Du Gnomon au Cadran solaire

21032018

Astronomes jeunes et vieux amateurs.
Il est encore temps ces jours-ci d’édifier son propre « gnomon » chez soi, dans son jardin, sur une terrasse ou sur son balcon. Choisir un pieu, un bâton bien rectiligne d’un peu plus d’un mètre de long et l’enfoncer bien verticalement dans la terre, sa longueur devra être exactement un mètre.
C’est un exercice intéressant pour les enfants et aussi pour les lycéens, car c’est une source de raisonnement géographique et de géométrie dans l’espace.

ATTENTION SURTOUT NE PAS REGARDER LE SOLEIL EN FACE.

Lorsqu’il fait beau par intermittence et que le soleil perce de temps en temps, on peut mesurer la taille de l’ombre portée du bâton, projetée sur la surface de la terre par le rayonnement solaire. Le bâton étant vertical, il est amusant de constater qu’à 10 heures l’ombre mesure approximativement 1,40 mètre (plusieurs mètres au lever du Soleil à partir de la base du bâton). Il faudra mesurer cette ombre de temps en temps, à midi, à treize heures (heure de Paris) puis 16 heures – 18 heures – 20 heures, tant que le Soleil le permettra ainsi que les obstacles présents. Treize heures, heure de Paris est très intéressante car il s’agit de 12 heures en temps universel TU. Il faudra recommencer le lendemain et les jours suivants et tenir une éphéméride qui montrera les évolutions de notre étoile. Le jour de « l’équinoxe de printemps » le nombre d’heures de la journée équivaut exactement au nombre d’heures de la nuit à un moment très précis (à 17h15TU certains affirment 06h29) selon les éphémérides astronomiques spécialisés (L 05.55h – C 18.02). Les jours qui vont suivre vont continuer à augmenter en temps d’ensoleillement par rapport à la nuit, de quelques fractions de seconde jusqu’à quelques minutes et plus et ce jusqu’au solstice d’été (le jour le plus long avec nuit la plus courte). Puis le temps d’ensoleillement diminuera progressivement jusqu’à l’équinoxe d’automne où comme pour celui du printemps, le nombre d’heures d’ensoleillement sera égal au nombre d’heures de nuit – commencera alors le processus contraire, la nuit s’allongera de plus en plus par rapport au jour jusqu’au solstice d’hiver le 21 décembre. Puis l’ensoleillement croîtra progressivement à nouveau jusqu’à l’équinoxe de printemps et le cycle continue inexorablement.

Pour le « Gnomon, cadran solaire », pour être précis, il faut lui inculquer un angle spécial par rapport à la perpendiculaire, verticale à la surface-plan de la Terre du lieu (perpendiculaire à la tangente) et la direction du Soleil. Ainsi l’on pourra lire l’heure exacte naturelle. Le plus simple est de pointer le bout du bâton vers le Soleil à midi TU, c’est à dire 13 heures de Paris, l’ombre se « ratatine » sur elle-même en un seul point. Le point zéro du midi. Ensuite on étalonne les heures par rapport aux angles chaque heure, en constatant que l’ombre s’allonge, alors qu’elle se rétractait le matin.

Lire l’ombre portée du bâton à la verticale est intéressant pour constater le parcours du Soleil à la surface de la Terre. Longueur de l’ombre et l’angle.

Lire l’ombre portée du bâton incliné (vers le Soleil à midi pile) à ce degré déterminé, permet de constater l’heure naturelle, encore qu’il faille que le ciel soit dégagé et beau.

La « croisée » de l’équateur de la Terre avec le plan de l’écliptique se fait le 20 mars, les astronomes ont calculé son temps très précis à 17 heure 15 TU cette année – Cet instant est « le Point Vernal » au-dessus d’un lieu aléatoire, mais en regardant le ciel entre le Bélier et les Poissons. Le méridien de Greenwich étant le méridien de référence géographique. Le point vernal détermine énormément de choses pour les scientifiques astronomes et mathématiciens. Les cartomanciennes et autres diseurs de bonne aventures l’utilisent pour leurs activités.

L’ombre du bâton mesure 1,25 à midi. Mais se ratatine en un seul point sur le cadran solaire (autre bâton incliné). Il existe de nombreux sites d’astronomie, dont les sites officiels internationaux de référence.




La particule spirituelle, parmi les particules élémentaires

11112016

ireszLe dernier ouvrage de Wladimir
« La particule spirituelle »

Commander chez:

http:www//leseditionsdunet.fr

http://www.leseditionsdunet.com/4760-6524-small/-wladimir-vostrikov.jpg

Accueil>CULTURE ET SOCIÉTÉS>SCIENCES HUMAINES> La particule spirituelle –

La particule spirituelle
de Wladimir Vostrikov
Résumé
Il y a les croyances, les légendes et aussi la science. On peut être croyant ou non, des questions se poseront toujours auxquelles l’on essaie de répondre et pour lesquelles des repères sont nécessaires, soit dans l’histoire, soit dans l’étude comme une sorte de révision de ce qu’on nous a inculqué et aussi à notre époque développée, dans tous les domaines scientifiques. Les physiciens, les chimistes, les astrophysiciens et les scientifiques en général ont abouti à des découvertes insoupçonnées il y a encore quelques décennies. Oui, l’être humain doté d’un cerveau investigateur et curieux il veut creuser les mystères, aller au bout de ses questionnements. La Science découvrira-t-elle un jour « la particule spirituelle » ? C’est l’objet de cet ouvrage dans lequel l’homme, les animaux et tout ce qui nous entoure sur Terre comme dans le cosmos, nous interpelle.
Auteur
Wladimir Vostrikov a publié quelques ouvrages aux Editions du Net. Passionné par la Science, il l’est d’astrophysique et d’astronomie. Son expérience professionnelle s’est réalisée dans le domaine des transports internationaux aériens et maritimes aussi bien aux Nations Unies que dans des compagnies privées.
Discipline : sciences-humaines
Parution : 23-01-2017
Auteur : Wladimir Vostrikov
ISBN: 978-2-312-05002-7
Format : 150×230 mm
Nombre de pages : 114
Série / Collection : Les Editions du Net

La particule spirituelle,  parmi les particules élémentaires dans Animaux respect et sauvegarde -wladimir-vostrikov




La Démographie mondiale galopante

15092016

La démographie mondiale est galopante, pratiquement incontrôlée. Les institutions internationales se penchent sur ce problème depuis des décennies et n’arrivent pas à juguler cet état de chose récurent qui met en danger le futur de l’humanité tout entière. L’espace de notre planète Terre est limité et ses resources sont déjà saturées. L’ancien président de la République et candidat pour 2017 Nicolas Sarkozy est lucide. Il fait de la constatation de l’état de notre planète une priorité telle que celle-ci dépasse la priorité écologique, puisque c’est l’être humain qui dans son explosion démographique influe sur l’état de la planète. Le contrôle des naissances sera indispensable à l’avenir comme cela a déjà été fait dans quelques pays les plus peuplés du monde. Madame Gandhi fût la plus courageuse, la Chine a pris ses responsabilités et le laisser aller des autres pays les plus peuplés devra prendre fin par les décisions des pays du monde réunis au sein des Nations Unies. La pape François a bien dit lors de son voyage aux Philippines que « Dieu a dit reproduisez-vous, etc. » mais Il n’a pas dit « comme des lapins ». J’ai vu il y a quelques jours les cages à lapins d’un voisin, il y en a tellement qu’il doit en manger chaque jour. Elever, tuer, manger. Des centaines de lapins regardent tous dans la même direction et s’attendent à être manger à une nouvelle sauce – mais il n’y aura pas de solution, les sauces ne changeront pas et les cages exploseront de tous les côtés. Les lapins envahiront toute la contrée et les régions avoisinantes, puis les départements voisins et aussi les pays limitrophes. Il faut respecter les lapins avant qu’ils n’attrapent la myxomatose comme il faut respecter l’être humain dont les conditions de vie doivent s’améliorer et non régresser.

Explosion démographique mondiale, euh… mille excuses, ce sujet est développé dans « Conception cosmologiques »

et aussi

dans le roman de science fiction faisant suite à « Mars conquête décisive »
 » COSMOS 21″ sous titre de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski – obligeant les humains à s’aventurer dans l’espace afin d’essayer de trouver une planète habitable – comme disent les astrophysiciens « ni trop près, ni trop loin de son étoile ».

Au début, une énorme station spatiale est construite à 36,000km de la Terre. Cette station est géostationnaire. La station est constamment améliorée et agrandie, perfectionnée jusqu’au jour de son départ pour une longue période de transfert d’une petite partie de l’humanité. L’idée a été celle du génial et discret Constantin Tsiolkovski.

Chez Les Editions du Net

ça ne plait pas à tout le monde, on dirait !




30 Juin Journée des astéroïdes

30062016

Asteroid Day is today on the 30th of june. Asteroid Day is now an annual event.

La Journée des Astéroïdes est un événement devenu annuel. Cette journée rappelle les événements de la Tunguska en Sibérie et les autres comme celui de Tcheliabinsk récemment. Lors des événements des nuits des étoiles, on parlera inévitablement des astéroïdes qui se manifesteront surtout vers le 12 aout prochain « Le Perséides », bien que les nuits des étoiles se tiendront entre le 5 aout et le 7 aout prochains. Entre le 5 et le 7 on pourra certainement en voir quelques-uns, mais ce ne sera pas « la pluie » d’astéroïdes, tandis que la nuit du 12 sera gênée par la Lune gibbeuse.

Les gros astéroïdes sont un danger pour la Terre. Les astronomes et ceux qui observent le ciel suivent des programmes spéciaux dédiés à la recherche et le suivi des astéroïdes potentiellement dangereux pour notre planète. Gros ou petits les dangers sont réels et permanents. On recherche les trajectoires et on évalue par de savants calculs les points d’impact possible sur Terre pour prévenir les dangers et faire le nécessaire pour s’en protéger.




Fait pas beau pour les Géminides

10122015

Tous les cieux sont beaux, absolument tous lorsque la voûte céleste est visible au-dessus de soi. Le jour on peut deviner le temps qu’il fera jusqu’au soir ou simplement constater qu’il pleut, qu’il vente ou qu’il neige, mais la nuit, si le ciel est découvert c’est la magie naturelle qui s’opère avec les étoiles, les planètes, les constellations qu’on tente de localiser, les météorites. Justement les nuits du 11 au 14 décembre, si vous vous levez tôt pour aller au travail, si vous allez vers la gare prendre le train ou vous engouffrer dans une bouche de métro, ou si vous êtes obligé de prendre votre voiture – prenez quelques secondes et arrêtez-vous. Regardez le ciel vers le Nord, si le ciel est découvert ce qui est souvent le cas le matin même après une journée pluvieuse, fixez votre regard pendant ces quelques instants qui vous éloigneront de tous vos soucis et écarteront les problèmes, vers le Nord entre cinq heures et sept heures du matin. Si le ciel est clair dépourvu de nuages, la Lune ne devrait pas gêner, vous pourrez admirer une des plus grosses pluies de l’année, une pluie d’astéroïdes avec un radiant provenant de la constellation des Gémeaux. Ce sont les « Géminides ». Ces quelques instants risquent de vous mettre en retard, car on peut se prendre au jeu, mais ce n’est pas grâve car ce sera un sujet d’actualité en provenance de l’univers que vous pourrez raconter à votre entourage toute la journée et les jours suivants.

Wladimir







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus