Soyuz MS-09 est amaré à l’ISS

15102018

Le retour des trois astronautes à bord de l’ISS sera assuré par la capsule de la mission Soyuz MS-09 qui est amarée à la station internationale, c’est la suite des événements qui devient problématique pour les approvisionnements et la rotation des visiteurs et astronautes/cosmonautes de l’ISS. Peut-être que Space-X sera prêt d’ici là.




Ascenseur spatial japonais – Japanese Space Lift

13102018

Japanese Space lift foreseen by Masharo Nohmi

It is fantastic to pik-up again the idea of a space lift towards space. The Japanese professor has studied in details Constantin Tsiolkovsky idea, but it seems many other experts did it before him, Arthur C. Clarke is an author among many other tehnicians too, all have abandoned any project because in such a tremendous adventure, they always have to face an obstacle, even if the « nanotubes » would seem sufficient, there will always be another obstacle to overcome, as « gravity » – progressive but still existent up to the famous well determined limit of 36 000 km altitude, or better to say distance from Earth surface. Constantin Tsiolkovski had a dream before he died. It is described in Wladimir Vostrikov’s book:

« NSEA allers et retours spatiaux »
isbn: 978-2-86849302-6
Lys Editions Amatteis
77190 DAMMARIE-LES-LYS
which I invite Mr Masharo Nohmi, Shizuoda University professor and his Team to consult, where they would find an additional solution.




Il y a trois passagers à bord d’ISS…

13102018

Si les partenaires d’ISS ne se mobiliseront pour reprendre les vols de service, les Russes arriveront bien à trouver ce qui a provoqué la panne dans le déclenchement erroné d’un booster comme le système de commande des attaches de la désolidarisation ou d’un moteur de la fusée et reprendront le service au plus tôt. Les Russes ne sont pas seuls, ils sont en coopération avec l’ESA et la NASA, les Japonais et les Chinois… Une solution sera trouvée, car là-haut il reste trois passagers, même si les ressources alimentaires et techniques sont suffisantes, il semble qu’il n’y ait plus de capsule de retour attachée à l’ISS.




Soyuz la capsule, Fusée Soyuz MS-10 cosmonautes sauvés le 11 octobre 2018

12102018

Hier la capsule SOYUZ portée par la fusée Soyuz MS-10 système le plus fiable ces dernières années pour approvisionner la station ISS s’est déclenchée de la fusée en détresse et les cosmonaute/astronautes sont revenus immédiatement sur terre dans une région proche de la base de lancement à Baïkonour, sains et saufs, Dieu soit loué comme se sont exprimés les responsables russes. Le système de sauvetage a fonctionné quant à lui avec toute l’efficacité prévue en cas de catastrophe, c’est réconfortant de savoir que la vie des passagers de Soyuz a été épargnée, ils ont certainement eu la peur de leur vie.

Le responsable de Roscosmos a réagi après peur et colère. Une enquête est en cours pour déterminer les raisons exactes de l’accident. Un booster aurait mal fonctionné, mais ce sont les explications de la raison exacte qu’attendent tous les responsables de l’organisation spatiale russe, car ceux qui seraient responsables du moindre détail désastreux pour la notoriété de Roscosmos et de la mise en danger de la vie des cosmonautes seront renvoyés sur le champ avec toutes les conséquences que cela implique, c’est à dire s’il s’agit de sous-traitants, ils n’auront plus jamais affaire avec la grande organisation spatiale russe. Pour quelque temps les activités d’approvisionnement d’ISS sont complètement suspendues en ce qui concerne la Russie. Il semble qu’il faille que les autres parties prenantes dans l’exploitation de la station orbitale prennent le relais de toute urgence !

Voir suite…




enormous hidden oceans in cosmos

27092018

It seems it makes sense but, let’s wait for the explanation process. What is commonly explained is that 380,000 years after the big bang, a ionic mass was stagnating of hydrogen which suddenly after this famous period of ionic soup of stagnation bursted at light speed in all directions, and electrons found their place around each hydrogen atom. Overabundant « neutrons » created new protons creating new enriched atoms as helium, lithium, beryllium, carbon, azote and oxygen and so on… the simpliest atoms created stars, but the rest of atoms together with exploded stars, attracted each other and gathered towards next matter, roughly (acretion).

The simpliest basic atom and the most numerous is « hydrogen » gathered and mixed with another gas atom, oxygen in enormous quantities in cosmos – some numerous atoms created solid matter as silicium etc, but other mixed naturally together creating : H2O in enormous quantities, certainly creating « the hidden Ocean » found recently in the universe.
Wladimir




Une période exceptionnelle le ciel d’août 2018 dans le Roussillon

10082018

Bonjour à tous depuis la Médiathèque d’ARGELES-SUR-MER

Nuit des étoiles le 3 août 2018 à Elne, « Colline Saint Martin »
Latitude : 42°598 Longitude  2.97°:
(Paris : 48°50 – 2°20)
Il est peut-être nécessaire de se replonger dans l’ambiance astronomique moderne.

Un petit rappel de l’histoire de l’univers
Aristote 350 ans avant JC proclamait que la Terre était plate et qu’elle était le centre de l’univers.
Edwin Huble, astronome américain avait remarqué en 1929 en regardant dans un télescope moderne que dans l’univers non seulement les étoiles, mais les galaxies s’éloignaient à grande vitesse, (en fait à l’inverse du carré de la distance qui les séparaient) donc l’univers était en expansion.
Georges Lemaître, chanoine catholique et physicien émit l’idée que l’univers avait pour origine un point extrêmement dense et chaud, si l’on remontait le temps jusqu’à son point d’origine.
George Gamow, physicien russe devenu américain affirmait que s’il y avait expansion, on devait retrouver des traces sous forme de résidus de rayonnement fossile de sa transformation. Les Américains Penzia et Wilson reçurent le prix Nobel après avoir découvert un « bruit » sous forme d’ondes en provenance du cosmos tout entier, lorsqu’ils avaient construit une gigantesque antelle pour la compagnie américaine BELL.

Jusqu’au vingtième siècle, on se contentait de penser à un univers stagnant, qui ne changeait pas en tout apparence.

D’après les scientifiques modernes :

A partir d’un point dense et extrêmement chaud s’était produit un « big bang » comme l’avait surnommé l’astrophysicien anglais Fred Hoyle en 1947.,
Pendant 380 000 années c’est l’inflation – au début un quark peut-être, puis un neutron, une énorme quantité de neutrons dont une grande quantité peu à peu se transforme en proton – inflation d’une soupe primordiale, d’une mélasse ionique, puis expansion tous azimuts. Des nébuleuses de poussières et de gaz se forment à partir des neutrons et des protons qui deviennent hydrogène, hélium; des étoiles se forment et certaines explosent en supernovae durant le premier milliard d’années. Dans les nébuleuses se produit « l’accrétion » de gaz et de poussières. Des étoiles naissent, autour des étoiles des morceaux se disloquent, d’autres gaz et poussières s’agglomèrent et forment des planètes. Des planètes gravitent autour de millions de milliards d’étoiles dans les galaxies.
Des galaxies se regroupent en amas galactiques, les amas se regroupent en superamas galactiques – un nombre infini, des galaxies par milliards.
Notre Galaxie est « La Voie Lactée » notre proche voisine est visible, c’est la galaxie d’Andromède, elle se trouve à 2 300 000 d’années-lumière, une galaxie spirale, comme la nôtre.

Un rapide rappel :
Une année-lumière équivaut à 10 000 milliards de kilomètres, soit 10 puissance13km
Une unité astronomique. 150 000 000 km (distance : Soleil-Terre)
Notre système solaire :
Le Soleil est notre étoile – 9 planètes gravitent autour presque sur un même plan à quelques degrés près. Distance des planètes au Soleil :
MERCURE 58 000 000 km
VENUS 108 000 000 km
TERRE 150 000 000 km
MARS 228 000 000 km
Ceinture d’astéroïdes dont Cérès 1 000 km de diamètre
JUPITER avec 16 lunes 778 000 000 km 
SATURNE 1 427 000 000 km
URANUS 2 870 000 000 km penchée sur l’écliptique
NEPTUNE 4 497 000 000 km
PLUTON 5 900 000 000 km attirée par une grosse planète dans le Nuage d’Oort.
D’autres planètes dans le Nuage d’Oort dont une grosse planète qu’on suppose derrière le soleil qui met 20 000 ans à en faire sa révolution à 50 UA (unités astronomiques)

Le 27 juillet, extraordinaire ECLIPSE DE LUNE, visible dans toute la France.

ANNÉE SPÉCIALE D’UNE OPPOSITION « très favorable » DE LA PLANÈTE MARS

« MARS » est la quatrième planète du système solaire, en comptant à partir du Soleil. C’est une planète « intérieure » car elle se trouve à l’intérieur de la zone allant du Soleil jusqu’à la « ceinture d’astéroïdes ». Après la ceinture d’astéroïde les planètes faisant partie du système solaire sont dites « extérieures » comme Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton avec leurs lunes – certaines autres peuvent en faire partie, comme une planète importante, plus grande que la Terre mais qui n’a pas encore été localisée, elle se trouverait en ce moment derrière le Soleil, donc impossible à voir, elle ferait sa révolution autour du Soleil en 20 000 années.

Les planètes intérieures sont donc Mercure, Vénus à la plus importante magnitude de -4, la Terre et Mars.
Les orbites de la Terre et de Mars ne sont pas des ellipses parallèles, sans se croiser elles diffèrent de 1°85 ce qui fait que l’alignement dans l’opposition n’est pas la distance qui rapproche les deux planètes Terre et Mars. Opposition parfaite le 27 juillet 2018 (sur un même plan perpendiculaire au plan de l’écliptique) – mais la distance la plus proche entre les deux planètes est le 31 juillet 2018 selon les calculs astronomiques.
Les nuits des étoiles verront Mars s’éloigner de plus d’un million de kilomètres par jour. Le 3 août, la planète Mars s’est éloignée de 8 millions de kilomètres.

La plus courte distance entre Mars et la Terre, le 31 juillet 2018 est de 57 600 000 km
Mars se lève au Sud – Sud-Est vers 22 heures et grimpe dans la nuit à 20° jusqu’à 30°  seulement au-dessus de l’horizon et se couche au Sud-Ouest, peut être masquée par la montagne.
Mars a un diamètre de 6 397 km alors que celui de la Terre est de 12 756 km.

Actualités :
Une tempête s’est levée le 18 juin dernier et continue actuellement, une poussière rouge d’oxyde de fer masque toute la géographie de la planète rouge. On peut tout de même voir le pôle sud, la calotte glacière qui fond pendant deux mois à cette époque particulière de sa révolution autour du Soleil. Mars est donc la dernière planète intérieure avant la ceinture d’astéroïdes.
Mars est dans en ce moment et pendant encore quelques mois dans la Constellation du Capricorne. L’opposition de Mars en 2016 était localisée dans la constellation du Scorpion.

Opposition jamais au même point sur l’écliptique lors de l’opposition Mars-Terre-Soleil.
La révolution autour du Soleil de Mars se réalise en 682 jours terrestres, mais les oppositions ou les conjonctions se réalisent tous les 780 jours terrestres.
La révolution de la Terre autour du Soleil se fait en 365 jours terrestres. L’explication de la différence entre 682 jours et 780 jours est due au fait que la Terre double Mars la première année et les mois restant (14) la Terre recommence une révolution et rattrape le point d’opposition entre les deux planètes.
Localisation :
Vers minuit Sud-Ouest, à 25° au-dessus de l’horizon dans la constellation du Capricorne.
Vénus est tout de même la plus lumineuse de magnitude -4
Quant à Jupiter, sa luminosité diminue jusqu’à -2,3 lors de la période d’opposition de Mars-Terre-Soleil.
La luminosité de Mars en cette période très favorable et même exceptionnelle est de magnitude de – 2,4 La prochaine opposition favorable aura lieu en 2035.
Mars brille plus que Sirius l’étoile la plus brillante du ciel.
Les oppositions de Mars s’échelonnent entre 56 millions à 101 millions de kilomètres selon les années.
Le 3 août, Mars est à plus de 80 000 000 km de la Terre.

Observation du ciel comme de coutume.
Au Sud- Ouest, on peut voir sur l’écliptique et l’horizon, disparaître Antarès du Scorpion
Deneb du Cygne (aplatie aux pôles) du fait de sa rotation – Altaïr de l’Aigle et Véga de la Lyre, pratiquement au zénit.

Arcturus géante rouge du Bouvier, à 35 années-lumière de nous, au diamètre de 20 fois celui de notre Soleil.
La Couronne boréale est à gauche de la constellation du Bouvier.

Les principales constellations autour de l’étoile polaire « Polaris ».
Les douze, treize constellations et tant d’autres astres que nous avions pu contempler sous une voûte céleste limpide avec la Voie lactée sur la Colline Saint Martin.
88 constellations en tout sont répertoriées par les astronomes contemporains, alors que les anciens en avaient répertorié 48.

TOUS LES SOIRS, L’on peut contempler les planètes vedettes de cet été d’Ouest en Est: Vénus – Jupiter – Saturne – et comme un phare rouge Mars à peine à une quinzaine de degrés au-dessus de l’horizon – elle s’élève dans la nuit. Ces planètes avec la Lune croissante nous désignent d’une manière éblouissante l’ECLIPTIQUE arrondie sur laquelle nous nous trouvons sur Terre. N’oublions pas que sur Terre nous tournons comme sur un manège !

Bon été à tous sous canicule et orages impressionnants.
Wladimir Vostrikov




au Salon d’Etampes-Mondésir BD et livre d’Aviation

2062018

Bonne sortie sur l’aérodrome d’Etampes-Mondésir au Salon de la BD et livre d’aviation, » />Photo-0117Photo-0119 aux dessinateurs, concepteurs talentueux, des artistes qui par leur art racontent des histoires prenantes avec des détails incroyables et de belles couleurs appropriées – leur sujet principal « l’aviation » sur l’aérodrome d’Etampes-Mondésir où Blériot a laissé des souvenirs inoubliables. Atmosphère chaleureuse de la part des organisateurs avec animations diverses originales dans le hangar numéro « 11″ au bord de la piste aux incessants envols d’avions « Cessna », « Robin » et autres « ULM » conçus comme de véritables avions. Wladimir y a présenté ses ouvrages « NSEA allers et retours spatiaux », « Le projet Vladikite » entre autres. Pour les amateurs d’aventures.







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus