Wladimir avec le Cosmonaute russe Serguei Zalyotine

19062018

IMGP0419 avec Sergfueï Zalyotine CosmonauteIMGP0418 avec Sergueï Zalyotine cosmonauteIMGP0414 Wladimir expo CRSC Paris

Un personnage exceptionnel, Serguei Zalyotine cosmonaute russe que j’ai eu le privilège de rencontrer hier au Cente de la Russie pour la Science et la Culture. Il donne des conférences et explique ce qu’est l’état de cosmonaute, les difficultés, l’expérience qu’il est nécessaire d’acquérir pour avoir le feu-vert pour être appelé à aller dans l’espace – une expérience d’une dizaine d’années après des études supérieures et une formation scientifique, une bonne condition physique, bien que comme John Glen il est possible d’aller dans l’espace presque à n’importe quel âge – le plus jeune cosmonaute russe ayant été Guerman Titov, il avait vingt cinq ans pour effectuer le deuxième vol spatial juste après Yuri Gagarine.
La formation des cosmonautes – astronautes atteint un tel niveau qu’on pourrait comparer dans le monde le nombre de présidents ou autres dirigeants d’un pays au nombre de deux cents selon les Nations Unies au nombre de cosmonautes – astronautes dont le nombre s’élève à une centaine à peine: Russie une trentaine, Etats Unis une cinquantaine et une vingtaine pour la Chine sachant que la sélection est très difficile, par exemple sur quatre cents candidats seulement six ont été retenus en Russie. Un cinquième des effectifs se tient sur le départ. Questions – réponses sans fin auxquelles se prête Serguei Victorovitch avec gentillesse et beaucoup d’humour. La vision de la beauté de la Terre vue de l’espace l’a impressionné pour toujours au milieu d’une multitude d’expériences scientifiques, lors de ses trois vols totalisant plus de soixante jours. A une question d’un jeune garçon il répond que dans l’espace on voit non seulement une multitude d’étoiles, de planètes mais aussi de galaxies à l’infini – le tout répandu dans le ciel tout autour comme d’infimes poussières. Et ces poussières sont d’autant plus nombreuses qu’elles éclairent faiblement dans le noir cosmos par rapport à la nuit terrestre où l’atmosphère fait loupe en grossissant chaque objet céleste.

« NSEA allers et retours spatiaux »
Lys éditions Amatteis

Bien que le livre soit écrit en français, Sergueï Zalyotine dit que les nombreuses traductrices le lui traduiront …

On peut voir de nombreux articles et photos concernant Sergueï Zalyotine simplement sur internet en précisant son nom sur votre clavier. Le domaine spatial russe est depuis toujours en étroite collaboration avec toutes les nations impliquées dans cette discipline dont la France bien entendu.




Réacteur = Hélice enfermée / fusée dans un puits

1062018

width= »95″ height= »41″ class= »alignnone size-full wp-image-2577″ />turboreacteur-double-flux-300x284TURBOREACTEUR DOUBLE FLUX>RÉACTEUR = HÉLICE ENFERMÉE

Un réacteur (double flux) est une hélice (de pâles) enfermée dans une carrosserie et le génie de ce système est dans le concept:
Le flux primaire expulse les gaz chauds et brûlés en faisant tourner la couronne qui sur son axe fait tourner les pâles et provoque le flux secondaire.
Puissance du flux primaire = 20%
Puissance du flux secondaire = 80%

Dans le roman d’aventure  » NSEA allers et retours spatiaux »

Un nouveau concept complètement inédit est appliqué aux techniques de lancement de fusées. Il s’agit au début du « PCHP » qui évoluera vers le « PCHE » (Puits de catapultage hydraulique électromagnétique ! Une révolution dans les techniques de lancement de fusées.
Regardez-bien le schéma, faites-le pivoter d’un quart de tour à droite – il devient une fusée, uniquement du fait de sa carrosserie (où le double flux n’a rien à voir).

Enfermez le moteur de la fusée dans un puits de plus de 120 mètres de profondeur – le flux sera considérablement augmenté – c’est un épisode révolutionnaire dans mon ouvrage – un jour il sera appliqué par les grandes puissances développées dans les techniques spatiales, car les voyages dans l’espace, le cosmos profond deviendront coutumiers.
Wladimir Vostrikov

NSEA allers et retours spatiaux

On peut commander:
chez l’Éditeur: http://www.Lys Editions Amatteis.fr

http://www.77direct.fr

Regardez le ciel les prochaines nuits, vous verrez ISS vers minuit !
vérifier avec l’éphéméride de « Heavens above ».

Localisation: Boussy-Saint-Antoine – Essonne
(48,6830°N, 2,5330°E)
Heure: 18:00:49
(UTC+02:00)




« Orion » est encore visible dès 21h30 plein sud

5032018

« Orion » disparaîtra d’ici un mois

Ouais faites gaffe les gars « Orion » la plus belle des constellations est encore visible quand il fait beau en début de nuit, ciel dégagé comme hier, chaque soir plein sud, mais elle s’éloigne progressivement vers le sud-ouest. Bientôt d’ici fin avril au coucher du Soleil, on ne la verra plus, jusqu’au mois de septembre, lorsqu’on pourra la revoir mais très tôt le matin. Tout bouge. Il s’agit de notre longitude de 2°4 – lat 48° en Île de France et (42° pour Elne et Argelès). Pour les pays plus à l’ouest et l’océan Atlantique Orion a disparu et à l’est elle est visible mais pour s’estomper plus tard.
* Capella
* Pollux et Castor (dans le Gémeaux)

* Procyon * Aldébaran

* Bételgeuse * Bellatrix
Le Baudrier (3 étoiles)
la nébuleuse M42
L’épée
* Saiph * Rigel
* Sirius
Pour les Grecques c’était « le Guerrier », sauf qu’ils devaient s’imaginer la tête. Au-dessus à gauche c’est Procyon et au-delà de l’écliptique Pollux et Castor dans « les Gémeaux », bien en-dessous sur la gauche la plus brillante des étoiles visibles de Terre « Sirius ». Au-dessus de Bellatrix, Aldébaran
et si l’on trace comme un triangle équilatéral entre Aldébaran et Castor, c’est sur Capella qu’on tombe – Capella qui se trouve à gauche de la constellation de Persée. Que de très belles étoiles impressionnantes. Orion est selon les astronomes une « nurserie » car des étoiles y naissent.




NSEA allers & retours spatiaux

27022018

Roman d’aventure – MARS aurait pu être conquise en été 2018

Cette année, vivez la conquête de la planète rouge avec:
NSEA allers & retours spatiaux

Editions: Lys Editions Amatteis

Regardez déjà la station spatiale ISS en direct sur YouTube:

https://www.youtube.com/watch?v=RtU_mdL2vBM

Lire la suite… »







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus