Cabaret Astronomie et comète 46O/Wirtanen

8122018

CABARET ASTRONOMIE
Cabaret astronomie s’arrête par la force des choses lors des nuits bouchées, mais reprend dès que le ciel se dégage des nuages en espérant voir d’ici le 15 décembre la comète 46P/Wirtanen (avec l’Association astronomique de Montgeron). La comète 46P/Wirtanen est visible avec des jumelles entre le 1er décembre et le 17 dans « La Baleine » – à gauche du « Bélier » et dans les magnifiques « Pléiades ».




Cabaret Astronomie Mars et la Lune en novembre 2018

13112018

Mars se trouve ce soir à 19 heures local (18h tu), à 25° Est de la Lune ce 13 novembre.

o Mars…………………….O Lune

Je connais ces choses grâce à « Ciel et Espace » qui savent que Mars sera distante de 5° à l’Est, le 15 novembre de Sélène, toujours au-dessus de l’horizon Sud.

o Mars…..O Lune

C’est agréable de s’y retrouver…

Hier soir le 17 novembre à 19 heures local (18 tu), Mars est à 15° Ouest
O Lune……………o Mars
Hier le 18 novembre à 18 heures local Mars était à 30° de la Lune à l’Ouest
Le 19 novembre à 18 heures 30 local Mars est à 35° Ouest de la Lune

O Lune……………………………..o Mars

La Lune prend du retard chaque soir à vue d’œil

Faudra préciser tout cela dans un tableau, mais la Lune prend un retard dans le ciel d’environ 15° chaque jour ou la nuit bien entendu par rapport à la même heure le soir précédent, mais Mars que fait-elle – faut regarder dans les éphémérides car il y a des bizarreries j’ai lu que parfois elle rétrograde puis reprend sa trajectoire, évidemment c’est une illusion d’optique car Mars suit sa route sur l’écliptique et la Terre la laisse derrière proportionnellement à la trajectoire de chacune des deux planètes, à nos yeux ça fait comme un zigzag et puis nous tournons…




Ovni ou UFO, pourquoi pas mais pas aujourd’hui semble-t-il

27102018

Aujourd’hui trois avions de ligne ont vu un étrange objet très lumineux, deux non loin de leur trajectoire et le premier a même demandé par radio à la tour de Londres (de contrôle) s’il y avaient des entraînements militaires aériens dans le ciel anglais, non lui ont-ils répondu en affirmant qu’il ne s’agissait certainement pas d’UFO, mais la commandante de bord a bien vu un objet très lumineux au bout de l’une des ailes de son gros appareil. Alors UFO ou OVNI ou jeux de lumière…

Vous savez les ovnis tout le monde en voit, chacun à sa manière. A New-York à Long Island lors d’un séjour chez ma cousine, nous nous étions arrêtés près de la barrière de la maison d’une de ses amies, une Italienne qui nous avait décrit et expliqué, voir très souvent des engins dans le ciel évoluer au-dessus de chez elle, avec des signaux bizarres disait-elle. Nous avions bien ri et passé notre chemin. Cette dame était tellement convaincante que j’ai la faiblesse jusqu’à maintenant de la croire. Ma cousine m’avait certifié que par ailleurs l’Italienne était une très bonne amie à elle et qu’elle n’était pas frappée de folie quelconque. Eh bien cela m’arrive parfois, je dis « un ovni » quand je ne comprends pas un objet dans le ciel, mais je garde toujours en moi l’idée qu’une explication évidente et rationnelle peut expliquer l’étrange apparition. Des satellites, la nuit, on en voit tous, un point clair, plutôt petit qui se déplace très haut dans le ciel la nuit d’une manière régulière sur une trajectoire rectiligne. Aujourd’hui j’ai vu un petit objet, sous les nuages, j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un oiseau qui battait des ailes car cela clignotait, gris, blanc, gris, blanc, gris, blanc, je l’ai vu par la fenêtre, puis j’ai eu le temps d’aller le voir immédiatement dans le jardin, l’objet continuait sur sa trajectoire et clignotait en-dessous des nuages, sans aucun bruit il se dirigeait au nord. Un avion, non, un hélicoptère non, un drone peut-être, mais non, et puis un ovni ça ne clignote pas, alors un oiseau, non. « Un » je ne sais pas.

Chez LES EDITIONS DU NET




Mars, Lune et civilisation extraterrestre

18102018

le matin vers six heures c’est Orion qu’il faut regarder avec toutes les étoiles qui composent la plus belle constellation: Bételgeuse, Bellatrix, Aldebaran du Taureau, Capella, Castor et Pollux, Procyon du Petit Chien, le Baudrier d’Orion, l’épée, Rigel à droite l’épaule, Sirius à gauche… Même dans la région parisienne la vue est parfaite. De la beauté dans le ciel sans nuage, à l’infini.

Va mon amie, va, la Lune se lève,
va mon amie va, la Lune s’en va…

Mars à 15° de la Lune le 19 octobre au soir – matin toujours aussi beau, tant que le ciel ne se couvre de nuages.

Jusqu’à ce début de siècle déjà bien avancé, certaines personnes pensent que la Lune a été visitée bien avant l’épopée « Apollo » et que des infrastructures y sont implantées, alors que Mars une civilisation d’humanoïdes s’organise comme des fourmis car leur cerveau serait déconnecté annihilant sentiment, compassion et sexualité. Toute « l’organisation contrôlée et dirigée » par un groupe dont on doit se méfier sur terre. Reste à savoir qui est-il, qui sont-ils, parmi les humains invisibles et insoupçonnables… selon des livres étranges. Et les humains eux-mêmes ne sont-ils pas étranges.




« Mars » toujours splendide, comme un phare plein Sud

25092018

De chez moi le 24 septembre.
Mars toujours splendide le soir en regardant plein sud. Hier soir elle se trouvait entre 25° et 30° à l’ouest de la Lune. La Lune retarde chaque jour de quelques douze degrés, une heure, mais parcourt inexorablement le ciel pour se coucher de plus en plus tard pour se lever bientôt très tôt le matin et continuer son intervalle vieux de près de quatre milliards d’années. Le 21 septembre Mars se trouvait entre 8° et 10° de la Lune. En regardant ce spectacle chaque soir lorsque le ciel est dégagé l’on constate ce que nous apprend la discipline astronomique. Lorsque l’on regarde le ciel la nuit, sans les éphémérides aucune étoile ne pourrait porter un nom – avant c’était le bouche à oreille mais pour les nébuleuses et les étoiles des galaxies éloignées c’est un numéro spécifique des divers catalogues dont Messier qui les situe dans l’univers. Le matin lorsqu’il fait beau, il est intéressant de constater le décalage du Soleil chaque jour de plus en plus vers l’Est, c’est flagrant surtout après l’équinoxe de mon anniversaire.

Le 25 septembre,
Hier soir c’était « plein sud » un phare orange qui s’éloigne mais reste encore très brillant, d’une magnitude importante. Mars s’éloigne à raison d’environ 1,050,000 kilomètres chaque jour – donc déjà 58,800,000 km nous séparent de la distance la plus courte entre Mars et la Terre, il faut encore en profiter comme en 2016 jusqu’à son éloignement qui ne la rendra plus vedette de l’année.

A5 Lire a e-tiolles 2018




Mars puis Saturne près de la Lune

16092018

Hier soir le 17 septembre, encore un spectacle dans le ciel du sud,
La Lune gibbeuse avait pour compagne éphémère, comme cela arrive de temps en temps Saturne, un peu plus au sud et en-dessous à moins d’un bout de doigt tendu… et ce matin du 18 encore « Orion » et toute la suite la plus prestigieuse du ciel matinal.

IMG_20180917_204153[1]

ça c’était le 15 septembre:
Lune gibbeuse croissante complètement à l’ouest et Mars au sud-est encore splendide. Je regarderai ce soir Mars doit rattraper peu à peu la Lune vers le 19 septembre elle seront distantes de l’épaisseur de votre pouce – soit 5° degrés environ, mais en attendant demain soir le 17 septembre ça sera encore intéressant Saturne sera à 1°5 en-dessous de la Lune et la ballet continue jusqu’en novembre avec de nouveau Saturne puis Jupiter avec les étoiles qu’on peut facilement repérer comme dans le Sagittaire et comme Antarès dans le Scorpion. S’il y aura des nuages je regarderai les parhélies.

Jpeg




ORION du matin début septembre et le 17

2092018

A Argelès je la vois au-dessus de la mer et des roseaux, à Boussy parmi les arbres jusqu’au lever du jour.

SPLENDIDE CE MATIN DU 17 SEPTEMBRE à 5H50 temps heure légale Paris

Bien avant cinq heures du matin déjà ORION apparaît tel un guerrier impressionnant dans le ciel de l’Est, sud-est. Orion est éblouissant jusqu’au lever du Soleil, je comprends que les anciens avaient de l’appréhension en le contemplant et qu’ils imaginaient un tas d’histoires impressionnantes à son sujet. Pour les astronomes c’est la « nurserie », une constellation où naissent les étoiles, bien que Bételgeuse soit une géante rouge – Bellatrix et Aldébaran au-dessus avec les Pléiades encore au-dessus. Bételgeuse sur la ligne de Procyon du Petit Chien, Rigel et Saïph sur la ligne de Sirius la plus lumineuse des étoiles, les Trois Rois du Baudrier.

Un bol renversé sur la Voie lactée: en joignant Sirius à Pollux et Castor des Gémeaux à Capella du Cocher… et bien d’autres merveilles du matin qui annonce une journée toujours ensoleillée.

Quant au crépuscule, c’est toujours le manège de Vénus à l’ouest suivie sur l’écliptique de Jupiter, puis Saturne et la vedette cette année Mars qui a entamé son éloignement progressif mais reste encore comme un phare bien rouge à vingt – trente degrés au-dessus de l’horizon.







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus