MARS aurait pu être conquise en été 2018

22122017

Cette année, vivez la conquête de la planète rouge avec:
NSEA ALLERS et RETOURS SPATIAUX

La fusée resterait en orbite et son vaisseau arriverait fin juillet sur la planète MARS. Oui, cet été lors de l’opposition, l’une des plus favorables.

2018 est une année exceptionnelle dans nos relations avec la planète MARS, notre voisine la plus proche dans notre système solaire.

Si on devait se lancer à la conquête de Mars, ce serait maintenant ! Du fait de l’opposition de cet été, mais dans le livre, il y a eu des départs déjà en 2013 et 2015… Un gros stock de matériel est déjà sur Mars.

On devait embarquer dans le vaisseau spatial aux environs du 20 janvier 2018 – c’est à cette date qu’il eut fallu allumer les boosters et faire décoller la très grosse fusée type SLS ou Proton. La planète rouge sera resplendissante tout au long de l’année 2018, l’année de son opposition une des plus favorable, le 27 juillet exactement.
Wladimir

NSEA ALLERS et RETOURS SPATIAUX
Lys Editions Amatteis

On peut commander en tapant le titre
soit chez le distributeur, soit : vladex@sfr.fr chèque 22.50 euros plus frais d’envoi 3,50 euros




Boeing 747-400 mis à l’écart

28042016

Impressionnant, un vol quotidien, dit-on d’un A-380 entre Mexico et Paris-CDG, c’est très bien mais quelle est la raison parmi bien d’autres de ces vols quotidiens vers la France. Chaque vol représente dans les 350 passagers x 7 = 2450 personnes par semaine, seulement en provenance de Mexico, qui l’eût cru ! Mais pourquoi pourrait-on se demander, et bé, on ne sait pas – tous, des hommes et des femmes d’affaire, des touristes – les touristes semblent plus intéressés par les Etats Unis d’où ils sont continuellement refoulés. Sans être grand voyageur, chacun a déjà vu des avions pratiquement vides sur leur chemin de retour ou l’inverse – les flux humains sont inattendus et parfois inexplicables, c’est ainsi et c’est tout. A part Mexico il y a des centaines d’autres provenances et destinations.

Le Boeing 747-400 paraît comme neuf, remotorisé avec ses beaux moteurs et sa belle silhouette et pourtant il est écarté.

L’avion Boeing-747-400 d’Air France qui avait effectué son dernier vol aurait transporté 250,000,000 de passagers (deux cent cinquante millions) depuis 1970 jusqu’au début 2016 disent les médias.

250,000,000 / 250 passagers en moyenne (vide plein, vols vides tenant compte des périodes d’inspection générales et intermédiaires) = 1,000,000 vols entre 1970 et début 2016.
250,000,000 pax / 45 ans = 5,555,555 pax par an comme approx.:
1,000,000 vols / 45 ans = 22,222 vols par an.
22,222 x 250 pax = 5,555,500 pax par an ( à 55 pax près).
5,555,500 pax / 12 mois = 462,958 pax par mois
462,958 / 4 semaines = 115,740 pax par semaine
à raison de 250 pax à bord x 8 vols max par semaine = 2,000 maximum et non 14,467 pax par vol ce qui est impossible. Les médias se trompent quelque part ! Dans le nombre de Boeing 747.

Voici le calcul réel:
45 années de service – max 280 passagers § 300… mais tenant compte des places souvent inoccupées et périodes d’inspections techniques – comptons raisonnablement 250 pax par vol.
Comptons large huit vols aller ou retour, vol unique par semaine. C’est à dire quatre rotations aller-retour long courrier de l’appareil, dont les compagnies n’aiment les « AOG » (Aircraft on ground).
45 ans x 52 semaines x 8 vols semaine x 250 pax = 4,680,000 passagers !
contre calcul : 8 vols semaine – 52 semaines – 45 années – 250 passagers. soit 8x52x45x250 = 4,680,000 pax
Bien loin de ce qu’ont annoncé les médias. Ils ont omis de dire qu’il s’agit d’une cinquantaine de Boeing-747-400 mis à l’écart, rendus au loueur ou vendus.
Leo Temp




ASTROCYCLORAIL de Charny

5112015

Adresses utiles

loisirsadherents

loisirsadherents

aCyclorail

Cyclorail

Vous cherchez une façon originale de découvrir la Puisaye tout en vous amusant ? Découvrez l’ancienne voie ferrée en vélorail entre Charny et Villiers Saint Benoit… Avec l’ASTRO-CYCLORAIL : découvrez notre système solaire et toutes ses planètes à l’échelle exacte des distances en pédalant à 3 fois la vitesse de la lumière ( unique en Europe).
Patrick BERTRAND
Mob. : 00 33 (0)6 32 45 63 91
cyclorail@orange.fr
Gare
89120 CHARNY

www.cyclorail.com
En savoir plus

LChiens admis
LAccès handicapés
LChèques vacances

Détails

Commentaires

Poster un commentaire

2 Messages de forum

Cyclo-rail 15 avril 14:11, par Wladimir Vostrikov

Astro Cyclo Rail de CHARNY – Il faut y aller samedi ou dimanche !

Je crois qu’il faut réserver d’avance !

C’est ce que j’avais écrit dans mon blog le 29 juin de l’an passé.

Sur des rails d’un chemin de fer désaffecté, une idée géniale est mise en place. Le 28 juin, c’était l’inauguration par Hubert Reeves. Un trajet à raison d’une seconde par mètre, une draisine emmène plusieurs passagers dont certains doivent pédaler jusqu’à la première étape avec une représentation de la Terre proportionnellement à la vitesse de la lumière, à 8 minutes (18 secondes) du départ. Et le trajet continue pendant plus de 15 km parsemé des planètes de notre système solaire. C’est l’idée géniale des associations de Charny avec le parrainage du génial Hubert Reeves, astrophysicien, poète, philosophe amoureux de la grande musique des arts et de la nature – la preuve l’initiative d’Humanité et Biodiversité de réaliser et accrocher des perchoirs d’oiseaux « Oiseaux merveilleux oiseaux »…

Je suis content pour cette ville pour l’événement extraordinaire où j’ai des amis.

Hubert Reeves est le parrain de cette formidable idée qui fera la joie des enfants et aussi des adultes.

Le parcours en draisine tout en pédalant sur de vieux rails fera découvrir les planètes du système solaire avec tous les détails concernant chacun des astres croisé sur des distances exactement proportionnelles aux distances réelles.

C’est une idée donnera une activité certaine à la région, les gens viendront de partout pour se déplacer à un mètre seconde à travers la jolie campagne du Puisaye.

C’est avec joie que j’exprime mon enthousiasme à la municipalité, et aux initiateurs et je suis convaincu des remerciements de tous envers Monsieur Hubert Reeves. Je viendrai un de ces jours prochains en famille pour faire le parcours. En attendant, il s’agit d’une grande fête dans votre ville et sa région et la bonne ambiance continuera.

http://www.vladex.unblog.fr

Répondre à ce message

Cyclo-rail 25 avril 10:02, par audrey

Bonjour Wladimir,

Merci pour votre présentation de cette activité, au plaisir de vous accueillir prochainement dans notre région.

Cordialement.

Répondre à ce message

New-York, Nietzsche, pont de Brooklin, clochard, Armée du Salut dans le Bronx.

Vous voulez un extrait de CosmoS 21 ?

Voilà qu’Orson s’y met aussi car après un bon repas terminé par le champagne toutes les langues se délient :
- Nous sommes tous d’accord Hans et Arnaud. Dans la vie courante nous travaillons sur du tangible et du concret, quant aux rêves, personnes ne peut s’immiscer dans notre intimité. L’autre jour j’avais rêvé que j’étais clochard et que je dormais sous les arcades du pont de Brooklin, et que la nuit, des bénévoles de l’Armée du Salut, la «Salvation Army» étaient venus me chercher pour m’emmener dans leur centre du Bronx. Je m’étais réveillé brusquement en hurlant et ma femme s’était mise à me consoler : « What’s the matter darling ? Oh you had a nightmare, I see !» M’avait-elle dit et je lui avais répondu, « yes honey, again a nightmare ». Oui chérie, encore un cauchemar, toujours le même, le bien contre le mal, le faible face au puissant. Et elle m’a rétorqué « Oh darling, mais c’est toi le puissant et tu fais le bien ! ». Avant de me rendormir je lui avais répondu : « et si j’étais le faible et que je faisais le mal – ou que j’étais le puissant et que je faisais le mal – ou que j’étais le faible et que je faisais le bien – ou que j’étais le riche, le puissant et que je faisais le bien… ou le mal. Elle s’était rendormie en me disant, « Dès demain, tu arrêtes de lire ton Nietzsche ».

Il n’y a pas qu’aventure spatiale et fusées…




Musée SAFRAN de REAU

30112014

Traveler DC 120Traveler DC 120Une splendeur des techniques françaises et européennes de l’aéronautique et de l’espace près de tous les habitants de l’Ile de France

Ne jamais omettre un génie né au dix neuvième siècle et décédé en 1935 : Constantin Tsiolkovski, c’est lui le plus grand de tous les concepteurs en avance sur son temps, il avait tout préparé et conçu des stratagèmes qui avaient donné des idées réalisées par Von Braun dès les premières fusées (déjà inventées il y a très longtemps par les Chinois). Son portrait est le premier de la série des génies de l’aéronautique et de l’aérospatiale du magnifique Musée SAFRAN de Réau, Melun-Villaroche. Avant eux, les précurseur de l’aviation, ceux avaient osé affronter la force permettant aux avions de planer dans l’atmosphère en ayant eu totalement confiance en la surface planaire de leur engin savamment conçu, fragile et difficilement maniable qu’il fallait d’abord avoir eu la témérité et le courage de maitriser – les fous volants.
Au Musée SAFRAN les moteurs d’avion avec leur hélice de SEPT CYLINDRES, puis de NEUF CYLINDRES et beaucoup plus jusqu’aux moteurs en ligne, les réacteurs d’avions de chasse, un réacteur de CONCORDE, réacteur d’un Boeing 737 dont la construction se fait parallèlement conjointement aux USA et à la SNECMA – tous ces engins d’une complexité incroyable avec leurs tuyaux, tuyères, clapets, volets, turbopompes, fils éblouis par des projecteurs rouges, bleus, verts dans la pénombre, un mystérieux étonnement envahit le visiteur et lui donne le tournis. Dans les salles de fond après les innombrables motos toutes aussi étonnantes, les moteurs de fusées. Ariane-4 avec son premier étage à 4 moteurs tuyères dont le fonctionnement ne dure que seulement 7 minutes et 10 secondes alors que les deux boosters allumés simultanément ne durent que 6 minutes et deux secondes avant de retomber vers la surface de la terre. A 115km d’altitude le premier étage se détache et retombe également sur terre, le deux deuxième étage « Moteur Vulcain » continue l’ascension à 1.5km/sec jusqu’à 200km d’altitude. Après, c’est le jeu d’acquisition des orbites. Ariane-5 avec un seul gros moteur « Vulcain » directionnel, avec ses deux boosters – puis écrans avec les explications du fonctionnement des moteurs ioniques et tant d’autres choses passionnantes avec des messieurs comme Jean-Pierre Livy qui expliquent d’une manière vivante la passion qu’ils ont depuis toujours. Ah oui, les boosters contiennent un comburant « poudre » tandis que dans le moteur numéro « 1″ il s’agit d’un système dit « cryogénique » car les gros réservoirs contiennent les ergols suivants: de l’hydrogène liquide LH2 à -250° celsius et de l’oxygène liquide LOX à -180° celsius. Les deux composants savamment dosés donnent une impulsion à la fusée l’équivalent au même moment de la puissance d’une centrale nucléaire. J’y vais et j’y retourne !

Les titres suivants disponibles sur Amazon allemand et Amazon Great Britain et autres Kindle pour tablettes:

Le projet Vladikite
Le songe d’Anne de Kiev
Fin du monde à Bugarach
Conceptions cosmologiques – essai
Mars conquête décisive

Copier/coller le lien pour lire quelques pages sur Amazon allemand :

http://www.amazon.de/Mars-Conqu%C3%AAte-D%C3%A9cisive-French-Edition-ebook/dp/B00DS4YY66




Mars conquête décisive dans « Air Actualités »

14102014

Mars conquête décisive » est mentionné dans le magazine de l’Armée de l’Air.
Voir « Air Actualités » d’octobre 2014

Ce livre est une simulation d’un voyage vers Mars à l’échelle des préparatifs, de l’accomplissement du voyage aller, du séjour sur la planète rouge et aussi du retour de deux équipages. Voulez-vous une suite?

Infos recrutement: http://www.air-touteunearmee.fr
pour recevoir gratuitement une documentation d’information.

Des articles passionnants et des photos saisissantes, toute l’actualité sur l’Armée de l’Air

Quelques pages de « MARS CONQUETE DECISIVE » sur Amazon, cliquer sur le lien ou copier coller sur moteur de recherche:

http://www.amazon.de/Mars-Conqu%C3%AAte-D%C3%A9cisive-French-Edition-ebook/dp/B00DS4YY66




Mars, destination difficile, mais ils s’y lanceront quand même.

14042013

Une jolie affiche simple qui invite le publicPersonne n’ira jamais sur la planète rouge. C’est trop loin, trop étroit dans le vaisseau de transfert Terre-Mars, trop étroit dans les modules d’habitation, trop stressant face à tous les dangers de panne qui peuvent survenir à chaque instant pendant 400 ou 900 jours d’enfermement, trop de promiscuité entre les hommes, les projets prévoient entre quatre et six spationautes astronautes. L’atmosphère de tension sera invivable, même s’ils envoient trois hommes plus trois femmes, il y aura des conflits de toutes sortes, ils deviendront échangistes, des jalousies et des conflits seront incessants comme femmes et hommes pas au goût de chacun, disputes, réconciliations sauf si une espèce de dictature individualiste résonne les passagers d’un vaisseau spatial à la mission extrêmement difficile – sinon même les plus tempérés péteront les plombs et ils s’entre-tueront avant le retour sur Terre. Moins d’un degré pour la rentrée dans l’atmosphère, on l’a fait de nombreuses fois, mais un manque de chance pourrait justement arriver au premier voyage habité vers Mars, à l’aller ou au retour, parmi tous les autres problèmes et les dangers permanents… Prendre place à bord d’un vaisseau spatial vers Mars ou autre lointaine destination, c’est faire face à une mort probable malgré toutes les assurances technologiques – à moins d’emporter un maximum de bouteilles de whisky ou de bon vin, même cela ne sera pas possible.Ils s’y lanceront quand même !




Le ciel extraordinaire de ces nuits jusqu’à la fin juin

19022013

Comme en 2013, il se passe en ce moment ou plutôt ces dernières nuits du spectacle au crépuscule:
Un diamant à l’horizon à l’ouest comme l’annonce le magazine « Ciel et Espace ». Vénus est tellement lumineuse, un vrai phare avec Saturne qui se rapproche et Jupiter avec un peu plus tard lorsque la nuit envahit le ciel, Arcuturus scintille de sa lumière spécifique un peu jaune. Nous vivons les jours les plus longs de l’année, c’est stupéfiant et la nuit n’est pas vraiment « nuit noire » du fait que le Soleil est à 18° sous l’horizon. Chaque année est magnifique dans le ciel, mais c’est Vénus en ce moment la vraie vedette, elle grossit jusqu’au 26 juin – il faut en profiter!

Ce qui est très agréable, c’est de tomber en admiration devant des réalités annoncées et qu’on voit se réaliser exactement comme prévu. Exactement, en matière d’astronomie sur les infinies distances du cosmos est à nos yeux tout à fait exact, en fait il devrait y avoir quelques fluctuations comme pour un nombre décimal ou une approximation. Ces fluctuations sont minimes dans notre système solaire, mais peuvent devenir infiniment énormes aux fins fonds du cosmos. Qu’importe à nos yeux de terriens, vu d’ici tous les calculs des astronomes sont stupéfiants. Ils font un travail admirable de précision mathématique et géométrique dans l’espace. La preuve est visible en ce moment. Chaque soir, la nuit par ciel découvert comme ces jours-ci du 18 février, puis le 19 février il faut regarder le ciel au sud-est pratiquement à la verticale. La Lune et Jupiter qui se rapprochent depuis des mois, depuis l’an passé et même avant dans sa lancée autour du Soleil sur une trajectoire douze fois plus longue que celle de notre Terre, pour venir à son côté. Lune et Jupiter l’énorme sont visibles chaque soir, la nuit du 18 février l’écartement entre les deux astres a été de 3°. L’arc qui les sépare est de 3° qu’on peut mesurer avec son dans le prolongement du bras tendu entre les deux astres. La distance qui les sépare est de plus de deux millions de km, mais à nos yeux ils déambulent dans le ciel côte à côte. La nuit vers 21 heure le 19 février la Lune s’est écartée, bras tendu plus d’un gros point entre les deux astres. L’écartement se prolongera graduellement jusqu’au 18 mars prochain, date à laquelle l’écartement visuel sera seulement de 2,5° (un pouce moyen bras tendu entre les deux).

Ce qui est extrêmément plaisant c’est de constater dans la réalité la preuve de l’intelligence et de l’expérience humaines. Ils ont prévu le phénomène et celui-ci se réalise au-dessus de nos yeux et cela va évoluer jusqu’à 180° fin du mois pour évoluer jusqu’au prochain rapprochement de 2,5° entre les deux astres aux environs du 18 mars prochain, Lune et Jupiter vont encore cheminer quelque temps très « près » l’une de l’autre à nos yeux. C’est grâce à « Ciel et Espace » dans leur calendrier pour l’année astronomique de 2013 qu’on peut découvrir ces merveilles et aussi à bien d’autres passionnés qu’on découvre Arcturus qu’on confond souvent avec Mars ainsi que tous les objets célestes, palnètes, étoiles, galaxies, amas, superamas, supernovae. C’est génial de pouvoir dire « oui, j’ai trouvé dans le ciel ce que vous aviez prévu! »

En regardant le ciel, le 18 février au nord-est dans la soirée, après avoir admiré Jupiter et la Lune, j’ai soudain aperçu un astre qui était vraiment trop flamboyant, c’était bien entendu l’ISS sur sa trajectoire continuelle. Aves le météorite qui a explosé au-dessus de Tchelyabinsk il y a quelques jours et ce jour même le gros astéroïde de 45 mètres de long et de 135,000 tonnes qui était passé au-dessus de l’Indonésie à une altitude de 27,600 km. La trajectoire de l’astéroïde a été plus rapprochée que certains satellites artificiels placés par l’homme. Sur sa lancée aveugle l’astéroïde avait une dynamique supérieure à la force attractive terrestre, mais à son prochain passage lointain dans le futur il en sera autrement. Nous avons eu bien des sujets d’admiration et d’étonnement en quelques jours.
Wladimir




Astéroïde de 50 métres ce soir et explosion d’une météorite au-dessus de Tchelyabinsk ce matin

15022013

Un astéroïde de 50 métres et de 135000 tonnes passera ce soir après 19 heures au-dessus de l’Indonésie et explosion d’une météorite au-dessus de Tchelyabinsk créant une pluie de météorites ce matin – « Il y a de fortes chances qu’une autre météorite pénètre dans l’atmosphère dans les heures à venir », a déclaré Sergey Smirnov, de l’observatoire de Poulkovo.
13022013

Un astéroïde de 50 mètres de long, de 135000 tonnes passera tout à l’heure a à 27600 km de la Terre, c’est très près, plus près que certains satellites ! c’est 1/12ème de la distance Terre-Lune.

La NASA et l’ESA nous ont avertis depuis plusieurs semaines ! Ils suivent la trajectoire constamment – des fois qu’elle se rapproche inopinément…

La pluie de météorites qui s’est abattue ce matin du 15 février 2013 vers 9 heure trente aurait blessé près de 700 personnes dans les environs de Tchelyabinsk au pied de l’Oural. Cette pluie est directement liée à l’astéroïde qui passera en fin de journée, pourrait-on penser. On nous dit que les provenances sont complètement différentes. Il faut préciser qu’il s’agissait d’une météorite suffisament grande qui a explosé en pénetrant dans l’atmosphère terrestre et qui s’est démultiplié en pluie, faisant des dégats matériels et surtout en blessant de nombreuses personnes. Un des éclats aurait creusé un cratère de six mètres. Les deux phénomènes paraîssant liés, proviennent d’origines différentes. Il y a eu une explosion très bruyante au-dessus de TCheliabinsk avec une illumination aveuglante et chaude, puis une pluie de cailloux s’est abattue, laissant un long nuage de vapeur qui s’était formé à partir de l’eau que contenait l’objet céleste. L’astéroïde qui passera à 27600 km de la Terre pourrait passer plus près ! Des résidus peuvent encore couvrir le ciel tout autour de notre planète. L’astronome russe Serhey Smirnov de Poulkovo affirme qu’une autre météorite peur très bien suivre celle de Tchelyabinsk. A Tchelyabinsk sa trajectoire était de provenance Nord-Est et se dirigeait vers le Sud-Ouest. La Terre tournant d’Ouest en Est une météorite qui suivrait la première peut très bien encore tomber sur le 50ème paralelle dans les heures à venir…
Ne m’envoyez pas de message, je le sais, à bientôt.




Breitling Jet Team at La Ferté Alais – May 27th with Daniela and Feya

28052012

Merci à Daniela et Feya d’avoir accepté de faire une photo avec mon petit fils Alexandre qui a douze ans. Daniela et Feya se sont prêtées à la prise de cette photographie en plaçant mon petit fils entre elles – il est au milieu de ces jeunes et jolies jeunes femmes courageuses à l’extrême, c’est lui qui les a reconnues dans le hangar de l’association Jean Baptiste Salis, à la Ferté Alais, elles venaient de terminer leur show entre 30 mètres d’altitude jusqu’à 400 mètres d’altitude avec comme performance de se tenir debout sur chacun des deux appareils à hélice et à faire simultanément les mêmes figures de gymnastes, harnachées contre un poteau fixe sur le toit de chaque carlingue – chaque avion coordonné l’un à l’autre réalisant des remontées vertigineuses jusqu’au point zéro, pour repartir en des longues lignes droites, puis des piqués à attraper une crise cardiaque – pendant ce temps Feya et Daniela, Daniela et Feya réalisent en beauté leur show – petites figurines sur le dos de chaque appareil, avec les commentaires émanant des haut-parleurs du speaker qui arrivent en va et vient pendant qu’elles font leur jolis gestes avec aussi les pieds au ciel à des vitesses entre 80km/heure et 240 km/heure. Lorsque je leur ai demandé hier : « Can you breath normally facing the wind? » (arrivez-vous à respirer normalement sans difficulté face au vent?) Daniela répondit: « The plane may be in a difficult situation, but not us! » – (l’avion peut être en difficulté, mais pas nous!) – si c’est pas du courage…
Daniela et Feya sont anglaises – elles sont merveilleuses de beauté, de courage et de gentillesse.
All our best wishes to both of you ! You’re fantastic !
Wladimir and Alexander




Réinventer certaines bases aéronautiques

20092011

Bases historiques et traditionnelles, intouchables qu’on pense inaltérable. La conception même devenue classique des techniques aéronautiques. Tout faire pour éviter le moindre incident, la moindre défaillance, comme on le fait en matière de navigation spatiale, les moindres détails sont considérés et une solution adéquate est adoptée. Les calculs de trajectoires pour aller d’un point à un autre dans le cosmos sont établis avec une précision extrême par de puissants ordinateurs, car pour une équipe de techniciens, d’ingénieurs et de théoriciens astrophysiques cela prendrait un millier d’années que d’établir toutes les coordonnées nécessaires aux vols spatiaux, tellement d’éléments sont complexes et aussi évolutifs dans le temps. A la base même de l’aéronautique, certaines conceptions devraient être « revues » et des améliorations devraient être apportées, car les techniques évoluent et influent sur de nombreux aspects qu’on oublie de considérer.
Bientôt sur cet écran ! telles que la conception « Vladikite » et le « BERS »







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus