ISS à l’oeil nu

4012016

Découvrir les technologies spatiales à l’œil nu.

Cette possibilité de regarder à l’oeil nu la Station Spatiale Internationale « l’ISS » existe depuis des années. Je la consulte très fréquemment et je m’amuse parfois à surprendre des amis ou mes voisins dont aussi des amis. Je leur demande regarder à un instant extêment précis vers la direction vers laquelle je leur demande de se concentrer, et brusquement l’incroyable se produit: « Oh mais à comment fais-tu – Qu’est-ce que c’est, ça alors, es-tu sûr que c’est l’ISS – Ce n’est pas un météorite? – Ils sont combien là-haut, à quelle distance sont-ils de nous – A quelle vitesse dis-tu? – Et je leur donne les réponses:
l’ISS se trouve sur une orbite entre 392 et quelques 407 km d’altitude ou plutôt de distance du sol terrestre, car là où elle évolue c’est l’espace. Non ce n’est pas un météorite, c’est notre station spatiale à tous les Terriens qui ont participé à cet extraordinaire programme qui va durer encore des années. Ils sont six, de différents pays participants. La vitesse de l’ISS est de 28 000 km à l’heure, elle fait seize tours de Terre en vingt quatre heures. Elle ne s’approche jamais des pôles nord ou sud. Enormément d’expériences se pratiquent à bord. L’ISS est en connection avec la Terre à l’aide des vaisseaux spatiaux Soyouz ainsi que des lanceurs-fusées russes et avant c’était les ATV de l’ESA et les navettes spatiales américaines de la NASA. On prépare d’autres possibilités de jonction entre Terre et ISS entre autres avec « ORION » extraordinaire vaisseau, qui serviront à relier d’autres stations et modules tournant autour de planètes comme Mars et les lunes de Saturne et Jupiter. Le site qui renseigne depuis des années sur les passages de l’ISS d’une manière extrêmement précise est:
https://www.heavens above.com Tentez l’expérience, c’est étonnant.
Wladimir




Musée SAFRAN de REAU

30112014

Traveler DC 120Traveler DC 120Une splendeur des techniques françaises et européennes de l’aéronautique et de l’espace près de tous les habitants de l’Ile de France

Ne jamais omettre un génie né au dix neuvième siècle et décédé en 1935 : Constantin Tsiolkovski, c’est lui le plus grand de tous les concepteurs en avance sur son temps, il avait tout préparé et conçu des stratagèmes qui avaient donné des idées réalisées par Von Braun dès les premières fusées (déjà inventées il y a très longtemps par les Chinois). Son portrait est le premier de la série des génies de l’aéronautique et de l’aérospatiale du magnifique Musée SAFRAN de Réau, Melun-Villaroche. Avant eux, les précurseur de l’aviation, ceux avaient osé affronter la force permettant aux avions de planer dans l’atmosphère en ayant eu totalement confiance en la surface planaire de leur engin savamment conçu, fragile et difficilement maniable qu’il fallait d’abord avoir eu la témérité et le courage de maitriser – les fous volants.
Au Musée SAFRAN les moteurs d’avion avec leur hélice de SEPT CYLINDRES, puis de NEUF CYLINDRES et beaucoup plus jusqu’aux moteurs en ligne, les réacteurs d’avions de chasse, un réacteur de CONCORDE, réacteur d’un Boeing 737 dont la construction se fait parallèlement conjointement aux USA et à la SNECMA – tous ces engins d’une complexité incroyable avec leurs tuyaux, tuyères, clapets, volets, turbopompes, fils éblouis par des projecteurs rouges, bleus, verts dans la pénombre, un mystérieux étonnement envahit le visiteur et lui donne le tournis. Dans les salles de fond après les innombrables motos toutes aussi étonnantes, les moteurs de fusées. Ariane-4 avec son premier étage à 4 moteurs tuyères dont le fonctionnement ne dure que seulement 7 minutes et 10 secondes alors que les deux boosters allumés simultanément ne durent que 6 minutes et deux secondes avant de retomber vers la surface de la terre. A 115km d’altitude le premier étage se détache et retombe également sur terre, le deux deuxième étage « Moteur Vulcain » continue l’ascension à 1.5km/sec jusqu’à 200km d’altitude. Après, c’est le jeu d’acquisition des orbites. Ariane-5 avec un seul gros moteur « Vulcain » directionnel, avec ses deux boosters – puis écrans avec les explications du fonctionnement des moteurs ioniques et tant d’autres choses passionnantes avec des messieurs comme Jean-Pierre Livy qui expliquent d’une manière vivante la passion qu’ils ont depuis toujours. Ah oui, les boosters contiennent un comburant « poudre » tandis que dans le moteur numéro « 1″ il s’agit d’un système dit « cryogénique » car les gros réservoirs contiennent les ergols suivants: de l’hydrogène liquide LH2 à -250° celsius et de l’oxygène liquide LOX à -180° celsius. Les deux composants savamment dosés donnent une impulsion à la fusée l’équivalent au même moment de la puissance d’une centrale nucléaire. J’y vais et j’y retourne !

Les titres suivants disponibles sur Amazon allemand et Amazon Great Britain et autres Kindle pour tablettes:

Le projet Vladikite
Le songe d’Anne de Kiev
Fin du monde à Bugarach
Conceptions cosmologiques – essai
Mars conquête décisive

Copier/coller le lien pour lire quelques pages sur Amazon allemand :

http://www.amazon.de/Mars-Conqu%C3%AAte-D%C3%A9cisive-French-Edition-ebook/dp/B00DS4YY66




Le pape François a expliqué, ne pas se démultiplier comme des lapins

8112014

Explosion démographique, il faut prendre conscience comme le Pape François l’a expliqué aux Philippines. Ne pas se démultiplier comme des lapins !
Comment peut-on honnêtement dire que l’augmentation du taux de natalité soit une bonne chose pour un pays qui affiche une population telle que la densité au kilomètre carré s’élève à 115 habitants, alors qu’en Afrique ce taux de densité est pour les nombreux pays dont les ressortissants viennent en Europe ridiculement bas, en moyenne d’une trentaine d’habitants au kilomètre carré, parfois plus et parfois bien moins, atteignant 3 habitants au km2, mis à part les îles où les populations sont très condensées mais le nombre total d’habitants très faible. Bien entendu il faut considérer une géographie adaptée, Il est logique de penser que l’explosion démographique soit une bien mauvaise chose pour le monde. Bientôt viendra le temps, lorsque les familles de plus de trois enfants seront pénalisées au lieu d’être avantagées. C’est dans les pays en voie de développement qu’on favorise un grand nombre d’enfants pour l’avenir même des parents, ce qui est ridicule que des parents puissent penser d’abord à eux plutôt qu’à leurs enfants et aussi à autrui. Comme en Chine les lois intérieures de chaque pays devront appliquer la règle de deux enfants par couple et pas plus. Limitation des naissances sera une obligation et qu’on ne vienne pas nous nous enquiquiner avec des séries de films dans lesquelles « on lui a volé son bébé » ou le papa qui n’a plus besoin de travailler avec sa ribambelle de gamins ! Voilà ce que peut vous dire Léonard Templer qui en a assez de la bétise humaine.

MARS CONQUETE DECISIVE
La conquête de nouvelle planètes sera nécessaire pour fuir la Terre et son explosion démographique. Aussi prochainement dans « COSMOS VINGT et UN »




Un roman technique de science spatiale

1062014

Explosion démographique et
l’inévitable Conquête décisive de la planète Mars

Meilleures ventes

La NSEA est la nouvelle organisation internationale pour l’exploration spatiale. Les organisations américaine, européenne et russe – NASA, ESA et ROSCOSMOS ont travaillé d’une manière sciemment isolée, chacune chez elle, mais cela n’empêchait pas qu’elles aient eu des programmes en commun. L’organisation spatiale chinoise avec ses fusées « Longue Marche » et ses taïkonautes se tient encore plus éloignée des autres. Chacune ses prérogatives jalousement gardées, mais anciennement les espionnages et de nos jours les communications internet ont fait que toutes ces organisations n’avaient plus beaucoup de secrets techniques, sauf le « savoir-faire » national. La Chine garde en secret la composition de ses « ergols » mais le monde spécialisé sait qu’elle utilise des carburants semblables aux Etats Unis, l’Europe et la Russie, des « L », « LL » ou « SL », poudre hautement explosive ou gaz d’hydrogène, oxygène et autres, seuls les dosages restent secrets. La NSEA , « Nations Space Exploration Agreement » (Accord des Nations pour l’Exploration Spatiale) englobe seulement ceux qui maîtrisent et détiennent les hautes technologies d’exploration spatiales, les grandes organisations russes, américaines et européennes. La NSEA a changé complètement de nom et de méthodes. Des investissements nationaux et aussi des investissements basés sur l’actionnariat privé de grandes fortunes et des grandes sociétés composent son budget. Les moyens d’action sont libérés et la NSEA peut se lancer dans les projets les plus intrépides. La coopération entre USA, Russie et Europe ne tient plus du tout compte des différents politiques ni des conceptions nationalistes, philosophiques et religieuses. Cette nouvelle communauté scientifique œuvre pour l’avenir de l’humanité. Seuls la conquête spatiale compte, après Mars – les exoplanètes. Une nouvelle conception planétaire envahit les peuples intrépides avec cette idée constante de la conquête de nouvelles planètes habitables, car sur terre l’explosion démographique rend claustrophobe, ce qui entraîne famines, pollutions et troubles. Cet état de choses peut inévitablement aboutir d’abord à des émeutes et ensuite à des guerres d’abord éloignées des pays occidentaux pour ensuite envahir notre planète en conflit nucléaire.
MARS CONQUÊTE DECISIVE
LES EDITIONS DU NET




Mars Conquête décisive

29042013

Mars Conquête décisive dans astrophysique imgp25321-225x300

MARS CONQUÊTE DECISIVE

« Mars Conquête décisive » bientôt sur nos écrans…
ARCTURUS n’est pas MARS – Mars est très loin aussi…
En attendant, c’est Arcturus l’étoile orange qu’on voit au sud à 45° dans le ciel vers 22h30. On pourrait la confondre avec la planète Mars, mais c’est bien Arcturus le belle étoile !

C’est le premier programme le plus audacieux, voici déjà sept vaisseaux sur une totalité de 16 vaisseaux « Mars Conquête décisive »
Pour l’image, l’idée est inspirée par l’affiche du Salon du Bourget 2013, stylisée naïve avec des couleurs – elle est de l’auteur.

"Mars Conquête décisive" bientôt sur nos écrans... ARCTURUS n'est pas MARS - Mars est très loin aussi... En attendant, c'est Arcturus l'étoile orange qu'on voit au sud à 45° dans le ciel vers 22h30. On pourrait la confondre avec la planète Mars, ..." onclick="window.open(this.href);return false;" >



Mars, destination difficile, mais ils s’y lanceront quand même.

14042013

Une jolie affiche simple qui invite le publicPersonne n’ira jamais sur la planète rouge. C’est trop loin, trop étroit dans le vaisseau de transfert Terre-Mars, trop étroit dans les modules d’habitation, trop stressant face à tous les dangers de panne qui peuvent survenir à chaque instant pendant 400 ou 900 jours d’enfermement, trop de promiscuité entre les hommes, les projets prévoient entre quatre et six spationautes astronautes. L’atmosphère de tension sera invivable, même s’ils envoient trois hommes plus trois femmes, il y aura des conflits de toutes sortes, ils deviendront échangistes, des jalousies et des conflits seront incessants comme femmes et hommes pas au goût de chacun, disputes, réconciliations sauf si une espèce de dictature individualiste résonne les passagers d’un vaisseau spatial à la mission extrêmement difficile – sinon même les plus tempérés péteront les plombs et ils s’entre-tueront avant le retour sur Terre. Moins d’un degré pour la rentrée dans l’atmosphère, on l’a fait de nombreuses fois, mais un manque de chance pourrait justement arriver au premier voyage habité vers Mars, à l’aller ou au retour, parmi tous les autres problèmes et les dangers permanents… Prendre place à bord d’un vaisseau spatial vers Mars ou autre lointaine destination, c’est faire face à une mort probable malgré toutes les assurances technologiques – à moins d’emporter un maximum de bouteilles de whisky ou de bon vin, même cela ne sera pas possible.Ils s’y lanceront quand même !




FOND DIFFUS DE L’UNIVERS WMAP et PLANCK

31032013

FOND DIFFUS DE L’UNIVERS

A 370,000 années après le Big Bang, WMAP a déjà réalisé la photographie du fond diffus avec les satellites COBE et surtout WMAP qui porte bien son nom: Willkinson Microwave Anisotropy Probe – Fin 2012 la NASA s’est vue récompensée par un prix remis à l’équipe WMAP qui avait également procédé au nettoyage de la bande cotonneuse de notre Galaxie qui figurait au milieu de la représentation de l’univers tout entier.
Le satellite européen PLANCK et les équipes de l’ASE ont réalisé la plus nette photographie retravaillée en laboratoire, publiée à la fin de ce mois de mars 2013. Un travail qui a duré plus de deux années pendant lequel les spécialistes ont enlevé toutes les ondes parasites photoniques sur 13,7 milliards d’années pour ne laisser que le fond diffus de l’univers naissant de 370,000 années après le Big Bang, le travail consistait à gommer, enlever toutes les couches superficielles que l’on connait pour aboutir à la première qu’on soupçonnait et qui s’est révélée dans la dernière représentation de l’univers naissant.

Si l’on compare les représentation de l’univers naissant d’il y a 370,000 années – le fond diffus de l’univers de WMAP et de PLANCK il est surprenant que les deux satellites ayant scruté l’univers tout entier pendant plus d’une année, représentent une géographie semblable. Surprenant car les deux méthodes ont fait découvrir les mêmes reliefs, la même topologie. Ne nous inquiétons pas, ils travaillent tous ensemble.

Lien de l’interview d’Hubert Reeves au Salon du Livre de Paris 2013 de SCIENCES et AVENIR : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/a-voir-a-faire/20130329.OBS6189/l-image-revelee-par-planck-me-ravit.html




BERS Boundary Echo Repulse System and Cold Aircraft Engine for future

11032013

Boundary Echo Repulse System should be placed onboard-inside every airplane…

Cold Aircfrat Engine. A system such as not to expulse any heat from jet pipe…

Explanation already mentioned in « Vladikite project »




Le ciel extraordinaire de ces nuits jusqu’à la fin juin

19022013

Comme en 2013, il se passe en ce moment ou plutôt ces dernières nuits du spectacle au crépuscule:
Un diamant à l’horizon à l’ouest comme l’annonce le magazine « Ciel et Espace ». Vénus est tellement lumineuse, un vrai phare avec Saturne qui se rapproche et Jupiter avec un peu plus tard lorsque la nuit envahit le ciel, Arcuturus scintille de sa lumière spécifique un peu jaune. Nous vivons les jours les plus longs de l’année, c’est stupéfiant et la nuit n’est pas vraiment « nuit noire » du fait que le Soleil est à 18° sous l’horizon. Chaque année est magnifique dans le ciel, mais c’est Vénus en ce moment la vraie vedette, elle grossit jusqu’au 26 juin – il faut en profiter!

Ce qui est très agréable, c’est de tomber en admiration devant des réalités annoncées et qu’on voit se réaliser exactement comme prévu. Exactement, en matière d’astronomie sur les infinies distances du cosmos est à nos yeux tout à fait exact, en fait il devrait y avoir quelques fluctuations comme pour un nombre décimal ou une approximation. Ces fluctuations sont minimes dans notre système solaire, mais peuvent devenir infiniment énormes aux fins fonds du cosmos. Qu’importe à nos yeux de terriens, vu d’ici tous les calculs des astronomes sont stupéfiants. Ils font un travail admirable de précision mathématique et géométrique dans l’espace. La preuve est visible en ce moment. Chaque soir, la nuit par ciel découvert comme ces jours-ci du 18 février, puis le 19 février il faut regarder le ciel au sud-est pratiquement à la verticale. La Lune et Jupiter qui se rapprochent depuis des mois, depuis l’an passé et même avant dans sa lancée autour du Soleil sur une trajectoire douze fois plus longue que celle de notre Terre, pour venir à son côté. Lune et Jupiter l’énorme sont visibles chaque soir, la nuit du 18 février l’écartement entre les deux astres a été de 3°. L’arc qui les sépare est de 3° qu’on peut mesurer avec son dans le prolongement du bras tendu entre les deux astres. La distance qui les sépare est de plus de deux millions de km, mais à nos yeux ils déambulent dans le ciel côte à côte. La nuit vers 21 heure le 19 février la Lune s’est écartée, bras tendu plus d’un gros point entre les deux astres. L’écartement se prolongera graduellement jusqu’au 18 mars prochain, date à laquelle l’écartement visuel sera seulement de 2,5° (un pouce moyen bras tendu entre les deux).

Ce qui est extrêmément plaisant c’est de constater dans la réalité la preuve de l’intelligence et de l’expérience humaines. Ils ont prévu le phénomène et celui-ci se réalise au-dessus de nos yeux et cela va évoluer jusqu’à 180° fin du mois pour évoluer jusqu’au prochain rapprochement de 2,5° entre les deux astres aux environs du 18 mars prochain, Lune et Jupiter vont encore cheminer quelque temps très « près » l’une de l’autre à nos yeux. C’est grâce à « Ciel et Espace » dans leur calendrier pour l’année astronomique de 2013 qu’on peut découvrir ces merveilles et aussi à bien d’autres passionnés qu’on découvre Arcturus qu’on confond souvent avec Mars ainsi que tous les objets célestes, palnètes, étoiles, galaxies, amas, superamas, supernovae. C’est génial de pouvoir dire « oui, j’ai trouvé dans le ciel ce que vous aviez prévu! »

En regardant le ciel, le 18 février au nord-est dans la soirée, après avoir admiré Jupiter et la Lune, j’ai soudain aperçu un astre qui était vraiment trop flamboyant, c’était bien entendu l’ISS sur sa trajectoire continuelle. Aves le météorite qui a explosé au-dessus de Tchelyabinsk il y a quelques jours et ce jour même le gros astéroïde de 45 mètres de long et de 135,000 tonnes qui était passé au-dessus de l’Indonésie à une altitude de 27,600 km. La trajectoire de l’astéroïde a été plus rapprochée que certains satellites artificiels placés par l’homme. Sur sa lancée aveugle l’astéroïde avait une dynamique supérieure à la force attractive terrestre, mais à son prochain passage lointain dans le futur il en sera autrement. Nous avons eu bien des sujets d’admiration et d’étonnement en quelques jours.
Wladimir




Fin du monde à Bugarach – Une histoire à laquelle personne ne croyait

3122012

Certains illuminés parlaient d’une fin du monde et que celle-ci ne toucherait pas Bugarach. Ce roman imagine la fin du monde annoncée, au pied du mont Bugarach avec les explications d’un groupe qui exposera les vrais menaces, ils sont tous les douze descendants des Templiers. C’est aussi une histoire de voyages.

Lien pour « FIN du MONDE à BUGARACH »

http://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir-vostrikov-9782312003405.html

Ces livres sont disponibles auprès de vladex@sfr.fr




Vaisseau spatial « Mars Science Laboratory » qui transporte le véhicule « Curiosity Rover »

8072012

La position de « Mars Science Laboratory » évolue constamment et le vaisseau spatial se rapproche de Mars d’heures en heures. Atterrissage prévu le 6 août 2012 !

Un voyage qui a commencé en novembre 2011 pour le vaisseau spatial de la NASA « Mars Science Laboratory » transportant le véhicule « Curiosity Rover ». L’atterrissage sur la planète rouge est prévu le 6 août prochain ! Nous serons tous à l’écoute en direct devant la chaîne de télévision qui nous transmettra l’évènement en semi-direct, en tout cas en direct de la NASA. Il faudra plus de cinq minutes aux ondes radio pour parvenir de « Curiosity Rover » jusqu’aux spécialistes de la NASA qui nous donneront toutes les informations sur le laboratoire le plus performant jamais envoyé sur Mars.

La planète rouge se trouvera au plus près de la Terre en opposition, comme elle le fait tous les vingt deux mois (plus ou moins). Mars est visible dans le ciel ouest en ce moment et pour quelque temps encore, très lumineuse.

Rapport sur l’évolution du vol de la mission de l’engin spatial de la NASA « Mars Science Laboratory » transportant le véhicule « Rover Curiosity »

PASADENA, Californie – Une manœuvre mardi dernier a ajusté la trajectoire du vol de l’engin spatial de la NASA « Mars Science Laboratory » transportant le véhicule « Rover Curiosity » pour atteindre une cible d’atterrissage près d’une montagne martienne.

L’arrivée du véhicule robot « Curiosity Rover » d’un poids d’une tonne est prévue dans la soirée du 5 août 2012, HAP (au début du 6 août HAE en Temps Universel). L’atterrissage va marquer le début d’une mission de deux ans. Cette mission a pour but de déterminer si l’un des endroits les plus fascinants sur Mars aurait pu être un environnement favorable à la vie microbienne.

La manœuvre a servi à la fois pour corriger les erreurs dans la trajectoire du vol et des corrections sur les précédentes suite à une décision prise le mois dernier pour changer de cible d’atterrissage, d’environ 4 miles (7 kilomètres) plus près de la montagne.

La vitesse de l’engin spatial a diminué d’environ un dixième de mile par heure (50 millimètres par seconde). La première et la seconde correction de trajectoire du vol avaient entraîné des changements de vitesse environ 150 fois plus importantes le 11 janvier dernier et environ 20 fois plus importante le 26 Mars.

Le déplacement de la cible d’atterrissage plus près de la montagne, à laquelle le nom de Mont Sharp a été donné, peut réduire de plusieurs mois le temps nécessaire à la conduite du programme prévu quant aux destinations choisies et leurs expositions liées à l’eau et aux minéraux sur la pente de la montagne.

Le vol vers Mars est entré dans sa « phase d’approche » menant à l’atterrissage. Le responsable de la mission Arthur Amador du JPL a annoncé : «Au cours des 40 prochains jours, l’équipe responsable du vol sera « laser-portée » sur les préparatifs et les situations difficiles le jour de l’atterrissage – En permanence ils suivront la trajectoire du vaisseau et surveilleront les performances des systèmes embarqués, tout en utilisant le Réseau de la « NASA Deep Space » pour la continuité des communications. Nous sommes maintenant dans la dernière ligne droite. Le vaisseau spatial continue sa trajectoire sans problème et l’équipe responsable du vol a relevé le défi.

La descente dans la partie supérieure de l’atmosphère de Mars jusqu’à la surface fera utiliser des techniques audacieuses permettant d’atterrir sur une zone plus petite avec une charge utile plus lourde que cela ne l’a jamais été réalisé pour n’importe quelle autre mission précédente sur Mars. Ces innovations, lors du succès de la mission, placeront un laboratoire mobile bien équipé dans un lieu particulièrement adapté aux futures découvertes sur la planète rouge. Ces mêmes innovations permettront à la NASA d’avancer dans les compétences nécessaires pour les missions habitées futures vers Mars.

Une vidéo sur les difficultés de l’atterrissage est en ligne à: http://go.nasa.gov/Q4b35n ou http://go.usa.gov/vMn .

Le 27 Juin, la sonde Mars Science Laboratory transportant le véhicule « Curiosity Rover » aura parcouru environ 307 million miles (494 millions de kilomètres) de la distance totale des 352-millions-miles (567 millions de kilomètres) jusqu’à sa destination finale sur Mars.

JPL, une division du California Institute of Technology de Pasadena, qui gère la mission pour la Direction des missions scientifiques de la NASA, à Washington. Pour plus d’informations sur le véhicule martien « Curiosity Rover » en ligne: http://www.nasa.gov/msl . et http://mars.jpl.nasa.gov/msl/. Vous pouvez suivre la mission sur Facebook à l’adresse: http://www.facebook.com/marscuriosity et sur ​​Twitter à l’adresse: http://www.twitter.com/marscuriosity .

Guy Webster / DC Agle 818-354-6278/818-393-9011
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, en Californie
guy.webster @ jpl.nasa.gov / agle@jpl.nasa.gov 2012-188




Breitling Jet Team at La Ferté Alais – May 27th with Daniela and Feya

28052012

Merci à Daniela et Feya d’avoir accepté de faire une photo avec mon petit fils Alexandre qui a douze ans. Daniela et Feya se sont prêtées à la prise de cette photographie en plaçant mon petit fils entre elles – il est au milieu de ces jeunes et jolies jeunes femmes courageuses à l’extrême, c’est lui qui les a reconnues dans le hangar de l’association Jean Baptiste Salis, à la Ferté Alais, elles venaient de terminer leur show entre 30 mètres d’altitude jusqu’à 400 mètres d’altitude avec comme performance de se tenir debout sur chacun des deux appareils à hélice et à faire simultanément les mêmes figures de gymnastes, harnachées contre un poteau fixe sur le toit de chaque carlingue – chaque avion coordonné l’un à l’autre réalisant des remontées vertigineuses jusqu’au point zéro, pour repartir en des longues lignes droites, puis des piqués à attraper une crise cardiaque – pendant ce temps Feya et Daniela, Daniela et Feya réalisent en beauté leur show – petites figurines sur le dos de chaque appareil, avec les commentaires émanant des haut-parleurs du speaker qui arrivent en va et vient pendant qu’elles font leur jolis gestes avec aussi les pieds au ciel à des vitesses entre 80km/heure et 240 km/heure. Lorsque je leur ai demandé hier : « Can you breath normally facing the wind? » (arrivez-vous à respirer normalement sans difficulté face au vent?) Daniela répondit: « The plane may be in a difficult situation, but not us! » – (l’avion peut être en difficulté, mais pas nous!) – si c’est pas du courage…
Daniela et Feya sont anglaises – elles sont merveilleuses de beauté, de courage et de gentillesse.
All our best wishes to both of you ! You’re fantastic !
Wladimir and Alexander




Rennes-le-Château – un site passionnant aux lectures mystérieuses

28032012

FIN DU MONDE à BUGARACH
un roman en temps réel de Wladimir Vostrikov

http://www.rennes-le-chateau.net/4416

http://www.rennes-le-chateau.net/4416

Le songe d’Anne de Kiev

http://www.rennes-le-chateau.net/3370

http://www.rennes-le-chateau.net/3370




Réinventer certaines bases aéronautiques

20092011

Bases historiques et traditionnelles, intouchables qu’on pense inaltérable. La conception même devenue classique des techniques aéronautiques. Tout faire pour éviter le moindre incident, la moindre défaillance, comme on le fait en matière de navigation spatiale, les moindres détails sont considérés et une solution adéquate est adoptée. Les calculs de trajectoires pour aller d’un point à un autre dans le cosmos sont établis avec une précision extrême par de puissants ordinateurs, car pour une équipe de techniciens, d’ingénieurs et de théoriciens astrophysiques cela prendrait un millier d’années que d’établir toutes les coordonnées nécessaires aux vols spatiaux, tellement d’éléments sont complexes et aussi évolutifs dans le temps. A la base même de l’aéronautique, certaines conceptions devraient être « revues » et des améliorations devraient être apportées, car les techniques évoluent et influent sur de nombreux aspects qu’on oublie de considérer.
Bientôt sur cet écran ! telles que la conception « Vladikite » et le « BERS »




Une météorite aurait davantage de probabilité de toucher un avion qu’un être humain

20062009

Une météorite der 7,5 cm a touché un adolescent de 14 ans à Munich le 13 juin dernier alors que le garçon se rendait à l’école. Il a été blessé légèrement. Il affirme que la météorite aurait tout bruler sur son passage, et celle-ci s’est enfoncée dans la terre.

Une météorite ou un débris de satellite ou de fusée aurait davantage de probabilité de toucher un avion dont la surface planaire est de 100m2 à 700m2 qu’un individu d’environ 0,2m2 !

Un avion s’écrase dans l’océan Atlantique près de l’équateur, dans une zone connue pour ses turbulences. L’évènement est inexplicable en l’absence d’informations concrètes comme celles fournies par les boîtes noires qu’on vient de retrouver l’une après l’autre à grande profondeur. Seuls les nombreux spécialistes en aéronautique réunis ensemble pourront trouver l’explication. Panne technique, « panne à effets inversés »…, météo ou toute autre explication comme impact de météorite, débris de fusée en retour vers la Terre. La zone équatoriale autour de la Terre est une zone où les objets célestes comme des débris ou des météorites sont en quantités beaucoup plus concentrés qu’ailleurs.  L’impact d’une visse sur une carlingue peut la traverser en endommageant irrémédiablement un système d’importance majeur. Comme un neutrino traversant la Terre de bout en bout. 

WV le 4 mai 2011

Voir articles:  du « Telegraph »

http://www.gazeta.ru/news/lenta/2009/06/12/n_1371671.shtml

Le Figaro et beaucoup d’autres.







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus