• Accueil
  • > Archives pour novembre 2018

PAK-TA – programme d’avions cargo énormes et hypersoniques

27112018

пак-та-300x150 copyrightAviaRu18.07.2017

Je vous raconterai tout à l’heure quelque chose sur l’énorme avion russe « IL-106 du programme « PAK-TA ». Déjà jetez un coup d’œil, il ressemble à un orque, un épaulard, beau majestueux, grande capacité avec soute de 4,5 mètres de hauteur, toujours 6 mètres de largeur, énorme comme tous les appareils Antonov qu’avaient construit les Russes avec les Ukrainiens et d’autres spécialistes du bloc soviétique en Ukraine. Les Russes avaient eu certainement tord d’aller construire leurs plus gros porteurs en Ukraine, certainement aussi par la volonté de Nikita Khrouchtchev qui voulait promouvoir son pays natal, mais Oleg Antonov lui, était bien russe, il avait fait toutes ses études à Leningrad. Les Ukrainiens se sont fourvoyés avec les Chinois pour reconstruire « Mriya » – jusqu’à quelle limite les Russes toléreront-ils une telle dégradation du respect des origines d’Oleg Antonov et l’investissement russe dans les usines Antonov en Ukraine ? Nous verrons, sachant que Kiev avait longtemps été considérée comme « Mère » de la patrie russe mélangeant la contrée de la principauté de Kiev à celle de Novgorod. De son côté Iliouchine ne rigole pas, il a fait ses preuves et avec son programme « PAK-TA » le prochain « IL-106″ représente un futur encore plus impressionnant. Moteurs Tupolev Dvigatel déjà approuvé. Un autre avion gros porteur dépassant leur IL-76TD, le « ERMAK » est en préparation également dont la construction est prévue en série au début de 2022. 80 exemplaires de l’ »IL-106″ sont prévus, avec une envergure d’une soixantaine de mètres et une longueur égale du fuselage. Il soulèvera facilement 100 tonnes mais pourrait en soulever sur une courte distance, le double. « IL-76Td » bien connu des transitaires est modernisé et de nombreuses unités sont en cours de fabrication. Fantastique pour les passionnés d’aéronautique ! AN-124 sera encore utilisé un certain temps. Dans le monde aéronautique les équipes russes et ukrainiennes coopèrent espérons-le.

P.S. Cabaret astronomie s’arrête par la force des choses lors des nuits bouchées, mais reprend dès que le ciel se dégage des nuages la nuit en espérant voir d’ici le 15 décembre la comète 46P/Wirtanen.

Ouvrages Wladimir Vostrikov
Les Editions du Net.fr

Lys Editions Amatteis.fr

voir aussi Librairie Chauvelin de Corbeil.




Le film sur le Captain « Sully » qui a amerri à la surface de la rivière Hudson

24112018

Un véritable chef-d’oeuvre le film sur l’exploit du Captain « Sully » Chesley Sullenberger qui avec son co-pilote ont réussi l’amerrissage sur l’Hudson River au large de New-York le 15 janvier 2009 dans l’eau glacée. Tous les passagers sauvés ainsi que l’équipage. Les administratifs avaient voulu culpabiliser le commandant et le co-pilote. Le Captain « Sully » avait magistralement démontré qu’en quelques fractions de secondes, il avait pris la meilleure décision, celle d’amerrir sur l’Hudson. Ce que je veux dire ici, c’est qu’en 2002 j’avais déposé mon concept « Vladikite » à l’INPI pour contribuer à sauver des vies en cas de catastrophe d’avion en perdition. Mon concept s’appelle « Vladikite ». J’ai écrit le livre « le projet Vladikite » pour en démontrer la faisabilité. Le concept « Vladikite » a été réfléchi de sorte qu’il soit fixé sur tous les avions à réaction (non pas à hélice) car tous les pilotes du monde, même si ils sont tous extraordinairement performants, rapides dans leurs raisonnements et extrêmement entraînés, tous ne peuvent peut-être pas réagir avec la même sagesse et la dextérité que celles du commandant de bord Chesley Sullenberger. En cas de catastrophe imminente, on déploie mon concept « Vladikite » et l’avion peut atterrir sur un champ, sur la cime des arbres d’une foret, amerrir sur mers et océans, fleuves et rivières. Pour en savoir davantage, lisez : « LE PROJET VLADIKITE » chez http://leseditionsdunet.fr Les Editions du Net.

Captain Chesley Sullenberger « Sully » landed an Airbus A-320 in New-York on the surface of Hudson River after a bird strike. He saved passengers and crew on 15th january 2009. Not all pilots are as clever as He is to react in fractions of seconds analysing all data. In such a dramatic outstanding case of emergency, I wrote « Vladikite project » for all planes to be equipped with my system which can save lives, just read it ! Several other books written, translators welcome.

Chez LES EDITIONS DU NET

Jpeg




Décollage magnétique, j’en suis l’inventeur pour les fusées

15112018

Je suis l’inventeur du DECOLLAGE MAGNETIQUE pour les fusées pour preuve consulter le roman NSEA allers & retours spatiaux ou bien « Cosmos 21″.

Le décollage des fusées dans mon livre se font au départ des spatiaudromes comme « Falaise Crevaux » en Guyane non loin de Kourou, une centaine de kilomètres, de Houston aux Etats(Unis, de Baïkonour au Kazakhstan et de Plessetsk au nord de Moscou en Russie. Je suis l’inventeur d’un puits que j’appelle « PCHE » puits de catapultage électromagnétique. Ces puits sont construits et utilisés sur les bases de lancement de fusées ci-dessus mentionnées.

Il est indéniable qu’il serait justifié que je sois Consultant dans toutes réalisations conséquentes à mon invention et représentant à titre honorifique de certaines entités aéronautiques utilisant cette invention qui est inspirée des décollages magnétiques sur les portes-avions modernes.
Wladimir Vostrikov
15 novembre 2018




Programme Bourane et AN-225 devrait être réactualisé

15112018

Quel dommage qu’une idée aussi géniale ait été arrêtée. Espérons qu’un jour dans les années qui viennent « Bourane » reviendra ainsi que l’extraordinaire porteur, l’avion le plus grand du monde l’Antonov AN-225 afin de justement reprendre des vols vers ISS qui en a besoin de toute urgence, mais aussi des vols vers la Lune, la planète Mars et en général vers le lointain cosmos pour découvrir les exoplanètes avec des vaisseaux spatiaux comme « Bourane » mais aussi plus grands et bien plus sophistiqués. Le programme « Bourane » avec l’AN-225 étaient appropriés pour rejoindre une ou des stations non seulement comme ISS mais aussi et surtout des stations GÉOSTATIONNAIRES comme celle qui est décrite et construite dans: NSEA allers & retours spatiaux. Stations géostationnaires selon les théories et les projets du précurseur de l’astronautique reconnu dans le monde Constantin Tsiolkovski et agencées par de géniaux concepteurs en astronautiques et aéronautiques.




Cabaret Astronomie Mars et la Lune en novembre 2018

13112018

Mars se trouve ce soir à 19 heures local (18h tu), à 25° Est de la Lune ce 13 novembre.

o Mars…………………….O Lune

Je connais ces choses grâce à « Ciel et Espace » qui savent que Mars sera distante de 5° à l’Est, le 15 novembre de Sélène, toujours au-dessus de l’horizon Sud.

o Mars…..O Lune

C’est agréable de s’y retrouver…

Hier soir le 17 novembre à 19 heures local (18 tu), Mars est à 15° Ouest
O Lune……………o Mars
Hier le 18 novembre à 18 heures local Mars était à 30° de la Lune à l’Ouest
Le 19 novembre à 18 heures 30 local Mars est à 35° Ouest de la Lune

O Lune……………………………..o Mars

La Lune prend du retard chaque soir à vue d’œil

Faudra préciser tout cela dans un tableau, mais la Lune prend un retard dans le ciel d’environ 15° chaque jour ou la nuit bien entendu par rapport à la même heure le soir précédent, mais Mars que fait-elle – faut regarder dans les éphémérides car il y a des bizarreries j’ai lu que parfois elle rétrograde puis reprend sa trajectoire, évidemment c’est une illusion d’optique car Mars suit sa route sur l’écliptique et la Terre la laisse derrière proportionnellement à la trajectoire de chacune des deux planètes, à nos yeux ça fait comme un zigzag et puis nous tournons…




Allers et retours spatiaux – de Terre à Mars à Terre

6112018

Tout simplement  » un roman d’aventure terrestre et spatiale  »
NSEA-couverture-335_99x234_92  ORIGINALE 2

à lire en avion sur un vol de onze à quatorze heures !

De Terre à Mars …..

affiche-saffiche page vericale mars




Solar Impulse de Bertrand Picard

4112018

A la Cité des Sciences et de l’Industrie dans la salle principale au-dessus des visiteurs une vision incroyable !
SOLAR IMPULSE de Bertrand Picard.
Cette vision est incroyable parce que cet avion à l’énergie solaire fait fonctionner quatre moteurs hélice – les panneaux sont sur toute la longueur des deux ailes. Les ailes sont longues et paraissent fragiles. Cet avion est un énorme aventurier avec l’autre exemplaire – un tour du monde uniquement à l’énergie solaire grâce à l’inventivité, l’ingéniosité et au courage tout aussi incroyable de Bertrand Picard. Traversée de l’Amérique, les océans, les territoires les plus étendus de la planète et accueil partout chaleureux, du moins je l’espère au fantastique Bertrand Picard, qu’on a tous suivi pendant ses périples.

J’aurais bien voulu faire apparaître une photo de ce magnifique spécimen aéronautique, mais il y a les fameux droits à respecter, donc il faut aller sur internet et contempler toutes les photos disponibles.




à la Cité des Sciences, l’astronomie

3112018

Avec Alexandre mon petit-fils, nous avons vu et écouté Aurélien Barrau à la Cité des Sciences de Paris. « Trous noirs et gravitation quantique » édifiant, intéressant et spectaculaire « good one man show » Salle Gaston Berger où science et poésie s’ajustent parfaitement – où a-t-il trouvé ces textes ? Les mini trois noirs quantiques du LHC ne représentent aucun danger pour la Terre car en laboratoire ils éclatent comme des petites bulles de savon, je pense qu’il a fait cette comparaison par rapport aux « mini big bang » étudiés et approchés au LHC qui selon les astrophysiciens ne représentent aucun danger pour notre planète, alors que certains commentaires affirmaient il y a de cela quelques années que le « Big Bang originel » est bien parti d’un mini début qui devint exponentiel. Puis Brigitte Zanda, toujours passionnante avec son programme « Fripon Vigie-Ciel » avec Asma Steinhausser qui a détaillé leur logistique. Juste avant « Photométrie des astéroïdes » avec Stéphane Fauvaud salle « 2″ énumération d’études très sophistiquées pour mesurer les objets du ciel dont les astéroïdes, puis Hérvé Cottin salle Louis Armand qui a remis les pendules à l’heure concernant les affirmations hâtives par les plus grands journaux du monde sur « la vie trouvée ailleurs que sur la Terre », une position comme celle d’Enrico Fermi: Des extraterrestres ? Vous en voyez ? Moi j’en vois pas, où sont-ils ? Peut-être qu’un jour l’un d’eux nous frôlera, nous touchera ou pire voudra nous faire du mal… peut-être sont-ils déjà là depuis fort longtemps, mais « peut-être n’est pas scientifique ». Pour l’instant les plus infimes particules les plus basiques n’ont pas été trouvées, sauf de la glycine et du carbone, très peu d’échantillons de l’espace cosmique ont été récoltés comme des poussières infimes d’un capteur revenu sur la Terre et quelques kilogrammes de roches lunaires stériles. De nombreuses conférences passionnantes auxquelles il était impossible d’assister simultanément à d’autres. Des rencontres.
Et puis nombreux stands de télescopes fantastiques, de trépieds et de montures équatoriales motorisées, des lunettes, des Dobson motorisés numériques, des jumelles et des accessoires, on ne sait où donner de la tête!




Circuits distribution livres

1112018

Mon ouvrage chez « Lys Editions Amatteis » concernant la planète Mars, vedette jusqu’à la fin de cette année 2018, serait approprié dans vos prestigieux circuits de distribution.
NSEA Allers et retours spatiaux – est un roman de science fiction aux techniques fiables contemporaines. A notre époque il est possible d’aller comme cela avait été largement prouvé avec le programme « Apollo » sur notre satellite la Lune à plusieurs reprises, mais aussi les techniques actuelles permettent depuis des années de s’aventurer jusqu’à Mars. Les seuls obstacles semblent être les financements. Il s’agit d’une aventure à travers le monde, sur notre Terre, puis aussi jusqu’à la planète rouge. Les buts de l’avenir seront de conquérir une exoplanète, les humains s’y préparent. Les idées du génie humain sont insoupçonnables – fusées, vaisseaux, modules, moteurs ioniques, moteurs nucléaires, station géostationnaire orbitale autour de la Terre, stations lunaire. Le temps est le problème principal, vient ensuite l’endurance physique et mentale des hommes. De toute façon il faudra bien un jour trouver des solutions face au surpeuplement de notre planète et préserver une partie de l’humanité en s’expatriant très loin dans le cosmos…

dans quelques journaux
Editeur : Lys Editions Amatteis – France
e-mail: editions.am@tteis.fr http://77livres.fr
blog: vladex.unblog.fr
Les Editions du Net http://www.leseditionsdunet.fr







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus