CABARET ASTRONOMIE dès 21 heures

30012019

Cabaret astronomie du début 2019

En janvier c’était plus tard, mais en ce moment dès vingt et une heure, regardez au Sud-Est à peine à 20° au-dessus de l’horizon, là où c’est possible, vous verrez une lumière étincelante – ce n’est pas une planète, elle scintille, c’est une étoile et quelle étoile ! C’est Sirius la plus brillante de toutes à notre point de vue de terriens.

La nuit du 29 janvier au 30 il n’y avait rien à voir puisque l’épisode neigeux comme on l’appelle avait le ciel, mais la nuit d’avant, celle du 28 au 29 a été extraordinaire. Après minuit en direction du sud-ouest c’était une merveille : la constellation d’« Orion » dans toute sa grandeur sur fond d’un ciel noir avec levée de la Lune fin du dernier quartier à peine visible à l’est bien après vingt-deux heures, pas gênante du tout. L’intérêt de cette observation a été de regarder au-delà d’ « Orion » vers les prolongements que les spécialistes précisent – au sud-est de Bételgeuse la belle rouge dans « le Petit Chien » « Procyon » qui interpelle car au-dessus d’elle se trouve « Pollux » dans les « Gémeaux » – « Castor » à sa droite indique le chemin de « Capella » à sa droite encore au nord-ouest, tandis que « Bellatrix » montre juste au-dessus d’elle « Aldébaran » du « Taureau » – « Saiph » à gauche de « Rigel » indique quant à elle, l’étoile la plus brillante du ciel « Sirius » dans « le Grand Chien ». Les constellations « Cassiopée », « Céphée », Petite et Grande « Ourse » deviennent comme secondaires à ce moment tellement l’on est éblouit par «Orion » la « nurserie » comme l’appelle Hubert Reeves ! Le « Bouvier » avec « Arcturus » le parachutiste comme l’appelle une dame des «Nuits des étoiles » d’Elne viennent s’imposer par l’Est.
Le 14 février la Lune est différente, elle est croissante et gibbeuse.




Salon du Livre de Mennecy les 2 – 3 février 2019

30012019

Au Salon du Livre de Mennecy
30
01
2019
Wladimir sera présent au Salon du Livre d’Île de France de Mennecy. Nombreux auteurs de tous genres dont les incroyables dessinateurs de BD.
Stand « Lys Editions Amatteis » l’Éditeur spécialiste de la Seine et Marne et aussi de l’Essonne, de l’histoire des villes et des villages. Samedi 2 février et dimanche 3 février 2019.
????

Jpeg
Je vous montrerai l’efficacité du sysyème « Vladikite ».




Au Salon du livre de Mennecy 2019

4012019

« Vladimyriade »

DOC avec SIGLE NSEA entête

NSEA – Nations Space Exploration Agency
AESN – Agence d’Exploration Spatiale des Nations
Roman fiction dont le titre est « NSEA – Allers et retours spatiaux »
Une fiction qui deviendra réalité dans les décennies toutes proches à venir. Il s’agira au début, comme cela avait été le cas pour le programme Apollo d’envoyer des vaisseaux spatiaux avec leurs modules d’observation et de descente sur le sol martien – mais cela se fait déjà depuis des années et les dernières techniques sont de plus en plus innovantes. Tout est prêt, bientôt des hommes et certainement des femmes prendront place à bord des vaisseaux spatiaux. Ils iront sur Mars en affrontant toutes les difficultés, sachant que leur vie sera en danger permanent, mais les premiers voyages se feront avec un retour programmé sur notre bonne planète. Les conquérants, eux, prendront la décision irrévocable de s’acclimater. Notre récit pour l’instant comprend l’aller et le retour, c’est pourquoi le programme s’appelle « NSEA allers et retours spatiaux. Avec de nombreuses surprises pour le lecteur.

001




Centrale nucléaire proche du site de lancement

24122018

001
La centrale nucléaire, génératrice d’un surpuissant flux électrique de haute intensité watts/ampères est toute proche du site de lancement des fusées. La raison est simplement due à la nécessité de regrouper tous les éléments clés des opérations à proximité. Cette proximité contribue à des économies en financement, en investissement et en temps. Le temps et le financement des structures sont intimement liés comme l’est le temps et l’espace. Réfléchissons. Une centrale proche du site de lancement des fusées nécessite l’ampérage le plus intense qu’on ait jamais atteint auparavant pour n’importe quelle industrie ou urbanisme, ne peut pas être sujette à une perte de temps superflue, ni à une perte d’argent dans des travaux titanesques liés à l’éloignement. L’éloignement entraîne d’énormes dépenses en gros travaux de terrassement, creuser des tranchées, démolitions diverses, arrachage d’arbres inutile, achats et approvisionnement en matériaux coûteux comme les câbles à haute tension, transformateurs et autres nombreux accessoires de transport d’électricité, expropriations. Toutes ces raisons liées à d’autres font que la centrale nucléaire est toute proche du site de lancement du puits « PCHE » à « Falaise Crevaux » en Guyane. Dans le roman d’aventure « NSEA allers et retours spatiaux ». Cette centrale est primordiale pour les lancements de fusées mais aussi pour tout le nouvel environnement urbain, car une ville s’est créée autour de la colline de « Falaise Crevaux » avec hôtels, maisons individuelles, écoles, parcs, piscines, aérodrome avec une longue piste de 3800 mètres, ateliers et usines d’assemblage. La centrale est tolérée par les instances administratives et internationales conscientes de la nécessité de l’exploration spatiale, alors que dans le monde entier la tendance est à la démolition des centrales nucléaires au profit des énergies renouvelables telles que éoliennes, centrales marée-motrices, photovoltaïques, géothermiques ou hydroélectriques. Les centrales hydroélectriques revues avec prudence ne devant pas causer des désastres comme l’assèchement des mers intérieures, des fleuves et des rivières.

ENTETE NSEA Nations Space Exploration Agency




colonne de droite

23122018

cliquer sur la colonne de droite, très nombreuses interventions.




La page du site de l’Editeur Lys Editions Amatteis

18122018

Aller sur le site de mon éditeur, pour faire des trouvailles

77lire lys editions amatteis




PAK-TA – programme d’avions cargo énormes et hypersoniques

27112018

Je vous raconterai tout à l’heure quelque chose sur l’énorme avion russe « IL-106 du programme « PAK-TA ». Déjà jetez un coup d’œil, il ressemble à un orque, un épaulard, beau majestueux, grande capacité avec soute de 4,5 mètres de hauteur, toujours 6 mètres de largeur, énorme comme tous les appareils Antonov qu’avaient construit les Russes avec les Ukrainiens et d’autres spécialistes du bloc soviétique en Ukraine. Les Russes avaient eu certainement tord d’aller construire leurs plus gros porteurs en Ukraine, certainement aussi par la volonté de Nikita Khrouchtchev qui voulait promouvoir son pays natal, mais Oleg Antonov lui, était bien russe, il avait fait toutes ses études à Leningrad. Les Ukrainiens se sont fourvoyés avec les Chinois pour reconstruire « Mriya » – jusqu’à quelle limite les Russes toléreront-ils une telle dégradation du respect des origines d’Oleg Antonov et l’investissement russe dans les usines Antonov en Ukraine ? Nous verrons, sachant que Kiev avait longtemps été considérée comme « Mère » de la patrie russe mélangeant la contrée de la principauté de Kiev à celle de Novgorod. De son côté Iliouchine ne rigole pas, il a fait ses preuves et avec son programme « PAK-TA » le prochain « IL-106″ représente un futur encore plus impressionnant. Moteurs Tupolev Dvigatel déjà approuvé. Un autre avion gros porteur dépassant leur IL-76TD, le « ERMAK » est en préparation également dont la construction est prévue en série au début de 2022. 80 exemplaires de l’ »IL-106″ sont prévus, avec une envergure d’une soixantaine de mètres et une longueur égale du fuselage. Il soulèvera facilement 100 tonnes mais pourrait en soulever sur une courte distance, le double. « IL-76Td » bien connu des transitaires est modernisé et de nombreuses unités sont en cours de fabrication. Fantastique pour les passionnés d’aéronautique ! AN-124 sera encore utilisé un certain temps. Dans le monde aéronautique les équipes russes et ukrainiennes coopèrent espérons-le.

P.S. Cabaret astronomie s’arrête par la force des choses lors des nuits bouchées, mais reprend dès que le ciel se dégage des nuages la nuit en espérant voir d’ici le 15 décembre la comète 46P/Wirtanen.

Ouvrages Wladimir Vostrikov
Les Editions du Net.fr

Lys Editions Amatteis.fr

voir aussi Librairie Chauvelin de Corbeil.




Allers et retours spatiaux – de Terre à Mars à Terre

6112018

Tout simplement  » un roman d’aventure terrestre et spatiale  »
NSEA-couverture-335_99x234_92  ORIGINALE 2

à lire en avion sur un vol de onze à quatorze heures !

De Terre à Mars …..

affiche-saffiche page vericale mars




Circuits distribution livres

1112018

Mon ouvrage chez « Lys Editions Amatteis » concernant la planète Mars, vedette jusqu’à la fin de cette année 2018, serait approprié dans vos prestigieux circuits de distribution.
NSEA Allers et retours spatiaux – est un roman de science fiction aux techniques fiables contemporaines. A notre époque il est possible d’aller comme cela avait été largement prouvé avec le programme « Apollo » sur notre satellite la Lune à plusieurs reprises, mais aussi les techniques actuelles permettent depuis des années de s’aventurer jusqu’à Mars. Les seuls obstacles semblent être les financements. Il s’agit d’une aventure à travers le monde, sur notre Terre, puis aussi jusqu’à la planète rouge. Les buts de l’avenir seront de conquérir une exoplanète, les humains s’y préparent. Les idées du génie humain sont insoupçonnables – fusées, vaisseaux, modules, moteurs ioniques, moteurs nucléaires, station géostationnaire orbitale autour de la Terre, stations lunaire. Le temps est le problème principal, vient ensuite l’endurance physique et mentale des hommes. De toute façon il faudra bien un jour trouver des solutions face au surpeuplement de notre planète et préserver une partie de l’humanité en s’expatriant très loin dans le cosmos…

dans quelques journaux
Editeur : Lys Editions Amatteis – France
e-mail: editions.am@tteis.fr http://77livres.fr
blog: vladex.unblog.fr
Les Editions du Net http://www.leseditionsdunet.fr




Ovni ou UFO, pourquoi pas mais pas aujourd’hui semble-t-il

27102018

Aujourd’hui trois avions de ligne ont vu un étrange objet très lumineux, deux non loin de leur trajectoire et le premier a même demandé par radio à la tour de Londres (de contrôle) s’il y avaient des entraînements militaires aériens dans le ciel anglais, non lui ont-ils répondu en affirmant qu’il ne s’agissait certainement pas d’UFO, mais la commandante de bord a bien vu un objet très lumineux au bout de l’une des ailes de son gros appareil. Alors UFO ou OVNI ou jeux de lumière…

Vous savez les ovnis tout le monde en voit, chacun à sa manière. A New-York à Long Island lors d’un séjour chez ma cousine, nous nous étions arrêtés près de la barrière de la maison d’une de ses amies, une Italienne qui nous avait décrit et expliqué, voir très souvent des engins dans le ciel évoluer au-dessus de chez elle, avec des signaux bizarres disait-elle. Nous avions bien ri et passé notre chemin. Cette dame était tellement convaincante que j’ai la faiblesse jusqu’à maintenant de la croire. Ma cousine m’avait certifié que par ailleurs l’Italienne était une très bonne amie à elle et qu’elle n’était pas frappée de folie quelconque. Eh bien cela m’arrive parfois, je dis « un ovni » quand je ne comprends pas un objet dans le ciel, mais je garde toujours en moi l’idée qu’une explication évidente et rationnelle peut expliquer l’étrange apparition. Des satellites, la nuit, on en voit tous, un point clair, plutôt petit qui se déplace très haut dans le ciel la nuit d’une manière régulière sur une trajectoire rectiligne. Aujourd’hui j’ai vu un petit objet, sous les nuages, j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un oiseau qui battait des ailes car cela clignotait, gris, blanc, gris, blanc, gris, blanc, je l’ai vu par la fenêtre, puis j’ai eu le temps d’aller le voir immédiatement dans le jardin, l’objet continuait sur sa trajectoire et clignotait en-dessous des nuages, sans aucun bruit il se dirigeait au nord. Un avion, non, un hélicoptère non, un drone peut-être, mais non, et puis un ovni ça ne clignote pas, alors un oiseau, non. « Un » je ne sais pas.

Chez LES EDITIONS DU NET




Il y a trois passagers à bord d’ISS…

13102018

Si les partenaires d’ISS ne se mobiliseront pour reprendre les vols de service, les Russes arriveront bien à trouver ce qui a provoqué la panne dans le déclenchement erroné d’un booster comme le système de commande des attaches de la désolidarisation ou d’un moteur de la fusée et reprendront le service au plus tôt. Les Russes ne sont pas seuls, ils sont en coopération avec l’ESA et la NASA, les Japonais et les Chinois… Une solution sera trouvée, car là-haut il reste trois passagers, même si les ressources alimentaires et techniques sont suffisantes, il semble qu’il n’y ait plus de capsule de retour attachée à l’ISS.




énormes océans dans le cosmos

28092018

Il semble que cela ait du sens, mais attendons les explications du processus. Ce qui est généralement admis et expliqué, c’est que 380 000 ans après le Big Bang une masse d’hydrogène ionisé était en stagnation, après cette fameuse période de stagnation ionique, cette mélasse éclata soudainement à la vitesse de la lumière dans tous les sens. Les «neutrons» surabondants ont créé de nouveaux protons créant de nouveaux atomes enrichis comme l’hélium, le lithium, le béryllium, le carbone, l’azote et l’oxygène… les atomes les plus simples et les autres atomes d’étoiles explosées s’attirèrent et se rassemblèrent par accrétion vers la matière suivante, grossièrement (accrétion).

L’atome de base le plus simple et le plus répandu est « l’hydrogène », celui-ci s’est mélangé à un autre atome de gaz, l’oxygène en quantités énormes, créant ainsi l’océan que viennent de débusquer récemment les astrophysiciens dans le cosmos où de nombreux atomes enrichis ont créé surtout de la matière solides, telles que le silicium etc. Wladimir




Mars la nuit dernière à 5° de la Lune

20092018

A travers les nuages en région parisienne, Mars était à 5° Est de la Lune gibbeuse décroissante, encore un magnifique spectacle. Mars toujours comme un feu orange près de la Lune (en apparence bien sûr).

Qu’en sera-t-il la nuit qui vient, les astronomes le savent, mais moi je regarderai s’il y a changement, évolution par rapport à la nuit dernière…

o Mars O Lune




ORION du matin début septembre et le 17

2092018

A Argelès je la vois au-dessus de la mer et des roseaux, à Boussy parmi les arbres jusqu’au lever du jour.

SPLENDIDE CE MATIN DU 17 SEPTEMBRE à 5H50 temps heure légale Paris

Bien avant cinq heures du matin déjà ORION apparaît tel un guerrier impressionnant dans le ciel de l’Est, sud-est. Orion est éblouissant jusqu’au lever du Soleil, je comprends que les anciens avaient de l’appréhension en le contemplant et qu’ils imaginaient un tas d’histoires impressionnantes à son sujet. Pour les astronomes c’est la « nurserie », une constellation où naissent les étoiles, bien que Bételgeuse soit une géante rouge – Bellatrix et Aldébaran au-dessus avec les Pléiades encore au-dessus. Bételgeuse sur la ligne de Procyon du Petit Chien, Rigel et Saïph sur la ligne de Sirius la plus lumineuse des étoiles, les Trois Rois du Baudrier.

Un bol renversé sur la Voie lactée: en joignant Sirius à Pollux et Castor des Gémeaux à Capella du Cocher… et bien d’autres merveilles du matin qui annonce une journée toujours ensoleillée.

Quant au crépuscule, c’est toujours le manège de Vénus à l’ouest suivie sur l’écliptique de Jupiter, puis Saturne et la vedette cette année Mars qui a entamé son éloignement progressif mais reste encore comme un phare bien rouge à vingt – trente degrés au-dessus de l’horizon.




AVIONS CARGO – Nouveaux Ilyouchine-76 pour fret volumineux

23072018

Les Russes réservent des surprises avec leurs grands porteurs-cargo, bientôt le :
 » PAK TA  » à tomber par terre !
Vous ne serez plus étonnés de voir « comme » des soucoupes volantes énormes dans le ciel, qui viennent se poser sur nos aérodrompes !
c2RlbGFub3VuYXMucnUvdXBsb2Fkcy82LzQvNjQzMTM4MjI1ODU3OV9vcmlnLmpwZWc_X19pZD00MjM2MQ==il-76 au salon maks<="

Montrez-nous de beaux avions, que le génie humain réalise constamment. Des premiers aéroplanes aux hydravions énormes pour l’époque qu’on a revus à de plus petites dimensions, avions légers, avions de passagers, de transport de marchandises, avions de ravitaillement, avions de combat – tous sont remplis du génie humain. Petits, moyens et grands tous ont une particularité spécifique à quoi ils sont destinés, mais aussi les avions construits en série, tous pareils mais au service des humains. Ce qui dérange à notre époque c’est bien la pollution qu’ils déversent dans les airs – en fait pareil pour les bateaux, les plus grands paquebots pour les croisières l’air de rien polluent énormément et contribuent à agrandir cette île artificielle qui s’est réalisée au milieu du Pacifique composées de bouteilles plastiques et autres bidons et déchets, les oiseaux pardonnent inconsciemment et viennent s’y aventurer, mais ne restent pas longtemps, juste le temps d’un petit repos avant de repartir se faire porter par les courants chauds pour aller autre-part.

En attendant regardez ce petit reportage. Des Ilyouchine-76 j’en ai vu quelques-uns, ils en ont beaucoup en Russie et un nouveau modèle ne fait pas de mal à sa renomée, bien au contraire – cet avion-cargo est extraordinaire. Je sais que l’A-400 est extraordinaire aussi et leurs concepteurs ne le sont pas moins. Elle donne les caractéristiques de l’avion cargo Il-76TD – 212 tonnes à vide, longueur des ailes et du fuselage, tout pour plaire aux transitaires pour le fret « hors gabarit » !
http://https://www.youtube.com/watch?v=PF6ri8ZLVXw

<a href="https://77livres.fr/
Lys Editions Amatteis




Réacteur = Hélice enfermée / fusée dans un puits

1062018

width= »95″ height= »41″ class= »alignnone size-full wp-image-2577″ />turboreacteur-double-flux-300x284TURBOREACTEUR DOUBLE FLUX>RÉACTEUR = HÉLICE ENFERMÉE

Un réacteur (double flux) est une hélice (de pâles) enfermée dans une carrosserie et le génie de ce système est dans le concept:
Le flux primaire expulse les gaz chauds et brûlés en faisant tourner la couronne qui sur son axe fait tourner les pâles et provoque le flux secondaire.
Puissance du flux primaire = 20%
Puissance du flux secondaire = 80%

Dans le roman d’aventure  » NSEA allers et retours spatiaux »

Un nouveau concept complètement inédit est appliqué aux techniques de lancement de fusées. Il s’agit au début du « PCHP » qui évoluera vers le « PCHE » (Puits de catapultage hydraulique électromagnétique ! Une révolution dans les techniques de lancement de fusées.
Regardez-bien le schéma, faites-le pivoter d’un quart de tour à droite – il devient une fusée, uniquement du fait de sa carrosserie (où le double flux n’a rien à voir).

Enfermez le moteur de la fusée dans un puits de plus de 120 mètres de profondeur – le flux sera considérablement augmenté – c’est un épisode révolutionnaire dans mon ouvrage – un jour il sera appliqué par les grandes puissances développées dans les techniques spatiales, car les voyages dans l’espace, le cosmos profond deviendront coutumiers.
Wladimir Vostrikov

NSEA allers et retours spatiaux

On peut commander:
chez l’Éditeur: http://www.Lys Editions Amatteis.fr

http://www.77direct.fr

Regardez le ciel les prochaines nuits, vous verrez ISS vers minuit !
vérifier avec l’éphéméride de « Heavens above ».

Localisation: Boussy-Saint-Antoine – Essonne
(48,6830°N, 2,5330°E)
Heure: 18:00:49
(UTC+02:00)




SALON DE LA BD et du LIVRE sur L’AVIATION à ETAMPES-Mondésir

8052018

Au bord de la Nationale N-20, à 7,5 km au sud d’Étampes se trouve l’aérodrome D’Étampes-Mondésir.

« L’Association Patrimoine et Traditions du Pays de la Beauce » – le Salon de la BD et du livre sur l’Aviation. Pour ceux qui aiment l’aviation et l’aventure.

Le projet Vladikite
WLADIMIR VOSTRIKOV
RÉSUMÉ
L’histoire d’une invention aéronautique commence à Argelès sur mer, puis continue en Espagne, à Chicago, à Genève et à Moscou. Aventure et voyages. C’est un roman, sur une idée déposée à l’INPI, sur un concept de sécurité sur lequel la compagnie Boeing estime que « l’idée » mérite d’être mise en réserve dans leurs inventions en instance. Une invention qui rassemble quelques amis qui construisent un modèle réduit, puis le concept est appliqué à un avion réel, un Yakovlev-52. Voyages pour présentation du concept à Chicago, Genève, Moscou. Un petit aérodrome des Pyrénées-Orientales, au très joli nom de Sainte-Léocadie près d’Andorre est le théâtre des opérations. Un sujet approprié suite aux commémorations de Jules Verne et à l’actualité. Des accidents aériens peuvent survenir n’importe où dans le monde, tous les avions vieillissent et il y a de plus en plus d’appareils en vol. Tellement de phénomènes peuvent survenir comme l’inattention, les conditions météo et la suractivité des compagnies. Il est impératif pour l’avenir de trouver tous les moyens disponibles pour éviter les terribles catastrophes aériennes, ou du moins limiter le nombre de victimes. Quelques idées existent.
Un roman d’aventure et de voyages autour d’une invention aéronautique qui rencontrera la richesse d’imagination des jeunes filles et des jeunes gens.
AUTEUR
Wladimir Vostrikov a publié plusieurs romans dont « Fin du monde à Bugarach » chez Les Éditions du Net, « Conceptions cosmologiques » et « Le songe d’Anne de Kiev – Henri-1er et Anne de Russie », « Mars conquête décisive », « Cosmos-21 », « la particule spirituelle ». Chez LYS Éditions Amatteis : « NSEA allers et retours cosmiques », « L’âme est scientifique – un peu d’astronomie». Passionné de cosmologie, d’aviation et de la préservation de notre planète. L’essentiel demeure dans le respect des uns envers les autres sans omettre le monde animal et végétal pour un meilleur avenir face aux mystères et aux interrogations sur l’intelligence et le cosmos.
• Discipline : jeunesse
• Parution : 19-06-2012
• Auteur : Wladimir Vostrikov
• ISBN: 978-2-312-00384-9
• Format : 120×190 mm
• Nombre de pages : 354
• Série / Collection : Les Éditions du Net
LES EDITIONS DU NET

NSEA Allers et retours spatiaux –
éditions Lys Editions Amatteis
Etc…

lulu.com est Distributeur de certains titres:
blue lien lulu

En attendant, jetez un coup d’œil sur le système d’arrimage de la station spatiale ISS avec un astronaute en manœuvre:

https://www.youtube.com/watch?v=RtU_mdL2vBM




Album peintures huiles de Wladimir

15032018

De Facebook
Cliquer ou ouvrir album peintures huiles de Wladimir
pour voir une autre de mes occupations ! ou

http://77livres.fr/index.php/listes-2017/nsea-allers-et-retours-spaciaux




NSEA allers et retours spatiaux

27022018

Roman d’aventure – MARS aurait pu être conquise en été 2018

Cette année, vivez la conquête de la planète rouge avec:
NSEA allers & retours spatiaux

Editions: Lys Editions Amatteis

Regardez déjà la station spatiale ISS en direct sur YouTube:

Lire la suite… »




Ciel nocturne tôt le matin au sud-est à sept heures

13022018

Tôt le matin, avant sept heures, pas trop avant et jusqu’au lever du Soleil on peut encore voir au sud-est : au-dessus de l’horizon le dernier croissant de Lune à deux doigts tendus à droite en montant la planète Saturne faiblement jaune, puis toujours en montant à droite vers le sud poing tendu la planète Mars orangée – juste en-dessous se trouve Antarès du Scorpion la plus lumineuse étoile orangée aussi mais super géante rouge, en montant encore à droite poing tendu Jupiter. Cette ligne entre le dernier croissant de Lune et Jupiter est « l’écliptique » – ligne imaginaire sur laquelle circule notre Soleil et toutes les planètes du système solaire. C’est aussi sur l’écliptique que défilent les douze constellation du zodiac. Le croissant de Lune s’estompe et les planètes demeurent en changeant de position.

On peut voir aussi Sirius complètement à l’ouest à l’opposé de la mer, l’étoile la plus brillante. Ce n’est pas Vénus qui elle n’apparaît brièvement qu’au coucher du soleil en ces temps-ci.

De Perpignan, Argelès et Elne la scène a lieu avant sept heures du matin à gauche du Canigou enneigé – entre la mer au large d’Argelès et Collioure et au-dessus de la chaîne des Albères. Magnifique spectacle, ne ratez pas ça.







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus