Décollage magnétique, j’en suis l’inventeur pour les fusées

15112018

Je suis l’inventeur du DECOLLAGE MAGNETIQUE pour les fusées pour preuve consulter le roman NSEA allers & retours spatiaux ou bien « Cosmos 21″.

Le décollage des fusées dans mon livre se font au départ des spatiaudromes comme « Falaise Crevaux » en Guyane non loin de Kourou, une centaine de kilomètres, de Houston aux Etats(Unis, de Baïkonour au Kazakhstan et de Plessetsk au nord de Moscou en Russie. Je suis l’inventeur d’un puits que j’appelle « PCHE » puits de catapultage électromagnétique. Ces puits sont construits et utilisés sur les bases de lancement de fusées ci-dessus mentionnées.

Il est indéniable qu’il serait justifié que je sois Consultant dans toutes réalisations conséquentes à mon invention et représentant à titre honorifique de certaines entités aéronautiques utilisant cette invention qui est inspirée des décollages magnétiques sur les portes-avions modernes.
Wladimir Vostrikov
15 novembre 2018




Soyuz MS-09 est amaré à l’ISS

15102018

Le retour des trois astronautes à bord de l’ISS sera assuré par la capsule de la mission Soyuz MS-09 qui est amarée à la station internationale, c’est la suite des événements qui devient problématique pour les approvisionnements et la rotation des visiteurs et astronautes/cosmonautes de l’ISS. Peut-être que Space-X sera prêt d’ici là.




Il y a trois passagers à bord d’ISS…

13102018

Si les partenaires d’ISS ne se mobiliseront pour reprendre les vols de service, les Russes arriveront bien à trouver ce qui a provoqué la panne dans le déclenchement erroné d’un booster comme le système de commande des attaches de la désolidarisation ou d’un moteur de la fusée et reprendront le service au plus tôt. Les Russes ne sont pas seuls, ils sont en coopération avec l’ESA et la NASA, les Japonais et les Chinois… Une solution sera trouvée, car là-haut il reste trois passagers, même si les ressources alimentaires et techniques sont suffisantes, il semble qu’il n’y ait plus de capsule de retour attachée à l’ISS.




Soyuz la capsule, Fusée Soyuz MS-10 cosmonautes sauvés le 11 octobre 2018

12102018

Hier la capsule SOYUZ portée par la fusée Soyuz MS-10 système le plus fiable ces dernières années pour approvisionner la station ISS s’est déclenchée de la fusée en détresse et les cosmonaute/astronautes sont revenus immédiatement sur terre dans une région proche de la base de lancement à Baïkonour, sains et saufs, Dieu soit loué comme se sont exprimés les responsables russes. Le système de sauvetage a fonctionné quant à lui avec toute l’efficacité prévue en cas de catastrophe, c’est réconfortant de savoir que la vie des passagers de Soyuz a été épargnée, ils ont certainement eu la peur de leur vie.

Le responsable de Roscosmos a réagi après peur et colère. Une enquête est en cours pour déterminer les raisons exactes de l’accident. Un booster aurait mal fonctionné, mais ce sont les explications de la raison exacte qu’attendent tous les responsables de l’organisation spatiale russe, car ceux qui seraient responsables du moindre détail désastreux pour la notoriété de Roscosmos et de la mise en danger de la vie des cosmonautes seront renvoyés sur le champ avec toutes les conséquences que cela implique, c’est à dire s’il s’agit de sous-traitants, ils n’auront plus jamais affaire avec la grande organisation spatiale russe. Pour quelque temps les activités d’approvisionnement d’ISS sont complètement suspendues en ce qui concerne la Russie. Il semble qu’il faille que les autres parties prenantes dans l’exploitation de la station orbitale prennent le relais de toute urgence !

Voir suite…




ISS Station Spatiale Internationale

6052016

P.S.: Quelqu’un a appuyé sur « rep » hier !

Cette possibilité de regarder à l’oeil nu la Station Spatiale Internationale « l’ISS » existe depuis des années. Je consulte un site qui s’est spécialisé dans l’identification des satellites qui gravitent autour de notre Terre. Je m’amuse parfois à surprendre des amis ou mes voisins. Je leur demande de regarder à un instant extêment précis dans la direction que je leur indique. Et brusquement l’incroyable se produit: « Oh mais comment fais-tu, qu’est-ce que c’est, ça alors, es-tu sûr que c’est l’ISS – ce n’est pas un météorite? Ils sont combien là-haut, à quelle distance sont-ils de nous – à quelle vitesse dis-tu?
Et je leur donne les réponses:

l’ISS se trouve sur une orbite entre 350 et quelques 450 km d’altitude ou plutôt de distance, car là où elle se trouve c’est l’espace. Non ce n’est pas un météorite, c’est notre station spatiale à tous les Terriens. Ce sont les hommes et les femmes qui ont participé à cet extraordinaire programme qui va encore durer des années. Ils sont six là-haut, de différents pays qui participent au programme. La vitesse de l’ISS est de 28,000 km à l’heure, elle fait seize tours de Terre en vingt quatre heures. Enormément d’expériences se pratiquent à bord. L’ISS est en connection avec la Terre à l’aide des vaisseaux spatiaux Soyouz ainsi que des lanceurs-fusées russes et avant les navettes américaines de la NASA. On prépare d’autres possibilités de jonction entre Terre et ISS qui serviront à relier aussi d’autres stations et modules tournant autour de planètes comme Mars et les lunes de Saturne et Jupiter. Le site qui renseigne depuis des années sur les passages de l’ISS d’une manière extrêmement précise est:
https://www.heavens above.com Tentez l’expérience, c’est étonnant.

Il faut que « MIR » n’était pa mal non plus, il ne faut pas l’oublier.
Wladimir




ISS à l’oeil nu

4012016

Découvrir les technologies spatiales à l’œil nu.

Cette possibilité de regarder à l’oeil nu la Station Spatiale Internationale « l’ISS » existe depuis des années. Je la consulte très fréquemment et je m’amuse parfois à surprendre des amis ou mes voisins dont aussi des amis. Je leur demande regarder à un instant extêment précis vers la direction vers laquelle je leur demande de se concentrer, et brusquement l’incroyable se produit: « Oh mais à comment fais-tu – Qu’est-ce que c’est, ça alors, es-tu sûr que c’est l’ISS – Ce n’est pas un météorite? – Ils sont combien là-haut, à quelle distance sont-ils de nous – A quelle vitesse dis-tu? – Et je leur donne les réponses:
l’ISS se trouve sur une orbite entre 392 et quelques 407 km d’altitude ou plutôt de distance du sol terrestre, car là où elle évolue c’est l’espace. Non ce n’est pas un météorite, c’est notre station spatiale à tous les Terriens qui ont participé à cet extraordinaire programme qui va durer encore des années. Ils sont six, de différents pays participants. La vitesse de l’ISS est de 28 000 km à l’heure, elle fait seize tours de Terre en vingt quatre heures. Elle ne s’approche jamais des pôles nord ou sud. Enormément d’expériences se pratiquent à bord. L’ISS est en connection avec la Terre à l’aide des vaisseaux spatiaux Soyouz ainsi que des lanceurs-fusées russes et avant c’était les ATV de l’ESA et les navettes spatiales américaines de la NASA. On prépare d’autres possibilités de jonction entre Terre et ISS entre autres avec « ORION » extraordinaire vaisseau, qui serviront à relier d’autres stations et modules tournant autour de planètes comme Mars et les lunes de Saturne et Jupiter. Le site qui renseigne depuis des années sur les passages de l’ISS d’une manière extrêmement précise est:
https://www.heavens above.com Tentez l’expérience, c’est étonnant.
Wladimir







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus