MARS aurait pu être conquise en été 2018

22122017

Cette année, vivez la conquête de la planète rouge avec:
NSEA ALLERS et RETOURS SPATIAUX

La fusée resterait en orbite et son vaisseau arriverait fin juillet sur la planète MARS. Oui, cet été lors de l’opposition, l’une des plus favorables.

2018 est une année exceptionnelle dans nos relations avec la planète MARS, notre voisine la plus proche dans notre système solaire.

Si on devait se lancer à la conquête de Mars, ce serait maintenant ! Du fait de l’opposition de cet été, mais dans le livre, il y a eu des départs déjà en 2013 et 2015… Un gros stock de matériel est déjà sur Mars.

On devait embarquer dans le vaisseau spatial aux environs du 20 janvier 2018 – c’est à cette date qu’il eut fallu allumer les boosters et faire décoller la très grosse fusée type SLS ou Proton. La planète rouge sera resplendissante tout au long de l’année 2018, l’année de son opposition une des plus favorable, le 27 juillet exactement.
Wladimir

NSEA ALLERS et RETOURS SPATIAUX
Lys Editions Amatteis

On peut commander en tapant le titre
soit chez le distributeur, soit : vladex@sfr.fr chèque 22.50 euros plus frais d’envoi 3,50 euros




L’exoplanète 55-Cancri-e pas intéressante pour les Terriens!

4042016

55-Cancri-e une exoplanète deux fois la Terre, mais une température évaluée par la NASA entre 2500° et 1000° – planète très massive. Il faut regarder autre-part, car celle-ci se trouve à plus de quarante années-lumière.
Aucun intérêt pour l’humanité. Trop proche de son étoile « 55-Cancri-e » n’est pas exploitable, surtout aucun vaisseau spatial terrestre ne s’y rendra jamais. Plus de 40 années-lumière… en voyageant à maximum ce que les Terriens savent faire 40,000km/heure et en augmentant constamment la vitesse la première moitié du parcours sidéral, on pourrait atteindre 400,000km/heure et il faudra décroitre la vitesse dans la deuxième partie du parcours – sans jamais, loin de là atteindre la vitesse de la lumière 300,000km/seconde. On peut évaluer le temps du voyage pour une telle distance à 114,155 ans. Non, faut regarder plus près ! Et bien plus près! Voyez mon livre « Cosmos-21″.

Pour faciliter nos calculs, basons-nous sur 40 années-lumière.
La vitesse maximale qu’un vaisseau terrestre pourrait atteindre serait de 400,000km/heure d’abord en vitesse croissante pour la première partie du voyage et décroissante pour la deuxième partie pour ralentir le vaisseau. La vitesse maximale s’écrit: 4.10exp5 km/h
Une année-lumière représente 10,000 milliards de km, ce que tout le monde sait ! Pour quarante années-lumière on écrit: 40x10exp13 ou
4.10exp14 = c’est à dire 400,000,000,000,000 km
quatre cent mille milliards de km (km notre unité terrestre);

4.10exp14 / 4.10exp5 = 10exp9 ; 10exp9 : 8760 h = 114,155 années
Wladimir




Le ciel est merveilleux ces nuits et Jupiter resplendissante

15022016

On parle plus du ciel d’été que du ciel de nuit d’hiver bien souvent. Il faut regarder le ciel en hiver surtout ces jours derniers et les prochains, c’est extraordinaire. A la fin de l’été dernier, j’avais aperçu à l’Est un spectacle à « tomber par terre ». La constellation du Cygne se présentait face à moi dans le cadre de ma fenêtre. J’avais pu admirer le « Cygne » dans toute sa splendeur avec la tête « Deneb » qui se pavanait. Hier, vers 22 heure trente, c’était à « Orion » de m’éblouir, avec « Bételgeuse » l’épaule en haut à gauche et « Rigel » en bas à droite, sans omettre le fameux « Baudrier » avec les trois rois, penché au milieu. Au-dessus « Castor » avec dans son prolongement « Capella » resplendissante et « Pollux » dans les « Gémeaux » faisant lui, le triangle isocèle avec « Procyon » d’un côté et « Bételgeuse » de l’autre. Encore un spectacle après les nuits noires au ciel couvert de nuages pluvieux. S’ajoute à tout cela la Lune gibbeuse finissant son premier quartier pour devenir « pleine Lune » le 22 février. Je crois qu’il sera possible de revoir ce spectacle encore ce mercredi soir et s’il continue à faire beau la nuit, les nuits suivantes aussi, sachant que tous les objets célestes se déplacent tout de même un peu. La constellation « Orion » est celle du grand chasseur n’ayant même pas peur, dans la mythologie grecque d’affronter le « Scorpion » que les dieux ont dû éloigné de l’autre côté de l’univers pour que l’affrontement n’ait pas lieu.

Bonnes nuits à ceux qui auront le courage de mettre le nez dehors malgré le froid, cela en vaut la peine.
Wladimir




Ariane V place deux satellites en géostationnaire, comme les vaisseaux de Mars conquête décisive

24022015

Ariane_5_liftoff_on_flight_VA222_smallPhoto-0132MARS CONQUETE DECISIVE

Affiche de Kourou à Mars – de droite à gauche: les savants techniciens de la base sur fond de palmiers et poteaux à antennes diverses, près de fusées européenne, russe et américaine. A gauche, ils sont huit, trois Américains, trois Russes et deux Européens. Dans « Cosmos Vingt et un » il y a aussi les Chinois après leur conquête de la Lune. En fait les tirs des fusées se font non seulement de Kourou, mais aussi de la nouvelle base de « Falaise Crevaux » en Guyane française, de Plessetsk en Russie, de Baïkonour au Kazakhstan et de Houston aux Etats Unis.

C’est ainsi que se passe le merveilleux envol d’Ariane V – le premier de l’année 2015 avec deux satellites placés en géostationnaire – voir les masses !

http://links.govdelivery.com/track?type=click&enid=ZWFzPTEmbWFpbGluZ2lkPTIwMTUwNDI2LjQ0NDU5NjQxJm1lc3NhZ2VpZD1NREItUFJELUJVTC0yMDE1MDQyNi40NDQ1OTY0MSZkYXRhYmFzZWlkPTEwMDEmc2VyaWFsPTE3MzI0NDM3JmVtYWlsaWQ9d2xhZGltaXIudm9zdHJpa292QHNmci5mciZ1c2VyaWQ9d2xhZGltaXIudm9zdHJpa292QHNmci5mciZmbD0mZXh0cmE9TXVsdGl2YXJpYXRlSWQ9JiYm&&&100&&&http://www.esa.int/Our_Activities/Launchers/Ariane_5_s_first_launch_of_2015

Partagez ce livre

Share on facebook

Share on twitter

Share on google_plusone_share

Share on linkedin

Share on tumblr

Mars Conquête Décisive
Wladimir Vostrikov
Résumé

Déjà en 2010 des décisions avaient été prises pour allouer des sommes importantes à la NSEA (Nations Space Exploration Agreement) (Accord des Nations pour l’Exploration Spatiale) une douzaine de milliard de dollars. La décision avait été approuvée par l’OMN (Organisation Mondiale des Nations). L’expédition sur Mars a été préparée depuis des années. Celle qui s’échelonne entre 2011 et 2018 est déjà en cours, puisque deux satellites VFAR-1 et VFAR-2 sont sur orbite martienne haute. le « 1″ tourne autour de Mars et le « 2″ se trouve en géostationnaire au-dessus du site « Gale-Mount Sharp ». Ces deux satellites envoyés depuis Kourou guideront au mètre près les atterrissages et les mises en orbite martienne des 14 vaisseaux qui seront envoyés de Kourou, Baïkonour et Houston.

C’est de Houston que seront envoyés les vaisseaux VUSA-13H et VUSA-14H en novembre 2015…

Auteur

Wladimir Vostrikov a écrit plusieurs romans, il est passionné d’astronautique ainsi que par toutes les conceptions cosmologiques astrophysiques s’étendant dans le domaine philosophique. Il est inspiré en permanence par un seul auteur astrophysicien qui regroupe toutes les richesses du génie humain qui s’étendent à la grande musique, la peinture, la sauvegarde de notre planète la Terre et la poésie.

Discipline : science-fiction
Parution : 03-07-2013
Auteur : Wladimir Vostrikov
ISBN: 978-2-312-01183-7

Format de poche : 120×190 mm à lire dans le métro ou l’avion
Nombre de pages : 355
Série / Collection : Les Editions du Net




Conquête de Mars

2112013

La conquête de la planète Mars ne pourra se faire qu’avec une détermination internationale. Les Etats Unis seuls auront énormément de difficultés, ils pourront le faire mais ne prendront pas assez de précautions. La Russie toute seule, ce n’est pas possible du fait que la Russie s’est depuis longtemps laissée dépasser par les Etats Unis sauf pour ses lanceurs qui sont les plus utilisés par toutes les puissances dotées de l’industrie spatiale. L’Europe toute seule avec sa magnifique fusée Ariane, c’est utopique. Les Chinois avec leurs fusées « Longue Marche », ils n’ont pas l’expérience accumulée depuis des décennies par les autres puissances. Seule la coopération internationale des pays qui sont intéressés par ce projet pourrait aboutir. Envoyer une seule fusée avec son vaisseau spatial ne serait qu’une pénible promenade autour de Mars sans se poser et revenir sur Terre au bout de plus d’une année de voyage dans des conditions désagréables et exténuantes moralement et surtout physiquement. Les pays désintéressés ne seront pas concernés soit, mais si les grandes puissances trouvent un accord pour organiser une imposante descente sur la planète rouge en concentrant tous leurs efforts, leur but sera atteint. Envoyer une flotte de quatorze vaisseaux plus deux stations orbitales autour de Mars pour les téléguidages et les communications sera la meilleure solution pour la sécurité et le confort de cette nouvelle odyssée. Le retour sur Terre ne sera pas un problème et les aller-retour Terre-Mars, Mars-Terre deviendront une ligne spatiale régulière.

le livre « Mars Conquête Décisive » relate une telle aventure.







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus