seront distantes de l’épaisseur de votre pouce – soit 5° degrés environ, mais en attendant demain soir le 17 septembre ça sera encore intéressant Saturne sera à 1°5 en-dessous de la Lune et la ballet continue jusqu’en novembre avec de nouveau Saturne puis Jupiter avec les étoiles qu’on peut facilement repérer comme dans le Sagittaire et comme Antarès dans le Scorpion. S’il y aura des nuages je regarderai les parhélies.

Jpeg




Nicolas Hulot défendra toujours l’écologie et la nature

2092018

Nicolas Hulot défendra toujours la cause de l’écologie et de la nature avec la plus grande lucidité, c’est quelque chose d’indissociable en lui, cela fait partie de sa nature. C’est une personne intègre et il est toujours brillant dans toutes ses interventions. Ses décisions sont en harmonie avec son état d’esprit humble et déterminé, il n’a besoin que d’une chose dans son abnégation de pouvoir et des honneurs, c’est tout faire pour tenter de remédier à l’état de notre planète, la situation devient de plus en plus criante des alertes du passé comme la sécheresse et la canicule de cet été. Manque d’eau pour les cultures et les pâturages, terres empoisonnées par les produits chimiques. Convaincre les lobby d’essayer de trouver des solutions, persuader les politiques dans leurs décisions.
Nicolas Hulot fait ce qu’il peut et à sa manière et la jeunesse l’aime, la majorité des Français l’aime et tous restent à son écoute.
L’émission à son sujet à la télévision sur la deuxième chaîne a été excellente et on ne peut que lui envoyer nos meilleurs vœux pour lui et sa famille.
Wladimir




ORION du matin début septembre et le 17

2092018

A Argelès je la vois au-dessus de la mer et des roseaux, à Boussy parmi les arbres jusqu’au lever du jour.

SPLENDIDE CE MATIN DU 17 SEPTEMBRE à 5H50 temps heure légale Paris

Bien avant cinq heures du matin déjà ORION apparaît tel un guerrier impressionnant dans le ciel de l’Est, sud-est. Orion est éblouissant jusqu’au lever du Soleil, je comprends que les anciens avaient de l’appréhension en le contemplant et qu’ils imaginaient un tas d’histoires impressionnantes à son sujet. Pour les astronomes c’est la « nurserie », une constellation où naissent les étoiles, bien que Bételgeuse soit une géante rouge – Bellatrix et Aldébaran au-dessus avec les Pléiades encore au-dessus. Bételgeuse sur la ligne de Procyon du Petit Chien, Rigel et Saïph sur la ligne de Sirius la plus lumineuse des étoiles, les Trois Rois du Baudrier.

Un bol renversé sur la Voie lactée: en joignant Sirius à Pollux et Castor des Gémeaux à Capella du Cocher… et bien d’autres merveilles du matin qui annonce une journée toujours ensoleillée.

Quant au crépuscule, c’est toujours le manège de Vénus à l’ouest suivie sur l’écliptique de Jupiter, puis Saturne et la vedette cette année Mars qui a entamé son éloignement progressif mais reste encore comme un phare bien rouge à vingt – trente degrés au-dessus de l’horizon.







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus