L’exoplanète 55-Cancri-e pas intéressante pour les Terriens!

4042016

55-Cancri-e une exoplanète deux fois la Terre, mais une température évaluée par la NASA entre 2500° et 1000° – planète très massive. Il faut regarder autre-part, car celle-ci se trouve à plus de quarante années-lumière.
Aucun intérêt pour l’humanité. Trop proche de son étoile « 55-Cancri-e » n’est pas exploitable, surtout aucun vaisseau spatial terrestre ne s’y rendra jamais. Plus de 40 années-lumière… en voyageant à maximum ce que les Terriens savent faire 40,000km/heure et en augmentant constamment la vitesse la première moitié du parcours sidéral, on pourrait atteindre 400,000km/heure et il faudra décroitre la vitesse dans la deuxième partie du parcours – sans jamais, loin de là atteindre la vitesse de la lumière 300,000km/seconde. On peut évaluer le temps du voyage pour une telle distance à 114,155 ans. Non, faut regarder plus près ! Et bien plus près! Voyez mon livre « Cosmos-21″.

Pour faciliter nos calculs, basons-nous sur 40 années-lumière.
La vitesse maximale qu’un vaisseau terrestre pourrait atteindre serait de 400,000km/heure d’abord en vitesse croissante pour la première partie du voyage et décroissante pour la deuxième partie pour ralentir le vaisseau. La vitesse maximale s’écrit: 4.10exp5 km/h
Une année-lumière représente 10,000 milliards de km, ce que tout le monde sait ! Pour quarante années-lumière on écrit: 40x10exp13 ou
4.10exp14 = c’est à dire 400,000,000,000,000 km
quatre cent mille milliards de km (km notre unité terrestre);

4.10exp14 / 4.10exp5 = 10exp9 ; 10exp9 : 8760 h = 114,155 années
Wladimir




ISS à l’oeil nu

4012016

Découvrir les technologies spatiales à l’œil nu.

Cette possibilité de regarder à l’oeil nu la Station Spatiale Internationale « l’ISS » existe depuis des années. Je la consulte très fréquemment et je m’amuse parfois à surprendre des amis ou mes voisins dont aussi des amis. Je leur demande regarder à un instant extêment précis vers la direction vers laquelle je leur demande de se concentrer, et brusquement l’incroyable se produit: « Oh mais à comment fais-tu – Qu’est-ce que c’est, ça alors, es-tu sûr que c’est l’ISS – Ce n’est pas un météorite? – Ils sont combien là-haut, à quelle distance sont-ils de nous – A quelle vitesse dis-tu? – Et je leur donne les réponses:
l’ISS se trouve sur une orbite entre 392 et quelques 407 km d’altitude ou plutôt de distance du sol terrestre, car là où elle évolue c’est l’espace. Non ce n’est pas un météorite, c’est notre station spatiale à tous les Terriens qui ont participé à cet extraordinaire programme qui va durer encore des années. Ils sont six, de différents pays participants. La vitesse de l’ISS est de 28 000 km à l’heure, elle fait seize tours de Terre en vingt quatre heures. Elle ne s’approche jamais des pôles nord ou sud. Enormément d’expériences se pratiquent à bord. L’ISS est en connection avec la Terre à l’aide des vaisseaux spatiaux Soyouz ainsi que des lanceurs-fusées russes et avant c’était les ATV de l’ESA et les navettes spatiales américaines de la NASA. On prépare d’autres possibilités de jonction entre Terre et ISS entre autres avec « ORION » extraordinaire vaisseau, qui serviront à relier d’autres stations et modules tournant autour de planètes comme Mars et les lunes de Saturne et Jupiter. Le site qui renseigne depuis des années sur les passages de l’ISS d’une manière extrêmement précise est:
https://www.heavens above.com Tentez l’expérience, c’est étonnant.
Wladimir




Météorites trouver, identifier

6062015

Il serait utile que tous ceux qui ont la possibilité de trouver des météorites, qu’ils persévèrent dans ce but. Il existe quelques possibilités. Il y a quelques années on affirmait qu’il tombait entre une et deux tonnes de météorites sous forme de poussière, de petits cailloux ou plus gros à la surface de notre planète chaque année. Les spécialistes affirment maintenant qu’en 2015 il en tombe beaucoup plus, pas que l’on soit dans une zone plus favorable mais plutôt que le comptage semble plus précis. La France n’est pas épargnée par la tombée de météorites et surtout en été les « étoiles filantes » tombent probablement au-dessus de nous dans un rayon d’une centaine de kilomètres, plus loin on ne les voit plus. A l’intérieur du réseau « FRIPON », un programme a été créé par Madame Brigitte Zanda du Muséum d’histoire naturelle de Paris dont le nom est « Vigie-Ciel association ». Cette équipe dispose de plus d’une centaine de caméras spéciales pour suivre et enregistrer les météorites tombant du ciel au-dessus de la France et des environs. L’an passé j’avais observé un objet bizarre dans le ciel au-dessus du Roussillon, j’en avais fait part à un observateur astronomique des Pyrénées qui m’a confirmé qu’il s’agissait d’un « bolide » qui faisait son entrée dans l’atmosphère. C’est quelque chose de prenant que de voir en direct l’arrivée d’une météorite surtout un bolide dans notre atmosphère en provenance directe du cosmos et n’ayant peut-être subi aucune altération depuis des milliards d’années. C’est un privilège qui revient à chacun, un privilège pour qui veut bien regarder le ciel la nuit, une manifestation de l’univers avec tous ses mystères. On pourrait me dire, « mais l’univers n’est plus mystérieux! » – « une météorite est quelque chose que nous connaîssons bien! » – Dans ce cas, qu’on se pose la question sur « linfini de l’univers »! Or le toît de certaines maisons sont en terrasse, comme cela se fait à certains endroits ou bien d’autres endroits d’une maison peuvent contenir une terrasse. Lorsque l’endroit est rarement visité ou utilisé, il faut le ratisser avec un aimant. C’est ce que j’ai fait. J’ai quelques grains de météorites. J’en parlerai l’observatoire de Gretz Armzainvilliers. Rechercher des météorites est intéressant et prenant, surtout trouver un gros bloc… mais la plupart des poussières et cailloux tombe dans les océans et sur les montagnes inaccessibles. Les météorites peuvent révéler des secrets de l’univers. Maintenant on observera leur chute pour les trouver!
Wladimir




Ariane V place deux satellites en géostationnaire, comme les vaisseaux de Mars conquête décisive

24022015

Ariane_5_liftoff_on_flight_VA222_smallPhoto-0132MARS CONQUETE DECISIVE

Affiche de Kourou à Mars – de droite à gauche: les savants techniciens de la base sur fond de palmiers et poteaux à antennes diverses, près de fusées européenne, russe et américaine. A gauche, ils sont huit, trois Américains, trois Russes et deux Européens. Dans « Cosmos Vingt et un » il y a aussi les Chinois après leur conquête de la Lune. En fait les tirs des fusées se font non seulement de Kourou, mais aussi de la nouvelle base de « Falaise Crevaux » en Guyane française, de Plessetsk en Russie, de Baïkonour au Kazakhstan et de Houston aux Etats Unis.

C’est ainsi que se passe le merveilleux envol d’Ariane V – le premier de l’année 2015 avec deux satellites placés en géostationnaire – voir les masses !

http://links.govdelivery.com/track?type=click&enid=ZWFzPTEmbWFpbGluZ2lkPTIwMTUwNDI2LjQ0NDU5NjQxJm1lc3NhZ2VpZD1NREItUFJELUJVTC0yMDE1MDQyNi40NDQ1OTY0MSZkYXRhYmFzZWlkPTEwMDEmc2VyaWFsPTE3MzI0NDM3JmVtYWlsaWQ9d2xhZGltaXIudm9zdHJpa292QHNmci5mciZ1c2VyaWQ9d2xhZGltaXIudm9zdHJpa292QHNmci5mciZmbD0mZXh0cmE9TXVsdGl2YXJpYXRlSWQ9JiYm&&&100&&&http://www.esa.int/Our_Activities/Launchers/Ariane_5_s_first_launch_of_2015

Partagez ce livre

Share on facebook

Share on twitter

Share on google_plusone_share

Share on linkedin

Share on tumblr

Mars Conquête Décisive
Wladimir Vostrikov
Résumé

Déjà en 2010 des décisions avaient été prises pour allouer des sommes importantes à la NSEA (Nations Space Exploration Agreement) (Accord des Nations pour l’Exploration Spatiale) une douzaine de milliard de dollars. La décision avait été approuvée par l’OMN (Organisation Mondiale des Nations). L’expédition sur Mars a été préparée depuis des années. Celle qui s’échelonne entre 2011 et 2018 est déjà en cours, puisque deux satellites VFAR-1 et VFAR-2 sont sur orbite martienne haute. le « 1″ tourne autour de Mars et le « 2″ se trouve en géostationnaire au-dessus du site « Gale-Mount Sharp ». Ces deux satellites envoyés depuis Kourou guideront au mètre près les atterrissages et les mises en orbite martienne des 14 vaisseaux qui seront envoyés de Kourou, Baïkonour et Houston.

C’est de Houston que seront envoyés les vaisseaux VUSA-13H et VUSA-14H en novembre 2015…

Auteur

Wladimir Vostrikov a écrit plusieurs romans, il est passionné d’astronautique ainsi que par toutes les conceptions cosmologiques astrophysiques s’étendant dans le domaine philosophique. Il est inspiré en permanence par un seul auteur astrophysicien qui regroupe toutes les richesses du génie humain qui s’étendent à la grande musique, la peinture, la sauvegarde de notre planète la Terre et la poésie.

Discipline : science-fiction
Parution : 03-07-2013
Auteur : Wladimir Vostrikov
ISBN: 978-2-312-01183-7

Format de poche : 120×190 mm à lire dans le métro ou l’avion
Nombre de pages : 355
Série / Collection : Les Editions du Net




Musée SAFRAN de REAU

30112014

Traveler DC 120Traveler DC 120Une splendeur des techniques françaises et européennes de l’aéronautique et de l’espace près de tous les habitants de l’Ile de France

Ne jamais omettre un génie né au dix neuvième siècle et décédé en 1935 : Constantin Tsiolkovski, c’est lui le plus grand de tous les concepteurs en avance sur son temps, il avait tout préparé et conçu des stratagèmes qui avaient donné des idées réalisées par Von Braun dès les premières fusées (déjà inventées il y a très longtemps par les Chinois). Son portrait est le premier de la série des génies de l’aéronautique et de l’aérospatiale du magnifique Musée SAFRAN de Réau, Melun-Villaroche. Avant eux, les précurseur de l’aviation, ceux avaient osé affronter la force permettant aux avions de planer dans l’atmosphère en ayant eu totalement confiance en la surface planaire de leur engin savamment conçu, fragile et difficilement maniable qu’il fallait d’abord avoir eu la témérité et le courage de maitriser – les fous volants.
Au Musée SAFRAN les moteurs d’avion avec leur hélice de SEPT CYLINDRES, puis de NEUF CYLINDRES et beaucoup plus jusqu’aux moteurs en ligne, les réacteurs d’avions de chasse, un réacteur de CONCORDE, réacteur d’un Boeing 737 dont la construction se fait parallèlement conjointement aux USA et à la SNECMA – tous ces engins d’une complexité incroyable avec leurs tuyaux, tuyères, clapets, volets, turbopompes, fils éblouis par des projecteurs rouges, bleus, verts dans la pénombre, un mystérieux étonnement envahit le visiteur et lui donne le tournis. Dans les salles de fond après les innombrables motos toutes aussi étonnantes, les moteurs de fusées. Ariane-4 avec son premier étage à 4 moteurs tuyères dont le fonctionnement ne dure que seulement 7 minutes et 10 secondes alors que les deux boosters allumés simultanément ne durent que 6 minutes et deux secondes avant de retomber vers la surface de la terre. A 115km d’altitude le premier étage se détache et retombe également sur terre, le deux deuxième étage « Moteur Vulcain » continue l’ascension à 1.5km/sec jusqu’à 200km d’altitude. Après, c’est le jeu d’acquisition des orbites. Ariane-5 avec un seul gros moteur « Vulcain » directionnel, avec ses deux boosters – puis écrans avec les explications du fonctionnement des moteurs ioniques et tant d’autres choses passionnantes avec des messieurs comme Jean-Pierre Livy qui expliquent d’une manière vivante la passion qu’ils ont depuis toujours. Ah oui, les boosters contiennent un comburant « poudre » tandis que dans le moteur numéro « 1″ il s’agit d’un système dit « cryogénique » car les gros réservoirs contiennent les ergols suivants: de l’hydrogène liquide LH2 à -250° celsius et de l’oxygène liquide LOX à -180° celsius. Les deux composants savamment dosés donnent une impulsion à la fusée l’équivalent au même moment de la puissance d’une centrale nucléaire. J’y vais et j’y retourne !

Les titres suivants disponibles sur Amazon allemand et Amazon Great Britain et autres Kindle pour tablettes:

Le projet Vladikite
Le songe d’Anne de Kiev
Fin du monde à Bugarach
Conceptions cosmologiques – essai
Mars conquête décisive

Copier/coller le lien pour lire quelques pages sur Amazon allemand :

http://www.amazon.de/Mars-Conqu%C3%AAte-D%C3%A9cisive-French-Edition-ebook/dp/B00DS4YY66




Le pape François a expliqué, ne pas se démultiplier comme des lapins

8112014

Explosion démographique, il faut prendre conscience comme le Pape François l’a expliqué aux Philippines. Ne pas se démultiplier comme des lapins !
Comment peut-on honnêtement dire que l’augmentation du taux de natalité soit une bonne chose pour un pays qui affiche une population telle que la densité au kilomètre carré s’élève à 115 habitants, alors qu’en Afrique ce taux de densité est pour les nombreux pays dont les ressortissants viennent en Europe ridiculement bas, en moyenne d’une trentaine d’habitants au kilomètre carré, parfois plus et parfois bien moins, atteignant 3 habitants au km2, mis à part les îles où les populations sont très condensées mais le nombre total d’habitants très faible. Bien entendu il faut considérer une géographie adaptée, Il est logique de penser que l’explosion démographique soit une bien mauvaise chose pour le monde. Bientôt viendra le temps, lorsque les familles de plus de trois enfants seront pénalisées au lieu d’être avantagées. C’est dans les pays en voie de développement qu’on favorise un grand nombre d’enfants pour l’avenir même des parents, ce qui est ridicule que des parents puissent penser d’abord à eux plutôt qu’à leurs enfants et aussi à autrui. Comme en Chine les lois intérieures de chaque pays devront appliquer la règle de deux enfants par couple et pas plus. Limitation des naissances sera une obligation et qu’on ne vienne pas nous nous enquiquiner avec des séries de films dans lesquelles « on lui a volé son bébé » ou le papa qui n’a plus besoin de travailler avec sa ribambelle de gamins ! Voilà ce que peut vous dire Léonard Templer qui en a assez de la bétise humaine.

MARS CONQUETE DECISIVE
La conquête de nouvelle planètes sera nécessaire pour fuir la Terre et son explosion démographique. Aussi prochainement dans « COSMOS VINGT et UN »




Fusées lanceurs spatiaux nouvelle génération

31102014

Les fusées, lanceurs doivent changer de technique ou plutôt les concepteurs doivent les adapter aux nouvelles exigences. Les exigences pour le futur seront la fiabilité d’abord ce que savent faire tous les pays développant la conquête de l’espace, du cosmos et- de nouvelles planètes ou plutôt les exoplanètes de notre galaxie. Les procédures doivent évoluer, les techniques évoluer vers l’imaginaire oser inventer de nouvelles conceptions. Etre inventif est un but auquel tendent tous ingénieurs. Ces ingénieurs doivent explorer toutes les améliorations et les innovations techniques et aérodynamiques aussi bien lors des procédures de lancements comme des procédures d’atterrissages selon les planètes en question. Terre gravité « 1″ – Mars gravité « 0,38″ – Lune gravité « 1/6″ etc. Des idées existent aussi bien pour les lanceurs que pour les atterrisseurs, il faut les développer. Bientôt des esquisses…




Antonov-124 à Stuttgart dans Mars Conquête Décisive

18102014

an-124jpg-40afac63fb753490[1]Dans « Mars conquête décisive » un avion cargo russe, l’AN-124 charge quatre modules d’habitation qu’utiliseront les huit spationautes sur la planète rouge. L’avion vient de la base russe d’Oulianovsk, il atterrit sur l’aéroport de Stuttgart et repart le lendemain matin sur Cayenne. Les modules sont déchargés et livrés sur la base de Kourou pour être assemblés à bord de deux fusées cargo. Les caractéristiques de cet avion exceptionnel sont décrites dans ce chapitre, hauteur, longueur de la soute, poids, rayon d’action selon charges…

voir le lien: http://www.volga-dnepr.com/
plein de belles images et vidéo de l’An-124

mais aussi http://www.leseditionsdunet.fr/mars conquetedecisive
page 47 Deutsche Spacien Konstrurzion Gesselshaft a construit les quatre modules d’habitation qui abriteront les astronautes.




Un roman technique de science spatiale

1062014

Explosion démographique et
l’inévitable Conquête décisive de la planète Mars

Meilleures ventes

La NSEA est la nouvelle organisation internationale pour l’exploration spatiale. Les organisations américaine, européenne et russe – NASA, ESA et ROSCOSMOS ont travaillé d’une manière sciemment isolée, chacune chez elle, mais cela n’empêchait pas qu’elles aient eu des programmes en commun. L’organisation spatiale chinoise avec ses fusées « Longue Marche » et ses taïkonautes se tient encore plus éloignée des autres. Chacune ses prérogatives jalousement gardées, mais anciennement les espionnages et de nos jours les communications internet ont fait que toutes ces organisations n’avaient plus beaucoup de secrets techniques, sauf le « savoir-faire » national. La Chine garde en secret la composition de ses « ergols » mais le monde spécialisé sait qu’elle utilise des carburants semblables aux Etats Unis, l’Europe et la Russie, des « L », « LL » ou « SL », poudre hautement explosive ou gaz d’hydrogène, oxygène et autres, seuls les dosages restent secrets. La NSEA , « Nations Space Exploration Agreement » (Accord des Nations pour l’Exploration Spatiale) englobe seulement ceux qui maîtrisent et détiennent les hautes technologies d’exploration spatiales, les grandes organisations russes, américaines et européennes. La NSEA a changé complètement de nom et de méthodes. Des investissements nationaux et aussi des investissements basés sur l’actionnariat privé de grandes fortunes et des grandes sociétés composent son budget. Les moyens d’action sont libérés et la NSEA peut se lancer dans les projets les plus intrépides. La coopération entre USA, Russie et Europe ne tient plus du tout compte des différents politiques ni des conceptions nationalistes, philosophiques et religieuses. Cette nouvelle communauté scientifique œuvre pour l’avenir de l’humanité. Seuls la conquête spatiale compte, après Mars – les exoplanètes. Une nouvelle conception planétaire envahit les peuples intrépides avec cette idée constante de la conquête de nouvelles planètes habitables, car sur terre l’explosion démographique rend claustrophobe, ce qui entraîne famines, pollutions et troubles. Cet état de choses peut inévitablement aboutir d’abord à des émeutes et ensuite à des guerres d’abord éloignées des pays occidentaux pour ensuite envahir notre planète en conflit nucléaire.
MARS CONQUÊTE DECISIVE
LES EDITIONS DU NET




Les ondes et les champs gravitationnels et Mordehaï Milgrom

7052014

Je trouve de très bons initiés à l’astrophysique sur internet, qui savent de quoi ils parlent. Ils emploient toutes les terminologies scientifiques surtout celles auxquelles on ne se réfère pas immédiatement, ils rappellent des détails des champs gravitationnels et de leur lieu de prédilection d’activité spécifique, de ce qui les compose, radiations, ondes diverses, rayons gamma, neutrinos, lentilles cosmologiques de jauge des supernovæ, des particules élémentaires, des photons et des limites diverses, de la relativité restreinte d’Einstein à la relativité générale, des notions d’expansion universelle, de ce moment d’une fraction de seconde de l’instant inflationnaire suite à l’entité initiale – de cet instant très précis dont parlent les chercheurs américains de l’université de Harvard depuis quelques semaines – ils auraient déterminé les toutes premières « ondes gravitationnelles » et ce à partir du télescope de l’Antartique spécialement installé là pour des raisons de pureté absolue du ciel. Déjà en 2009 des échanges de commentaires se faisaient sur des blogs qui prévoyaient les découvertes de maintenant à partir du WMAP (Wilkinson microwave anisitropy probe) et par la suite du satellite Planck de l’ESA. Matière sombre et énergie sombre sont discutées et mises en équations, à cet effet il ne serait pas inutile de se référer à « Mordehaï Milgrom » sur sa théorie des champs gravitationnels très différents selon les galaxies, ce qui fluctuerait énormément les lois newtoniennes sur la gravitation « universelle ». Mordehaï Milgrom a bel et bien déterminé son équation flottante pour chaque galaxie, ce qui annihilerait la matière sombre intermédiaire et diminuerait la très influente « énergie sombre ».

Quel dommage d’un autre coté que quelques amateurs du domaine spatial, qui sont passionnés par la cosmologie ne soient pas tolérants mais critiques véhéments. Leur façon de mépriser d’autres amateurs les font éloignés de la sympathie qu’on pourrait leur prêter lorsqu’on peut lire l’un d’eux qui critique un collègue en disant « qu’il ne touche pas une bille dans le domaine du cosmos » – dans un blog en relation avec le domaine en question.
Wladimir Vostrikov




Salon du Livre de Mennecy les 7 et 8 décembre 2013 Mars conquête décisive

22112013

Lors de l’opposition par rapport à la Terre et le Soleil de 2014, ce ne sera pas l’opposition la plus favorable. La plus favorable des oppositions a eu lieu en 2003 environ 56 millions de km entre Terre et Mars lors d’une journée précise, alors qu’en 2014 la distance sera de 93 millions de km, cette date d’opposition ne sera pas parmi les plus favorables qui reviennent tous les quinze ans avec plus ou moins d’amplitude, mais les décideurs dans le roman ne veulent plus « attendre ». A une prochaine opposition favorable les explorateurs du cosmos ne manqueront pas de renouveler l’aventure avec un bagage potentiel déjà sur la planète rouge.

Dans ce roman de science fiction, il s'agit de 14 VAISSEAUX SPATIAUX et non d’un seul vaisseau en partance pour Mars. La réussite d’une telle mission ne peut pas être réalisée avec un seul vaisseau, dans MARS CONQUÊTE DÉCISIVE on entreprend la conquête de la planète rouge d’une manière INTENSE, on sort tout le potentiel technique le plus sophistiqué que l’homme maîtrise.

C’est un roman de science fiction, mais décrit comme un événement réel de notre temps avec quelques idées nouvelles en matière de propulsion des vaisseaux et d’atterrissage qui se feront inévitablement un jour sur Mars la planète rouge. Conquête de Mars entre 2011 et 2018. 16 fusées, comprenant deux satellites, douze vaisseaux cargos et deux vaisseaux habités. Trois Astronautes américains, trois Cosmonautes russes, un Spationaute français et un Spationaute allemand.

chez http://leseditionsdunet.fr

taper le titre.

Три русских космонавтов, три американских, один француз и один немец на борту двух космических кораблей : направление « Марс ».

Mars Conquête Décisive
Discipline : science-fiction
Parution : 03-07-2013
Auteur : Wladimir Vostrikov
ISBN : 978-2-312-01183-7
Format : 120×190 mm
Nombre de pages : 355
Série / Collection : Les Editions du Net

Partagez ce livre
Share on facebook Share on twitter Share on google_plusone_share Share on linkedin Share on tumblr
Mars Conquête Décisive
WLADIMIR VOSTRIKOV

RESUMÉ
Déjà en 2010 des décisions avaient été prises pour allouer des sommes importantes à la NSEA (Nations Space Exploration Agreement) ou (Accord des Nations pour l’Exploration Spatiale) un certain nombre de milliard de dollars. La décision avait été approuvée par l’OMN (Organisation Mondiale des Nations). L’expédition sur Mars a été préparée depuis des années. Celle qui s’échelonne entre 2011 et 2018 est déjà en cours, puisque deux satellites VFAR-1 et VFAR-2 sont sur orbite martienne haute. le « 1″ tourne autour de Mars et le « 2″ se trouve en géostationnaire au-dessus du site « Gale-Mount Sharp ». Ces deux satellites envoyés depuis Kourou guideront au mètre près les atterrissages et les mises en orbite martienne des 14 vaisseaux qui seront envoyés de Kourou, Baïkonour et Houston. C’est de Houston que seront envoyés les vaisseaux VUSA-13H et VUSA-14H en novembre 2015…

AUTEUR
Wladimir Vostrikov a écrit plusieurs romans, il est passionné d’astronautique ainsi que par toutes les conceptions cosmologiques astrophysiques s’étendant dans le domaine philosophique. Il est inspiré en permanence par un seul auteur astrophysicien qui regroupe toutes les richesses du génie humain qui s’étendent à la grande musique, la peinture, la sauvegarde de notre planète la Terre et la poésie.




Conquête de Mars

2112013

La conquête de la planète Mars ne pourra se faire qu’avec une détermination internationale. Les Etats Unis seuls auront énormément de difficultés, ils pourront le faire mais ne prendront pas assez de précautions. La Russie toute seule, ce n’est pas possible du fait que la Russie s’est depuis longtemps laissée dépasser par les Etats Unis sauf pour ses lanceurs qui sont les plus utilisés par toutes les puissances dotées de l’industrie spatiale. L’Europe toute seule avec sa magnifique fusée Ariane, c’est utopique. Les Chinois avec leurs fusées « Longue Marche », ils n’ont pas l’expérience accumulée depuis des décennies par les autres puissances. Seule la coopération internationale des pays qui sont intéressés par ce projet pourrait aboutir. Envoyer une seule fusée avec son vaisseau spatial ne serait qu’une pénible promenade autour de Mars sans se poser et revenir sur Terre au bout de plus d’une année de voyage dans des conditions désagréables et exténuantes moralement et surtout physiquement. Les pays désintéressés ne seront pas concernés soit, mais si les grandes puissances trouvent un accord pour organiser une imposante descente sur la planète rouge en concentrant tous leurs efforts, leur but sera atteint. Envoyer une flotte de quatorze vaisseaux plus deux stations orbitales autour de Mars pour les téléguidages et les communications sera la meilleure solution pour la sécurité et le confort de cette nouvelle odyssée. Le retour sur Terre ne sera pas un problème et les aller-retour Terre-Mars, Mars-Terre deviendront une ligne spatiale régulière.

le livre « Mars Conquête Décisive » relate une telle aventure.




Mars et les vaisseaux spatiaux de 2013

22092013

ux spatiaux de 2013 Une série de vols est programmée au cours de cette année 2013, dont voici les dates que nous avons arrêtées avec précision à l’aide des ordinateurs de la NSEA. Les lanceurs-fusées sont ceux de RossiyaKosmos pour leur association avec notre organisation, la NSEA…

Le vol que nous appelons le VREN-3 assurera le transfert vers Mars avec un lanceur-fusée « EN » russe pesant à pleine charge 2500 tonnes, il ne pèsera plus que 400 tonnes sur l’orbite terrestre basse après s’être débarrassé du premier étage, le plus lourd. Il se positionnera pour le transfert vers l’orbite basse de Mars où il perdra encore du poids lors de ses ultimes manœuvres pour atteindre 120 tonnes seulement. Seuls 8,3 tonnes de charge utile atterriront sur Mars à l’aide des rétro-réacteurs du troisième étage que nous voulons conserver. Ce vol assurera le transfert de Kourou à Mars de deux modules d’habitation pliés de 3 mètres de diamètre qui feront le double sur le sol de la planète rouge, une fois dépliés. Leur hauteur sera de 5 mètres chacun. Pour le vol portant le numéro VREN-3, départ le 2 octobre 2013 et atterrissage sur Mars prévu le 7 avril 2014.

voir vincennes info octobre 2013 page 41 (livres)




Titres de Wladimir Vostrikov à la LIBRAIRIE DU GLOBE Paris

3072013

On peut passer commande des titres de Wladimir Vostrikov au près de la Librairie du Globe de Paris.

Cliquer sur le lien ou taper « Librairie du Globe »

http://www.librairieduglobe.com/

On peut commander le dernier ouvrage : « MARS CONQUÊTE DÉCISIVE »




Mars Conquête décisive

29042013

Mars Conquête décisive dans astrophysique imgp25321-225x300

MARS CONQUÊTE DECISIVE

« Mars Conquête décisive » bientôt sur nos écrans…
ARCTURUS n’est pas MARS – Mars est très loin aussi…
En attendant, c’est Arcturus l’étoile orange qu’on voit au sud à 45° dans le ciel vers 22h30. On pourrait la confondre avec la planète Mars, mais c’est bien Arcturus le belle étoile !

C’est le premier programme le plus audacieux, voici déjà sept vaisseaux sur une totalité de 16 vaisseaux « Mars Conquête décisive »
Pour l’image, l’idée est inspirée par l’affiche du Salon du Bourget 2013, stylisée naïve avec des couleurs – elle est de l’auteur.




Mars, destination difficile, mais ils s’y lanceront quand même.

14042013

Une jolie affiche simple qui invite le publicPersonne n’ira jamais sur la planète rouge. C’est trop loin, trop étroit dans le vaisseau de transfert Terre-Mars, trop étroit dans les modules d’habitation, trop stressant face à tous les dangers de panne qui peuvent survenir à chaque instant pendant 400 ou 900 jours d’enfermement, trop de promiscuité entre les hommes, les projets prévoient entre quatre et six spationautes astronautes. L’atmosphère de tension sera invivable, même s’ils envoient trois hommes plus trois femmes, il y aura des conflits de toutes sortes, ils deviendront échangistes, des jalousies et des conflits seront incessants comme femmes et hommes pas au goût de chacun, disputes, réconciliations sauf si une espèce de dictature individualiste résonne les passagers d’un vaisseau spatial à la mission extrêmement difficile – sinon même les plus tempérés péteront les plombs et ils s’entre-tueront avant le retour sur Terre. Moins d’un degré pour la rentrée dans l’atmosphère, on l’a fait de nombreuses fois, mais un manque de chance pourrait justement arriver au premier voyage habité vers Mars, à l’aller ou au retour, parmi tous les autres problèmes et les dangers permanents… Prendre place à bord d’un vaisseau spatial vers Mars ou autre lointaine destination, c’est faire face à une mort probable malgré toutes les assurances technologiques – à moins d’emporter un maximum de bouteilles de whisky ou de bon vin, même cela ne sera pas possible.Ils s’y lanceront quand même !




FOND DIFFUS DE L’UNIVERS WMAP et PLANCK

31032013

FOND DIFFUS DE L’UNIVERS

A 370,000 années après le Big Bang, WMAP a déjà réalisé la photographie du fond diffus avec les satellites COBE et surtout WMAP qui porte bien son nom: Willkinson Microwave Anisotropy Probe – Fin 2012 la NASA s’est vue récompensée par un prix remis à l’équipe WMAP qui avait également procédé au nettoyage de la bande cotonneuse de notre Galaxie qui figurait au milieu de la représentation de l’univers tout entier.
Le satellite européen PLANCK et les équipes de l’ASE ont réalisé la plus nette photographie retravaillée en laboratoire, publiée à la fin de ce mois de mars 2013. Un travail qui a duré plus de deux années pendant lequel les spécialistes ont enlevé toutes les ondes parasites photoniques sur 13,7 milliards d’années pour ne laisser que le fond diffus de l’univers naissant de 370,000 années après le Big Bang, le travail consistait à gommer, enlever toutes les couches superficielles que l’on connait pour aboutir à la première qu’on soupçonnait et qui s’est révélée dans la dernière représentation de l’univers naissant.

Si l’on compare les représentation de l’univers naissant d’il y a 370,000 années – le fond diffus de l’univers de WMAP et de PLANCK il est surprenant que les deux satellites ayant scruté l’univers tout entier pendant plus d’une année, représentent une géographie semblable. Surprenant car les deux méthodes ont fait découvrir les mêmes reliefs, la même topologie. Ne nous inquiétons pas, ils travaillent tous ensemble.

Lien de l’interview d’Hubert Reeves au Salon du Livre de Paris 2013 de SCIENCES et AVENIR : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/a-voir-a-faire/20130329.OBS6189/l-image-revelee-par-planck-me-ravit.html




BERS Boundary Echo Repulse System and Cold Aircraft Engine for future

11032013

Boundary Echo Repulse System should be placed onboard-inside every airplane…

Cold Aircfrat Engine. A system such as not to expulse any heat from jet pipe…

Explanation already mentioned in « Vladikite project »




Le ciel extraordinaire de ces nuits jusqu’à la fin juin

19022013

Comme en 2013, il se passe en ce moment ou plutôt ces dernières nuits du spectacle au crépuscule:
Un diamant à l’horizon à l’ouest comme l’annonce le magazine « Ciel et Espace ». Vénus est tellement lumineuse, un vrai phare avec Saturne qui se rapproche et Jupiter avec un peu plus tard lorsque la nuit envahit le ciel, Arcuturus scintille de sa lumière spécifique un peu jaune. Nous vivons les jours les plus longs de l’année, c’est stupéfiant et la nuit n’est pas vraiment « nuit noire » du fait que le Soleil est à 18° sous l’horizon. Chaque année est magnifique dans le ciel, mais c’est Vénus en ce moment la vraie vedette, elle grossit jusqu’au 26 juin – il faut en profiter!

Ce qui est très agréable, c’est de tomber en admiration devant des réalités annoncées et qu’on voit se réaliser exactement comme prévu. Exactement, en matière d’astronomie sur les infinies distances du cosmos est à nos yeux tout à fait exact, en fait il devrait y avoir quelques fluctuations comme pour un nombre décimal ou une approximation. Ces fluctuations sont minimes dans notre système solaire, mais peuvent devenir infiniment énormes aux fins fonds du cosmos. Qu’importe à nos yeux de terriens, vu d’ici tous les calculs des astronomes sont stupéfiants. Ils font un travail admirable de précision mathématique et géométrique dans l’espace. La preuve est visible en ce moment. Chaque soir, la nuit par ciel découvert comme ces jours-ci du 18 février, puis le 19 février il faut regarder le ciel au sud-est pratiquement à la verticale. La Lune et Jupiter qui se rapprochent depuis des mois, depuis l’an passé et même avant dans sa lancée autour du Soleil sur une trajectoire douze fois plus longue que celle de notre Terre, pour venir à son côté. Lune et Jupiter l’énorme sont visibles chaque soir, la nuit du 18 février l’écartement entre les deux astres a été de 3°. L’arc qui les sépare est de 3° qu’on peut mesurer avec son dans le prolongement du bras tendu entre les deux astres. La distance qui les sépare est de plus de deux millions de km, mais à nos yeux ils déambulent dans le ciel côte à côte. La nuit vers 21 heure le 19 février la Lune s’est écartée, bras tendu plus d’un gros point entre les deux astres. L’écartement se prolongera graduellement jusqu’au 18 mars prochain, date à laquelle l’écartement visuel sera seulement de 2,5° (un pouce moyen bras tendu entre les deux).

Ce qui est extrêmément plaisant c’est de constater dans la réalité la preuve de l’intelligence et de l’expérience humaines. Ils ont prévu le phénomène et celui-ci se réalise au-dessus de nos yeux et cela va évoluer jusqu’à 180° fin du mois pour évoluer jusqu’au prochain rapprochement de 2,5° entre les deux astres aux environs du 18 mars prochain, Lune et Jupiter vont encore cheminer quelque temps très « près » l’une de l’autre à nos yeux. C’est grâce à « Ciel et Espace » dans leur calendrier pour l’année astronomique de 2013 qu’on peut découvrir ces merveilles et aussi à bien d’autres passionnés qu’on découvre Arcturus qu’on confond souvent avec Mars ainsi que tous les objets célestes, palnètes, étoiles, galaxies, amas, superamas, supernovae. C’est génial de pouvoir dire « oui, j’ai trouvé dans le ciel ce que vous aviez prévu! »

En regardant le ciel, le 18 février au nord-est dans la soirée, après avoir admiré Jupiter et la Lune, j’ai soudain aperçu un astre qui était vraiment trop flamboyant, c’était bien entendu l’ISS sur sa trajectoire continuelle. Aves le météorite qui a explosé au-dessus de Tchelyabinsk il y a quelques jours et ce jour même le gros astéroïde de 45 mètres de long et de 135,000 tonnes qui était passé au-dessus de l’Indonésie à une altitude de 27,600 km. La trajectoire de l’astéroïde a été plus rapprochée que certains satellites artificiels placés par l’homme. Sur sa lancée aveugle l’astéroïde avait une dynamique supérieure à la force attractive terrestre, mais à son prochain passage lointain dans le futur il en sera autrement. Nous avons eu bien des sujets d’admiration et d’étonnement en quelques jours.
Wladimir




Astéroïde de 50 métres ce soir et explosion d’une météorite au-dessus de Tchelyabinsk ce matin

15022013

Un astéroïde de 50 métres et de 135000 tonnes passera ce soir après 19 heures au-dessus de l’Indonésie et explosion d’une météorite au-dessus de Tchelyabinsk créant une pluie de météorites ce matin – « Il y a de fortes chances qu’une autre météorite pénètre dans l’atmosphère dans les heures à venir », a déclaré Sergey Smirnov, de l’observatoire de Poulkovo.
13022013

Un astéroïde de 50 mètres de long, de 135000 tonnes passera tout à l’heure a à 27600 km de la Terre, c’est très près, plus près que certains satellites ! c’est 1/12ème de la distance Terre-Lune.

La NASA et l’ESA nous ont avertis depuis plusieurs semaines ! Ils suivent la trajectoire constamment – des fois qu’elle se rapproche inopinément…

La pluie de météorites qui s’est abattue ce matin du 15 février 2013 vers 9 heure trente aurait blessé près de 700 personnes dans les environs de Tchelyabinsk au pied de l’Oural. Cette pluie est directement liée à l’astéroïde qui passera en fin de journée, pourrait-on penser. On nous dit que les provenances sont complètement différentes. Il faut préciser qu’il s’agissait d’une météorite suffisament grande qui a explosé en pénetrant dans l’atmosphère terrestre et qui s’est démultiplié en pluie, faisant des dégats matériels et surtout en blessant de nombreuses personnes. Un des éclats aurait creusé un cratère de six mètres. Les deux phénomènes paraîssant liés, proviennent d’origines différentes. Il y a eu une explosion très bruyante au-dessus de TCheliabinsk avec une illumination aveuglante et chaude, puis une pluie de cailloux s’est abattue, laissant un long nuage de vapeur qui s’était formé à partir de l’eau que contenait l’objet céleste. L’astéroïde qui passera à 27600 km de la Terre pourrait passer plus près ! Des résidus peuvent encore couvrir le ciel tout autour de notre planète. L’astronome russe Serhey Smirnov de Poulkovo affirme qu’une autre météorite peur très bien suivre celle de Tchelyabinsk. A Tchelyabinsk sa trajectoire était de provenance Nord-Est et se dirigeait vers le Sud-Ouest. La Terre tournant d’Ouest en Est une météorite qui suivrait la première peut très bien encore tomber sur le 50ème paralelle dans les heures à venir…
Ne m’envoyez pas de message, je le sais, à bientôt.







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus